Hiver démographique et culture de mort

Download PDF

Lu sur le blog de Jeanne Smits une très belle – et très rude – homélie du cardinal Bagnasco, président de la conférence épiscopale italienne, sur le mariage et sur l’hiver démographique qui menace l’Italie (et pas seulement elle):

“La famille fondée sur le mariage, et d’une façon toute spéciale dans le sacrement, est une preuve que Dieu continue d’aimer le monde, qu’Il a confiance en l’homme, que l’avenir existe, que l’amour et l’espérance sont plus forts que le mal.”

Et plus loin:

“Que l’Italie ne jouit pas d’une bonne santé sur le plan de la natalité, cela est évident aux yeux du monde entier. Que les autres pays ne s’en préoccupent pas, cela va de soi, mais que nous ne nous en préoccupions pas, et que nous ne nous en occupions pas est stupide. La Ligurie se trouve dans une situation nouvelle : dans une véritable course contre la mort. A dire vrai, il y a tout de même les signes d’une reprise, et pas seulement grâce aux immigrés. Mais l’inversion de tendance n’est pas encore acquise. Quelles peuvent être les conséquences négatives, à tous les niveaux, de cet hiver démographique ? Ceux qui réfléchissent et s’informent les connaissent, sur le plan économique, politique, social, psychologique, culturel, ecclésial.”

Les questions démographiques sont, à moyen et long terme, les seules questions qui comptent vraiment et il est effrayant qu’en Europe, l’Eglise catholique soit désormais presque seule à s’en préoccuper… et plus effrayant encore que les autorités politiques n’aient rien de plus pressé que d’accélérer et d’accentuer cet hiver démographique, en promouvant la culture de mort!

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *