Des séminaristes pour la forme extraordinaire

Download PDF

Le blogue de L’Homme Nouveau nous apprend que Mgr Dominique Rey, évêque de Toulon, est en train de réaliser la coexistence liturgique dans la formation au sacerdoce, en faisant en sorte que les séminaristes qui le souhaitent, tout en étant pleinement intégrés à la formation diocésaine, puissent être spécialement préparés à cette liturgie en vue de l’apostolat diocésain.

Il existe déjà à Toulon un régime particulier pour les séminaristes de la Communauté diocésaine des Missionnaires de la Miséricorde divine (dirigée par l’abbé Fabrice Loiseau), vouée à la liturgie traditionnelle.

“La propédeutique de cette communauté est organisée dans le presbytère de l’église Saint-François-de-Paule, à Toulon, siège de la paroisse personnelle de forme extraordinaire, dont le curé est l’abbé Loiseau. Quant aux séminaristes du premier et second cycle, ils suivent leurs cours au séminaire diocésain de la Castille, où ils assistent à la messe en forme ordinaire, mais retournent du samedi au lundi au presbytère de Saint-François-de-Paule pour participer aux offices selon la liturgie traditionnelle. Toutes les ordinations leur sont conférées par leur évêque, Mgr Dominique Rey, selon la liturgie traditionnelle.”

Mgr Rey a décidé d’aller encore plus loin, lui qui a le séminaire le plus rempli de tous les diocèses de France :

“le diocèse de Fréjus-Toulon, dès la rentrée de septembre, ouvrira une voie de formation diocésaine spécifique pour les candidats au sacerdoce qui sont attachés à la forme extraordinaire.

Une maison annexe du séminaire, un peu conçue selon le modèle des maisons parisiennes accueillant les séminaristes, est destinée à recevoir tant des étudiants en propédeutique que des séminaristes du premier et du second cycle, pour le diocèse de Toulon ou pour d’autres diocèses, et envoyés dans ce cas par les évêques de ces diocèses.

Mgr Rey a désigné comme supérieur de cette maison, situé sur le territoire de la paroisse de La Crau, un prêtre du diocèse, l’abbé Marc de Saint-Sernin, qui faisait précédemment des études de patristique à Rome. Étudiants en propédeutique et séminaristes y mèneront une vie de communauté et iront suivre cours et conférences au séminaire diocésain de la Castille. Ils bénéficieront, dans leur maison, de cours de chant grégorien et de toute la formation pratique et théorique nécessaire à leur visée spécifique.

La liturgie propre de cette maison, messe et office divin, sera la forme extraordinaire du rite romain. Tous les matins, les étudiants et les séminaristes assisteront à une messe traditionnelle, sauf un des jours de la semaine où ils assisteront à la messe en forme ordinaire avec les autres séminaristes de la Castille. Les ordinations leur seront conférées selon la forme extraordinaire pour les divers ordres mineurs et majeurs et, à partir de la tonsure, ils pourront librement porter la soutane

Enfin, les séminaristes de cette maison seront insérés, selon le terme consacré, dans une paroisse où ils participeront à l’apostolat, aux catéchismes, et à la messe dominicale. Étant précisé que la forme extraordinaire sera aussi célébrée dans cette paroisse.”

25 comments

  1. Hélène

    Eh bien voilà une idée nouvelle qui s’intègre parfaitement dans le respect de tout un chacun. Il ne reste qu’à souhaiter que chacun s’en inspire, l’applique au plus vite (parce qu’il y a franchement urgence) et même fasse remonter l’information jusqu’à Rome, un coup de pouce, ou un ordre, du Pape François serait le bienvenu.
    Bonne journée à tous.

  2. de Provenchères Charles

    Bravo Monseigneur, si seulement votre confrère de Clermont-Ferrand pouvait en faire autant pour remédier à la pénurie de prêtres dans ce diocèse où la moyenne d’âge et de plus de 65 ans…La seule réponse de Mgr H.SIMON :”Il faut vous habituer à avoir de moins en moins de prêtres…”

  3. Michel Laviolette

    L’évêque de Toulon et “La Castille” attirent l’attention et développent les vocations:puissent-ils essaimer leurs séminaristes dans d’autres diocèses! Marc Aillet, aujourd’hui évêque de Bayonne, a été vicaire général à Toulon, en action au côté de Mgr Rey. Louis-Marie Guitton, coordinateur de LMPT, est à l’évêché de Toulon. Quand un évêque se veut pasteur et pas seulement assistante sociale in partibus, il parvient à réveiller le peuple catholique et à susciter des cohortes de prêtres laboureurs de chrétienté.

  4. gaudet

    @ Michel Laviolette

    J’adhère sincèrement à votre analyse et votre conclusion.

    Ne boudons surtout pas notre joie et notre soulagement de voir que la véritable catholicité n’est pas morte parmi la population des évêques de France.

    Au même moment ou énormément d’évêques de la génération 68 , on pas ou très peu participer au mouvement de lutte contre le mariage gay, et font preuve également d’une grande désinvolture dans leur ministère tant en matière de doctrine que de liturgie, nous contemplons une toute autre catégorie de prélats, qui relèvent les couleurs de la véritable foi, et annonce un ferme retour de la sainte Eglise, ayant enfin vaincu tous les démons du libéralisme et du modernisme .

    Il était grand temps qu’après les sombres heures de la décrépitude conciliaire , de saints pasteurs comme Mgr Rey ou son homologue Aillet de Bayonne , remettent la chrétienté sur les rails, selon la volonté de l’immense pape St Pie X , de sainte mémoire !

    Il est possible que d’ici quelques jours j’adresse moi même une lettre d’encouragements et de félicitations à Mrg Rey

  5. COGNE René-Pierre

    Bravo Mgr REY, Bravo Mgr AILLET
    Oui, la célébration eucharistique de forme extraordinaire doit aussi avoir sa place dans notre liturgie. Il est à déplorer que beaucoup de prêtres diocésains ont rejeté le grégorien dans son ensemble et ne veulent plus entendre résonner dans nos église ces chants qui portent à la prière.
    Le concile Vatican II n’a pas banni le chant grégorien
    Les jeunes viennent régulièrement chaque dimanche à une célébration de rite extraordinaire; ils y prient en communauté et ne sont pas ringards ni nostalgiques….

  6. PARAHY

    C’est pour le moins étonnant de donner une formation liturgique traditionnelle tout en se pliant au rite moderne qui renie cette liturgie. Cela manque de netteté.

  7. chouan 12

    L’abbé Marc de St Cernin est originaire de l’Aveyron, nous avons eu la chance de le rencontrer à notre messe St Pie V en tant que séminariste puis en tant que prêtre. Il avait du “fuir” le diocèse car l’ignoble Bellino n’appréciait ni le latin ni les “curés” en soutane! et s’était fait incardiner dans le diocèse de Toulon. Il n’est pas le seul à s’être expatrié, entre autre l’abbé Aldias. C’est curieux comme ces abbés pourchassés excellent là où ils se trouvent et que notre diocèse gangréné par une idéologie marxisante est en train d’agonir à cause d’un évêque indigne de porter ce nom d’évêque et son successeur incapable de remettre de l’ordre dans la maison. Pendant ce temps les églises se vident, les rares prêtres qui restent vieillissent, mais il ne viendrait jamais à l’idée de ceux qui restent et de l’évêque excepté quelques-uns de mettre en place des liturgies dignes de ce nom, de mettre en place des adorations et des rosaires dans les églises ne serait-ce que pour prirer pour les vocations c’est sans doute trop leur demander !!!!!!!!!!!!

  8. mangouste20

    Beau geste d’ouverture, de réconciliation et de courage plus fort que toutes les paroles qui ne font que tourner autour du pot sans rien résoudre. Puissent tous nos évèques sectaires, mous ou peu motivés suivre cet exemple d’humilté et d’obéissance au pape François.

  9. bianchina

    Je ne pense pas du tout que cela soit un bien pour les fidèles
    qui eux vivent dans le monde et trouve déjà exagérées les tenues des prêtres lors des célébrations (trop de luxe) pour moi l’Eglise et ses représentants doivent se confondre et non se distinguer… Jésus revêtait-il une tenue spéciale entouré
    de faste lors de ses partages des repas ???
    Mais ce n’est seulement que mon avis !!!!

  10. L’esprit Saint souffle beaucoup à Toulon.Merci.
    Nous souhaitons que d’autres diocèses en fasse autant.
    Surtout dans la France profonde…Nous avons besoin
    de prêtres évangélisateurs auprès des jeunes pour qu’ils
    deviennent plus tard de saints prêtres…Ne pas toujours
    compter sur les laïcs…

  11. Vezelay

    Je suis heureux de voir que l’abbé de St Sernin devient responsable de cette maison. Quant on sait qu’il est natif de l’Aveyron… quel dommage que Mgr Fonlupt ne soit pas comme Mgr Rey….

  12. Maurice

    @COGNE René-Pierre : Il y a quelques années, j’ai eu beaucoup de difficultés pour avoir des chants grégorien pour les obsèques de ma mère, j’ai eu comme réponse :
    je n’en ait pas ; ce à quoi j’ai répliqué : je peux vous en fournir ! (il y a eu des chants grégorien pour les obsèques de ma maman) cela c’est passé à Romainville 93230
    Ah… si se séminaire pouvait servir d’exemple ! MAIS… la phrase suivante m’interoge :
    Les ordinations leur seront conférées selon la forme extraordinaire pour les divers ordres mineurs et majeurs et, à partir de la tonsure, ils pourront librement porter la soutane

    Ils ne pouvaient pas porter la soutane librement ?!
    Ils leurs faillaient une autorisation ?!

    @ Béril JanineBéril : OUI, l’esprit saint à soufflé, souhaitons que son souffle aille jusque dans les autres séminaires.

  13. Jeanny Segret

    Eh bien!!ce n’est pas dans le Diocese de Dax
    qu’on verrait de pareilles choses!!le departement
    des Landes est un fief socialiste tres anti – clerical!!Mais bon rien ne dure en ce bas monde
    les Temps changent! !

  14. chouan 12

    @ Bianchina,
    Je ne suis nullement de votre avis et il y en a marre de ces prêtres qui célèbrent la sainte messe habillés n’importe comment,s’ils osaient il la diraient en short. Relisez le Saint curé d’Ars qui pauvre parmi les pauvres disait ” rien n’est trop beau pour Dieu”, c’est peut-être un peu pour cela que dans la liturgie traditionnelle l’officiant est habillé en PRETRE! et les jeunes ne s’y trompent pas!

  15. Pingback: Ejemplar iniciativa del Obispo de Frejus-Toulon (Francia) | Una Voce Cordoba

  16. Rouxel

    Oui Bianchina ! j’habite le Var une partie de l’année : Beaucoup d’ordinations mais on ne dit pas les défections au bout de dix ans car ces prêtres sont très fragiles, pas adaptés au monde actuel , leurformation s’inspire trop de l’Eglise du XIX ème !! Je les plains et me réjouis qu’une bonne formation théologique me permette de ” naviguer” entre les tradis accueillis à bras ouverts et les charismatiques et d’avoir la possibilité de me ressourcer ailleurs le nombre de croyants diminuent comme ailleurs !!!

  17. Hubert. Amougou

    Bravo Mgr! Enfin,ca y est,c’est parti* Dieu merci*
    l’Eglise Catholique francaise renait*
    Que la Très sainte Vierge Marie,Mère de Dieu,et
    Mère de la sainte Eglise Catholique vous assiste,
    Qu’Elle vous accompagne dans votre très lourdes
    charge Mgr* Nous tous prieront pour vous*

  18. chouan 12

    @ Vezelay, des vocations dans notre diocèse aucune, c’est normal Bellino avait étouffé la graine aidé en cela par ses prêtres acolytes et son successeur ancien vicaire épiscopal de Mgr Simon applique la même méthode, aucune ouverture vers des communautés qui apporteraient un nouveau souffle, on préfère rester entre-gens!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *