5 comments

  1. ema

    Comme quoi il est important de se mobiliser et d’expliquer pourquoi.
    Je suis sûre que dans l’assistance beaucoup de gens manquant de la formation élémentaire (parce que mise en sommeil depuis des décennies pour ne pas “choquer” soit disant une société de plus en plus sécularisée) n’étaient pas forcément des mauvais chrétiens.
    Si l’on ne parle plus de la présence du Christ et du rôle du prêtre dans des termes simples mais clairs et précis…l’on peut effectivement aller à une messe kermesse ou westen sans se poser trop de questions. Ce qui est le plus terrible c’est que normalement la connaissance devrait venir du maître et pas de l’élève!!!
    Comme le dit si souvent le Saint Père, il faut avoir confiance en l’homme en sa capacité d’intelligence et de foi. En expliquant bien ce qu’est le sacrifice de l’Eucharistie, il n’y a pas de raison que les croyants adhérent et même demandent une digne et belle célébration eucharistique et une liturgie correspondante.

  2. Carl

    Il faut être aveugle pour ne pas savoir que l’on est à la fin des derniers temps: Nous sommes en pleine APOSTASIE, mais pas n’importe laquelle, celle qui précède immédiatement l’avènement de l’Antéchrist !

  3. franz

    La réaction n’a pas traîné. Heureusement. Toutefois, le cardinal viennois a déjà lui-même “présidé” des “messes” bien douteuses (célébrations “adaptées aux jeunes” avec orchestre rock et lâcher de ballons,par ex.). Je renforce ce que dit la note supra : les fidèles ont été programmés depuis plusieurs décennies à ne plus pouvoir juger ce dont à quoi ils assistent en raison d’une ignorance grasse issue de l’insuffisance des cours de religion, des catéchèses et des nouveaux paradigmes modernes. On en voit le résultat. Il est nécessaire de stopper ces profanations et d’oeuvrer à une véritable reprise de conscience des fidèles.

  4. Claire

    J’ai vu qu’une messe western était programmée vers le 26 juillet à Paris, Notre Dame de Bon Secours. Cela se peut-il vraiment? Après l’annulation de la messe barbecue de Vienne, cela s’impose si ce n’était déjà fait.
    Qui est contre la foi catholique? Qui est contre sa doctrine, son magistère?
    Comment se battre sur des terrains sociaux (famille, travail, justice) quand le canon romain est ébranlé par ceux qui ont pour vocation et mission de le garder et de le répandre INTACT? Le cardinal Schonborg avait toute ma confiance; c’est fini. Comment pourra-t-il se justifier d’un tel sacrilège?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *