Bayard, cette maison catholique qui défend l’avortement

Download PDF

Alors que La Croix ne parvient pas à se sortir d’une polémique née de son soutien à l’avortement, en contradiction formelle avec l’enseignement de toute l’Eglise, voici que la mission Bayard, du même groupe, fait la promotion de Simone Weil.

Et nos épiscopes ne disent rien.

A quand la séparation de l’Eglise de France et du groupe Bayard ?

34 comments

  1. Eve

    Cette maison n’est donc plus catholique mais diabolique !
    L’Evangile et les Dix Commandements ne changeront jamais.
    Ceux qui veulent changer les Paroles de Dieu ne sont pas de Dieu mais du Diable.

  2. Courivaud

    Et bien, il faut écrire une pétition bien sentie que l’on adressera aux assomptionnistes propriétaires de la maison d’édition Bayard, avec copie à Rome au ministère chargé des ordres religieux au Vatican.
    Peut-être que cela réveillera quelques évêques endormis : de Mgr Rey à Mgr Aumonier en passant par Mgr Ricard….

    Voilà notre participation à la vie de l’Eglise militante ; voilà notre devoir d’état.

      • Courivaud

        Sans doute, mais il reste à trouver l’auteur de la supplique et un support médiatique approprié pou donner un impact à celle-ci : RC, par exemple, qui est bien renseigné sur le quotidien des évêchés et M. Maugendre, qui est très averti de l’histoire de cette capitulation épiscopale en rase campagne.
        Une bonne occasion pour rappeler aux gens d’Eglise que les fidèles face à leur défaillance dans leur mission essentielle, DOIVENT contribuer à la défense, l’illustration er l’approndissement du Magistère : voyez ce qu’en dit par exemple, le professeur de Mattei.

  3. Arome

    “Nos évêques”

    Ceux qui voulaient parler l’ont déjà fait au cours des années précédentes. Par ailleurs, on ne monte au combat que si on est un minimum assuré de ses arrières. Or ce n’est pas le cas. Les bons ont déjà assez de difficulté à gouverner leur diocèse, à y protéger les vocations et reconquérir les paroisses. Tout cela s’arrêtera s’ils sont contraints au départ. Voyez Mgr Castet : depuis son départ, au moins 2 démissions de prêtres à des postes d’importance, et un prêtre étranger qui part après 1 an seulement au lieu de 6 (il est vrai qu’il était à St Laurent sur Sèvre, le pauvre – ne riez pas, c’est une paroisse atroce).

    Les médiocres restent fidèles à leur silence.
    Les collabos applaudissent, et persécutent les bons.

    Donc nihil novo sub sole.

    Concédons qu’on aurait aimé un rappel courtois que Mme Veil ne fait pas forcément partout l’unanimité, et qu’on peut légitimement questionner certains aspects de sa carrière, cela relève de la liberté de penser. Juste pour ne pas laisser l’hystérie ambiante croire qu’elle est légitime.

    Cependant, dans le contexte actuel, où le gouvernement se prépare à faire passer la GPA, prendre la parole aurait permis de discréditer à l’avance toute parole épiscopale. Choisir ses combats sans subir le rythme de l’adversaire, c’est légitime, vu l’enjeu.

    Les catholiques continuent de prier pour leurs évêques et de les aimer, de par commandement divin.

    Pax hominibus bonae voluntatis.

    • claude

      Pourquoi dites vous que St Laurent est une paroisse atroce?
      Je suis né près de là bas, à l’époque les personnes étaient chrétiennes, cela aurait il changé?
      Quant au mot “catholique” quant il s’applique à l’église de Vatican II que veut il dire? Plus grand chose , à mon humble avis. Soit vous voulez rester des catholiques de tradition et rejoignez la Fraternité St Pie X, soit vous voulez être encore plus près de l’Enseignement du Christ et vous devenez chrétien orthodoxe, il n’y a plus d’autre choix.
      Quant à l’avortement, c’est le pire des crimes contre l’humanité et lui aussi a fait en France six millions de morts.

  4. François Vauclin

    Arome, vous appelez les catholiques à “prier pour les évêques”, vous pensez sérieusement que la prière est d’une quelconque utilité ?

    • Arome

      Bonjour François,

      je suis un peu embarrassé pour répondre sans avoir l’air grincheux : j’avoue que comme catholique je crois à l’efficacité de la prière, je la crois même primordiale et préalable à l’action. Ensuite vient l’action.

