Le Cardinal Vingt-Trois fête les 50 ans du CCFD

Download PDF

Dimanche 6 mars 2011 à 10 h 45, une célébration solennelle à Notre-Dame de Paris, présidée par le Cardinal Vingt-Trois, président de la Conférence épiscopale française, sera retransmise en direct dans cadre de l’émission le Jour du Seigneur (France2) consacrée aux 50 ans du CCFD-Terre Solidaire.

Rappelons que Guy Aurenche, avocat et président du CCFD depuis le 1er janvier 2009, a signé en 2000 les 5 propositions pour l’Eglise du groupe Paroles, réclamant un changement de discours dans le domaine de la bioéthique et de la morale familiale, conjugales, sexuelle, une modification des pratiques actuelles de l’autorité dans l’Eglise et des débats sur l’ordination d’hommes mariés. Le 22 juin 2007, le même Guy Aurenche avait pris fait et cause dans un article du Monde pour Amnesty International contre Rome, qui, par la voix du Cardinal Martino, avait demandé à Amnesty de ne pas ajouter le droit à l’avortement parmi les droits que l’organisation défend. Au conseil d’administration actuel du CCFD, le représentant de l’ACO [Action catholique ouvrière] est inscrit à la CFDT et au PS et celui de la JOC [Jeunesse Ouvrière Chrétienne] a signé le programme de Martine Aubry.

Le CCFD a un lourd passif marxiste. En 1980 et 1981, le sinistre Boudarel, directeur de la publication du mensuel Inforasie (et qui fut commissaire politique dans les camps du Vietnam communiste) fit venir à Paris le directeur des Editions en langues étrangères de Hanoi. Inforasie est une publication liée au CCFD. Ces deux années-là, le CCFD donna à Inforasie, c’est-à-dire à Boudarel, 50 000 F pour l’achat de livres qui iront garnir des bibliothèques vietnamiennes. En 1983, Le Figaro publia deux articles qui pointent du doigt «les choix contestables du CCFD». Le CCFD aidait le régime communiste vietnamien, au moment où celui-ci envahissait le Cambodge. Un scandale déjà dénoncé dès 1974 par L’Homme nouveau.

Dernièrement, le CCFD a participé au Forum Social Mondial à Dakar. Bernard Pinaud, Délégué Général, avait alors déclaré :

nous allons battre à l’unisson de la révolution tunisienne. Je m’attends à ce que le Forum soit marqué par ce qui se passe en Tunisie à l’heure actuelle et plus globalement dans les pays du Maghreb.

Ces gens sont toujours autant imprégnés de la “révolution” marxiste. Ils rêvent encore au “grand soir”.