Se battre pour les pauvres, est-ce être communiste?

Download PDF


Je suis tombé récemment sur cette phrase attribuée à Dom Helder Camara, l’ancien archevêque de
Recife:

“Quand je donne à manger aux pauvres, on dit que je suis un saint. Quand je demande pourquoi ils sont pauvres,
on dit que je suis communiste.”

La formule est bien tournée, mais un peu caricaturale.

En tout cas, Dieu sait à quel point je suis anticommuniste, mais, personnellement, je ne vois aucune
objection à se demander pourquoi les paiuvres sont pauvres; et pas davantage à lutter contre ce qui les opprime.

Il me semble que c’est au contraire un devoir pour tous les catholiques. Peu importe l’étiquette que nous
donnera le monde! De toute façon, il trouvera toujours à redire à notre action!