      Corrigez un évêque. Exceptionnellement il vous écoute. Si vous ne priez pas pour lui, il retombera. Et s’il est tombé, c’est qu’on n’avait pas assez prié pour lui.

      Il y a une réalité méconnue dans les milieux cathos, c’est l’influence de la sorcellerie. Si nous ne demandons pas la protection de Dieu pour nos évêques, soyez bien convaincus qu’en face ils font leurs prières (mais pas à la même personne) pour que les évêques soient aveuglés, découragés, irascibles…

      Relisez la Bible : c’est à la prière de leurs proches que Jésus réanime Lazare, la fille de Jaïre, guérit les paralytiques… je ne doute pas que le Christ soit vivant, je ne doute pas qu’il puisse ressusciter des âmes mourantes et redonner courage aux abattus. Si on lui demande.

      Ensuite, il y a la correction fraternelle, mais après, et seulement après la prière. Essayez de prier pour vos projets, vous verrez la différence.

      Bien à vous,

    • Courivaud

      Si, Arôme a raison : il faut prier notamment pour les évêques et pas seulement les “bien”, mais la prière s’inscrit dans une unité de vie, la vie d’ un chrétien qui exerce ses devoirs sur terre au sein de l’Eglise militante : une exigence qui semble échapper à Arôme et qui explique sans doute votre réaction.

      • Arome

        Bonjour Courivaud,

        pourquoi opposez-vous prière et action ? Nous manquons de militants, c’est certain, et encore plus de priants. Ce sont les priants-militants qui remportent les batailles. Qu’est-ce qui vous fait penser que l’exigence d’action m’échappe, d’où vient cette accusation gratuite ?

  5. fg

    L’erreur est d’avoir organisé cette petite sauterie aux Bernardins en Avril et d’avoir laissé croire que l’Eglise était pro-immigration massive et pro-avortement. Toute autorité religieuse qui s’opposerait à la posture actuelle de l’épiscopat français (je parle de la majorité des évêques pas de la totalité) serait étiquetée ‘fanatique’ non représentatif des positions défendues aujourd’hui par la ‘communauté catholique’.
    Le combat, c’est au sein des paroisses qu’il doit se mener, en faisant comprendre par exemple que l’assentiment à l’IVG, c’est à dire la banalisation de l’acte qui consiste à supprimer l’œuvre indépassable de Dieu, est incompatible avec la réception du corps du Christ dans la communion.

  6. Jean-Paul

    Pour une information plus complète voici une liste par thème et non exhaustive des publications du groupe Bayard :

    La Croix, Le Pèlerin, la documentation catholique, Prions en Eglise, Croire, Panorama,
    Pomme d’Api, Youpi, Babar, J’aime lire, Astrapi, Okapi, Phosphore, Je bouquine, Les clés de l’Actualité,
    Notre temps,
    Terre sauvage, Alpes Magazine, Pyrénées Magazine, Pays basque Magazine, Bretagne Magazine.

    Après chacun fait comme il l’entend.

  7. hermeneias.

    Avec de “bonnes paroles ” comme celles là Arome

    on risque fort d’être un complice silencieux des artisans du désastre !
    SANS s’en prendre directement à Me Veil on peut pointer les dérives et le processus qui mène de l’avortement en cas de “détresse”/ contraception pour tous à la situation actuelle avec une Schiappa militante au gouvernement , et des lois qui concourent à la destruction de la famille et de la société , fabriquant des orphelins sans famille , sans généalogie …..pour une société de vieux !

    Bref il est possible de défendre la vision prophétique et pour le coup vraiment ECOLOGIQUE de Paul VI et d’assumer l’enseignement d’un J.Paul 2 qui devrait être fait “Docteur de l’Eglise” notamment pour son enseignement sur la Genèse ….

    Il y a moyen de prendre de la hauteur et de délivrer un VERITABLE enseignement plus que jamais nécessaire………

    • Arome

      Bonjour hermeneias,

      je peux mourir en paix, vous avez trouvé du bon dans mes paroles ! 🙂

      Pas facile de savoir quand parler et quand se taire. Je vous le redis : le gouvernement s’apprête à faire passer la GPA. Nos évêques – je parle des quelques qui n’ont pas été abattus et vidé de tout courage – jouent un jeu très serré. C’est un marathon, pas un sprint. Réservez vos forces pour le bon moment.

      Pour le reste, tout à fait d’accord avec vous : il faudrait donner un peu plus d’autorité aux enseignements pertinents. Les désobéissants s’assiéront dessus, comme ils font toujours, mais ça leur piquera un peu plus le derrière.

      Tenez, une chataîgne à offrir : trouvez un des derniers dinosaures modernistes. Faites vous plus Vatican II que Vatican II. Ceci fait, ouvrez un exemplaire du Concile, là où il est dit que “le grégorien doit conserver en tout la première place”, et demandez-lui comment il compte appliquer Vatican II dans sa paroisse. Avec un bon public, c’est désopilant.

      Bien à vous,

  8. Deo Gratias

    Une opinion parmi d’autres : je pense qu’il faut abandonner ces paroisses à elles-mêmes, ces paroisses où une majorité de personnes diffusent les opinions de La Croix, Bayard & Co. Et ne pas oublier ce fait : Bayard, La Croix & Co, ce n’est que du commerce ! Ne pas oublier non plus que dans l’ombre de ces personnes diffusant les opinions de Bayard, La Croix & Co, c’est le diable, et que ce qu’il attend, le diable, c’est de vous piéger avec un peu d’énervement et beaucoup de stress, on en arrive souvent à la colère, aux paroles déplacées, au jugement téméraire, aux pensées mauvaises, aux insultes proférées, murmurées ou pensées, on en arrive petit à petit au manque de charité fraternelle, et c’est le piège du diable, ce piège que je vois s’étaler dans de nombreux commentaires de ce site et d’autres sites. Il vaut mieux ne pas présumer de ces forces face au diable et le laisser poursuivre son œuvre de destruction dans ces paroisses. Car, c’est sûr et certain, ces paroisses sont vouées à brève ou moyenne échéance à la disparition. Il nous faut rejoindre une communauté traditionnelle ou traditionaliste, prier avec cette communauté, la soutenir de nos deniers, participer à ses activités, leur confier nos enfants, ce sera notre contribution au renouveau de l’Eglise. De toute façon, notre devoir d’état, c’est la messe le dimanche et les fêtes d’obligation, notre famille et notre vie professionnelle. Et c’est tout… En 2038, comme je l’ai lu dans un article sur internet, article tenant compte d’un certain nombre de paramètres et faisant des calculs savants, il devrait y avoir plus d’ordinations sacerdotales en forme extraordinaire qu’en forme ordinaire. Et c’est la réponse de Dieu. Aujourd’hui, en 2018, il n’y a plus que 2% de catholiques qui vont en France à la messe tous les dimanches. En 2038, année où je serai à la retraite, il n’y en aura plus que 0,5%. Nous pourrons à nouveau reconstruire l’Eglise sur de bonnes bases solides…

    • Arome

      Entièrement d’accord avec vous Deo Gratias.

      Sans vouloir faire le malin : un complément de vigilance (Dieu nous garde de l’orgueil, que le Saint-Esprit inspire ces paroles) :

      Notre adversaire est un archange : les communautés traditionnelles sont attaquées et noyautées comme les autres, plus que les autres mêmes. Le critère absolu, c’est la charité, la clarté, l’obéissance, l’humilité. Avec ça, vous détecterez les malfaisants inflitrés, et il y en a, même chez des familles apparamment irréprochables. Si quelqu’un sème la division, la rancoeur, la médisance, c’est un signal d’alarme absolu.

      Et franchement, redécouvrir l’eau bénite et les exorcismes : en France 60 000 jeteurs de sorts, satanistes et voyants pour 10 000 prêtres… Sans compter la légion immense des pieuses andouilles qui cumulent messe en latin et yoga ou ésotérisme. La recherche du bien-être (reiki, shiatsu, kinésiologie, yoga, qi gong, tai shi shuan, mindfullness…) ouvre des avenues au démon et fait plus de convertis que l’islam en France. Même dans les milieux tradis !! Même dans des écoles qui se pensent les dernières arches de salut !!

      Bien à vous,

    • Courivaud

      Point de vue attentiste et passablement modérantiste.
      V. mon message d’ hier à Arôme.

      C’est tellement bon d’être dans l’entre-soi quand tout s’effondre autour de vous et que l’enfer s’installe encore plus sur terre.

      • Justine

        … votre dernière phrase … c’est l’arche de Noé c’est comme Mgr Marcel Lefebvre et ses oeuvres avec d’autres, Dieu a tout prévu !

        • .C’est vrai, chère Justine et l’on a reproché jusqu’à une date récente à la FSSPX, vivant dans une certaine autosuffisance, de snober des évêques et des groupes de fidèles qui demandent à ce que la vie chrétienne s’organise autour d’une saine doctrine, d’une sainte liturgie.
          Depuis l’affaire des “Dubia”, on sent que cet entre-soi commence à “s’élargir” aux dimensions de toute l’Eglise catholique, mais il y a encore beaucoup à faire : l’actuel prieur général a pour objectif principal, non pas d’être partie prenante de la vie de l’Eglise catholique, à part entière, mais d’avoir un “plaçou”, comme en dit en langue limousine pour parler de ceux qui recherchent un emploi qui leur assure la sécurité à vie, fût-il médiocre ; ce plaçou, c’est la “prélature personnelle”.

          Peut-on espérer qu’avec ce nouveau chapitre général de ces prochains jours, on va quitter cet entre-soi sous la forme d’un “plaçou”, plus tangible et plus concret encore que l’Arche de Noé (car c’est de l’histoire très ancienne et pas de témoins oculaires présents aujourd’hui pour parler du phénomène….) ?

  9. Djenandji Sonia

    Comme Catholique qui a la Foi. Mon Seigneur Jésus-Christ n’est pas venu pour condamner les pécheurs mais pour les SAUVER.

    SVP prions de tout Coeur notre Saint-Esprit que notre Seigneur nous a laissé pour nous défendre et nous protéger. Faisons-Lui entière confiance SVP.

    Et que le Seigneur vous bénisse tous

    • Courivaud

      Alleluia !
      et comme cela, nous pouvons avoir la conscience en paix et dormir tranquilles (ou l’inverse si vous préférez).

      Un peu ( beaucoup) comme dans la lettre de saint Jacques.

  10. Pingback: Simple info 72 | prieratempsetacontretemps

  11. Deo gratias

    Tout à fait d’accord avec cette analyse. Il s’agit en réalité du discernement des esprits, tel que la tradition catholique le pratique aujourd’hui encore. Qu’est-ce qui vient de l’Esprit de Dieu, qu’est-ce qui vient de l’esprit de l’homme, qu’est-ce qui vient de l’esprit du mal ? C’est simple, Saint Paul énumère dans sa lettre aux Galates les fruits de l’Esprit Saint. Mais le diable est un ange de lumière et la tradition catholique nous apprend que certaines mortifications extérieures et visibles sont inspirées par l’esprit du mal. Alors il faut observer le rapport à la chasteté et à la vertu, puis l’humble obéissance, puis la foi, l’espérance et la charité. Ou bien lire les critères retenus par la congrégation pour la cause des saints en vue de déclarer une personne sainte. La vie de Padre Pio est à cet égard exemplaire
    Rien à voir, donc, avec le nombre de vocations dans une communauté religieuse. Ou plutôt : de nombreuses vocations religieuses ou sacerdotales peuvent être le signe de l’esprit de Dieu, mais pas forcément, car j’aime dire à ceux qui se vantent des vocations dans leur communauté, qu’il y a plein de vocations jeunes et dynamiques dans certains monastères bouddhistes en Europe et en Asie. Comme il y a plein de jeunes joueurs talentueux dans certains clubs de foot. Avec de la argent et à la force du poignet (ou du mollet) on obtient toujours des résultats….

    • hermeneias

      Là c’est du dérapage non controlé Deo Gratias

      avec vos histoires de boudhistes et de clubs de foot ! Vous additionnez ou comparez des chiffres de carottes et de navets sans les distinguer ! Un peu de rigueur ou alors c’est de la purée ….de carottes et de navets où l’on ne distingue plus rien !

      Quand on compare le nombre de VOCATIONS on parle , cela va sans dire , de vocations chrétiennes catholiques sacerdotales et religieuses ……Si l’on est chrétien catholique la VOCATION correspond à un appel réel de Dieu à suivre le Christ de façon spéciale ….
      Et là les comparaisons quantitatives peuvent dire quelque chose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *