L’homme ne peut se racheter lui-même, mais doit collaborer à son salut

Download PDF

Lors de son sermon à la messe de minuit, le pape a dénoncé deux écueils :

– Ne reconnaître que « l’oeuvre exclusive de Dieu, comme s’il n’avait pas appelé l’homme à une réponse d’amour qui soit libre »;

– Penser que « l’homme avec sa bonne volonté pourrait, pour ainsi dire, se racheter lui-même ».

Le Pape a ajouté, à sa façon à la fois claire et laconique:

« Les deux choses vont ensemble : grâce et liberté ; l’amour de Dieu, qui nous précède et sans lequel nous ne pourrions pas l’aimer, et notre réponse, qu’il attend. »

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *