15 août à la cathédrale d’Albi : ferveur spirituelle et musicale

Download PDF

C’était une première depuis des décennies : une procession aux flambeaux dans le Vieil Alby la veille du 15 août. Le succès était au rendez-vous avec plus de 150e personnes qui, après avoir écouté des textes sur Marie à la collégiale Saint-Salvy, ont processionné dans les rues du Vieil Alby avant de rejoindre la cathédrale Sainte-Cécile pour y chanter l’office des Complies. Une belle statue de la Vierge, magnifiquement fleurie, précédait la foule avec à sa tête Monseigneur Legrez, archevêque d’Albi, et le Père Paul de Cassagnac, archiprêtre de la cathédrale Sainte-Cécile.

La messe solennelle du 15 août à la cathédrale, elle aussi présidée par Monseigneur Legrez, a connu une grande affluence avec près de 600 personnes. De nombreux vacanciers se sont joints aux paroissiens habituels.

Dans son homélie, l’archevêque a rappelé que, depuis le vœu du roi Louis XIII en 1638, la France était placée sous le patronage de Notre-Dame de l’Assomption et il a invité les fidèles à ne pas craindre de se tourner vers Marie pour qu’elle continue à guider notre pays et ceux qui le gouvernent. Un moment d’émotion et de d’intense ferveur était palpable à la fin de la célébration avec le chant de l’Ave Maria de Lourdes, repris par toute l’assemblée.

Enfin, le soir du 15 août, Frédéric Deschamps, organiste de la cathédrale, a remarquablement interprété des œuvres de musiciens français des temps des rois Louis XIII et Louis XIV, dont certaines inédites. Le concert s’est terminé par une brillante improvisation (sur le thème de l’Ave Maria de Lourdes) qui a ravi le public venu en nombre.

Le Père de Cassagnac se réjouit :

« Nous avons voulu redonner cette année un éclat nouveau à la fête de l’Assomption à la cathédrale, notamment en renouant avec la tradition de la procession aux flambeaux. J’ai la conviction que la belle liturgie et la valorisation de la dévotion populaire touchent le cœur des gens. L’expérience semble concluante au vu des échos très positifs, de la belle ferveur et de l’affluence. Il faudra sans doute renouveler l’initiative en améliorant telle ou telle chose ».

(merci à FD)

4 comments

  1. Merci aux chrétiens d’Albi qui nous montrent le chemin. Merci à l’archevêque, aux prêtres et aux laïcs de ce diocèse qui ont permis de réaliser cette procession. Et prière intense à Marie pour qu’elle protège la patrie qui s’est vouée à elle.

  2. gaudet

    Effectivement il faut considérer ces cérémonies comme un succès moral et spirituel de grande envergure, dans lequel les autorités de l’Eglise et les fidèles, ont témoigné puissamment de leur foi et leur dévotion envers la très sainte Vierge.

    Ce genre d’événement très impressionnant nous permet également de prendre toute la mesure de l’immense clivage s’étant instaurer au sein de l’Eglise de France actuelle. En effet nous constatons que pendant que les évêques et prêtres , tous issue de la funeste génération 68, affichent leur modernisme déplorable ( mise en doute de la résurrection corporelle et historique du Christ ) d’autres expriment leur pleine fidélité à la tradition catholique, dans une dévotion mariale sublime et exemplaire .

    Par ailleurs, il faut nous réjouir du fait que ces manifestations de piété et dévotion éclatante et méritoire , viennent à point nommé au moment ou nous sommes confronté à un pouvoir et gouvernement libertin et bolchevique, pour lequel la survie de la sainte foi catholique , constitue un échec psychologique et moral dure et sévère .

    La brillante fidélité des catholiques représentant un rejet populaire chrétien de tout ce que le pingouin Hollande, peut représenter de mal dans notre société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *