31 comments

  1. C.B.

    Je n’ai pas pu tenir plus de trente seconde de visionnement.
    Si on veut montrer que les prêtres d’aujourd’hui sont capables d’activités physiques, quelques secondes à la Clericus Cup (Championnat du Vatican de football ), à la Naviclerus (course de voile organisée pour les séminaristes, les prêtres et les religieux; mais a-t-elle toujours lieu?), à la Padre Cup (championnat de karting des prêtres; est-il toujours d’actualité?), voire sur une planche à voile, en parachute, …
    Il est évident que la vie d’un prêtre aujourd’hui n’est plus du tout la même qu’il y a cent ans, et que les prêtres sont en phase avec la vie d’aujourd’hui (padreblog montre l’utilisation des moyens actuels de communication).
    Mais de grâce, pas de caricatures!

  2. Fr. Benoît-Joseph

    #balancetonimmaturite…

    Franchement, c’est fatiguant. Quelle profondeur dans cette vidéo ??!??
    Comme quoi, être en soutane n’est plus un gage de sérieux.
    La vie diocésaine ne me manque plus du tout.
    Je pense qu’une vie pro avant le séminaire serait une très bonne chose, et évidemment devrait suivre une formation adéquate dans les séminaires. Pour ma part je chopais mes cours de Théo au Barroux ou Flavigny.

    • Eve

      Bien cher Fr.Benoît-Joseph,
      Vous avez raison c’est insoutenable même quelques secondes.
      La soutane, là ils s’en moquent totalement. Ce ne doit pas être leur quotidien.
      Leur “métier”, puisque d’après certains, prêtre est un “métier”, ils le font en jeans !
      Et rock à volonté.
      Ce n’est pas le problème d’un manque de vie professionnelle, c’est plutôt un manque dans la vocation.
      Prêtre semble être le bon job, payé, logé, plus la nourriture apporté par les paroissiennes, plus le linge lavé par les paroissiennes, plus … et puis du temps libre… et puis le rock !!!
      D’où viennent-ils ? cherchez !
      Des prêtres en soutane, il y en a quelques-uns, sérieux, car même selon le rite ordinaire (selon Vatican 2)
      le vêtement normal du prêtre est la soutane.
      Et dans votre monastère ?

      • Fr. Benoît-Joseph

        Nous sommes en habit monastique dedans comme dehors.
        Dieu merci je connais ce que vous me dites.
        Bonne préparation à la fête de Pentecôte.
        Union de prière

        • Eve

          Fr.Benoît-Joseph,
          Je vous remercie pour votre réponse. Si vous connaissez les graves problèmes que j’ai évoqué,
          peut-être pourriez-vous m’aider, au moins par un conseil, une prière, car je suis dans une situation de lutte contre certains qui veulent mettre du rythme dans la musique Liturgique et bien d’autres choses encore. Une personne m’a même agressée,
          elle en est venue aux mains à la sortie de la Messe.
          Je ne peux pas voyager, mais par mail, je pourrai préciser.
          Je remercie les responsables du site de bien vouloir vous communiquer mon adresse mail,
          si bien sûr vous acceptez ma demande d’aide. Avec mes remerciements.
          J’ai déjà bien lutté, mais je suis certaine que le Seigneur veut que je demande aide ou conseil.
          Dieu vous bénisse et vous protège.

  3. emilie

    Parfaitement stupide… je dirais : à la limite du blasphème lors des simulacres des sacrements dans l’église.
    Le respect dû au prêtre est tourné en dérision et ridicule agitation.
    Quel jeune serait attiré par un tel tourbillon de vie aussi désordonné et carnavalesque ?
    Voilà où mène, encore une fois, la “nouvelle liturgie” issue du protestantisme : à la désacralisation de la Tradition, trésor que possédait l’Eglise avant ce Concile néfaste.

    Mieux vaut lire l’homélie du Cardinal Sarah, sur ce qu’est le prêtre, lors de l’ordination d’un prêtre dernièrement à l’Abbaye de La Grasse.

  4. Frankie

    Pour comprendre la crise de la foi, il n’y a que regarder ces vidéos. Coutances est en Normandie… Est-ce la proximité de la Belgique qui produit ce genre de débilités ?

  5. Nicolas

    La vidéo sur la confession est pitoyable et gravement préjudiciable. Quand à l’autre vidéo, c’est bien de payer des acteurs pour jouer au prêtre mais encore faut-il qu’il soit crédible, là on voit bien qu’on se moque du rôle du prêtre.
    Je ne peux croire que ces 2 vidéos soient pour obtenir de prier pour les vocations, elles ratent complètement leurs objectifs et poussent plutôt un jeune à s’éloigner loin de cette mascarade et s’il était catholique de changer de religion.
    Heureusement que dans certains diocèses, ils pensent tout simplement à célébrer des messes pour les vocations.

    • Philibert

      Ce serait intéressant de savoir si, à la suite de ces vidéos, les vocations sacerdotales se sont multipliées à Coutances ou non.

      Personnellement, j’ai comme un doute…

  6. allegrovivace

    Quand laurent le Boulch’ (aujourd’hui évêque de Coutances et Maître après DIEU en son diocèse) était prêtre du diocèse de Saint-Bireuc, il avait une “touche vestimentaire de déménageur de piano”…
    Depuis, il s’est déguisé en évêque conciliaire, mais c’est évidemment toujours le même “prêtre moderniste”.
    Ceci explique cela.
    Par ailleurs, la Rome d’aujourd’hui étant ce qu’elle est, on ne peut s’étonner de rien sauf à être un grand naïf ou un niais. (le poisson pourrit par la tête…).
    … pauvres séminaristes !…

  7. Dehan

    J’ai du mal à croire qu’un service diocésain des vocations et l’évêque du diocèse soient à l’origine de ces deux documents quasi blasphématoires…qui ne sont même pas drôles et si lamentablement interprétés…proprement consternant.!! Un prêtre formateur dans un séminaire diocésain

    • Eve

      de Vignier,
      C’est “la mode” actuelle, il faut vivre, s’amuser, même dans les églises.
      Regardez, voilà la nouvelle Evangélisation :
      https://www.youtube.com/watch?v=ihz9LXkkRqQ
      La soutane n’est qu’un décor, ou déguisement. Il faut faire la fête ! rock à volonté !
      C’est nouvel état d’esprit qui confond tout.
      La Messe doit être un moment convivial et rock !
      Il est temps que chacun ouvre les yeux !!!
      “L’abomination de la désolation s’ installe dans les lieux Saints”. Faisons barrage à tout cela.

      • Deo Gratias

        Chère amie

        Je ne suis pas d’accord avec vous. Vous ne rejoindrez pas les jeunes d’aujourd’hui avec un discours d’un XIX ième siècle idéalisé. A mois que vous ne rêviez consciemment ou inconsciemment d’une restauration de la vie religieuse d’avant le Concile Vatican II. Je suis catholique traditionaliste, en chemin d’oblature séculière avec un monastère bénédictin traditionaliste en pleine communion avec le Saint-Siège, je ne suis même pas ce que certains sociologues appellent aujourd’hui un tradismatique. Et je suis aussi historien éclairé et, pour cette raison, je vous assure que je n’ai pas du tout envie de vivre sous l’Ancien Régime. Et d’abord parce que je serai mort depuis au moins 20 ans à cause de mon problème cardiaque… Je vous invite donc à vous replonger dans le siècle de Jeanne d’Arc et de Catherine de Sienne ! L’abomination de la désolation, dans l’Eglise catholique comme dans le reste de la société. L’horreur ! Et je pourrai multiplier les exemples de la vie catholique dans les siècles d’avant le Concile Vatican II, la petite histoire et la grande histoire ! Savez-vous qui était le personnage le plus important après Henri IV ? Le surintendant des finances. Qui était Sully. Un protestant… La petite histoire, à présent… Dans ma bonne ville, au XIX ème siècle, il y avait une loge maçonnique qui portait le nom de… Saint-Michel, et qui, avant leur banquet annuel, se réunissait… pour une messe… à la cathédrale de ma bonne et grande ville. Vous pouvez aussi vous plonger dans une vie de Padre Pio et méditer sur la corruption du clergé dans la première moitié du XX ème siècle, clergé dont il a souffert pour la gloire de Dieu et le salut du monde. Ou bien vous replonger dans l’histoire de l’Eglise catholique au X ème siècle. Pire que le siècle de Jeanne d’Arc et Catherine de Sienne ? Eh bien, oui… L’horreur sans nom…

        Là où je peux vous rejoindre éventuellement, c’est de dire aux prêtres et aux laïcs qui accompagnent ces jeunes de leur rappeler à temps et à contre-temps tous les enseignements du catéchisme de l’Eglise catholique, de leur rappeler ces enseignements avec douceur et fermeté, patience, mais sans compromission avec les tentations récurrentes à travers l’histoire de compromission avec l’air du temps.

        La Tradition apostolique de nos père grecs et latins nous apprend que les consolations que peuvent éventuellement recevoir ces jeunes dans ces grands rassemblements peuvent venir de Dieu ou… du diable, le père du mensonge et de l’illusion. Et il existe un moyen infaillible de le discerner en acte et en vérité : si ces consolations m’aident à grandir dans les vertus théologales (foi, espérance et charité) et morales (les enseignements moraux du catéchisme), alors je suis sûr que ces consolations viennent de Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit.

        Dans le cas contraire, je régresse dans les vertus théologales et morales, et je peux me dire en toute certitude que ces consolations étaient données par celui que la Tradition appelle aussi un ange de lumière, le diable en personne. Et ce qui vient du diable est appelé à disparaître à brève, moyenne ou longue échéance. En ce sens, ce n’est même pas trop grave… Les branches mortes tomberont d’elles-mêmes…

        Nous devons enseigner toutes ces choses à nos jeunes pour leur éviter des désillusions à venir et pour la gloire de Dieu et le salut du monde.

        Bon dimanche dans la paix et la joie du Seigneur

        • Eve

          Deo Gratias,
          Merci d’avoir pris le temps de répondre. I C’est certain que dans les temps passés il y a eu de graves difficultés de vie sociale, je cite, les temps des révolutions. Mais malgré les difficultés il y a eu préservation de la Sainte Messe dans sa Liturgie et dans la musique Liturgique. Le chant grégorien est resté chant Liturgique, et reste avec Vatican II.
          Avant Vatican II, les églises étaient pleines le Dimanche. Ne critiquez pas “avant Vatican II”, les catholiques avaient foi et respect pour la Sainte Messe.
          Attirer les jeunes avec du rock, du rock pour louer Dieu, ce n’est pas faire du bien.
          Et cela n’en attire pas beaucoup.
          La Sainte Messe n’est pas un moment pour se trémousser sur des chants rythmés rock, ce n’est pas un moment convivial.
          J’ai mis des liens vers des musiques … Essayez de les écouter tous les jours pendant quelques jours. J’attends vos conclusions.
          Devons-nous laisser ces musiques envahir la Messe, car elles font fuir beaucoup de monde ?
          Si dans les temps passés, et présents aussi, il y a eu beaucoup d’agitations graves contre l’Eglise,
          ce qui se passe avec ces musiques est vraiment pire que tout le reste, c’est ” l’abomination de la désolation !”.
          “les branches mortes” comme vous l’écrivez, ce seront des âmes perdues.
          Avez-vous entendu les discours actuels tenus aux jeunes ?
          Alors, il faut agir afin de ne pas être condamné nous aussi pour notre inaction.
          Bon Jour du Seigneur
          Dieu vous bénisse

  8. tonio

    Je crois que justement, ces vidéos montrent là où personne ne veut arriver.

    Il ne s’agit pas de montrer que les prêtres d’aujourd’hui ont une vie sportive (@C.B.), il ne s’agit pas de se moquer du prêtres (Nicolas), mais de souligner qu’en raison du manque de prêtres on pourrait en venir – en forçant le trait – aux situations décrites par ces vidéos.
    C’est du 36ème degré.

    Mais est-ce pertinent ? Est-ce en “caricaturant la crise” qu’on fera naître d’authentiques vocations… ? Je ne pense pas qu’on puisse se sentir appelé au sacerdoce juste pour rendre plus supportable l’agenda des prêtres…

    • em

      Vous avez peut-être raison, le but de ces vidéos étaient surement de faire comprendre que les prêtres sont débordés ! Mais fallait-il tourner leurs actions en dérision pour le faire comprendre ?
      Comme vous le dites : ce n’est pas en caricaturant la crise (et les activités du prêtre) que cela fera naître des vocations.
      Il ne faut pas oublier que c’est le Bon Dieu qui appelle et qu’Il n’oublie pas Son Eglise.
      Il appelle toujours des ouvriers à Sa Vigne il faut juste que ceux qui doivent préparer les “appelés” sachent donner à ces jeunes tout ce qui leur permettra de répondre à l’Appel en de bonnes conditions.
      Prions pour que ceux qui ont cette responsabilité l’exerce du mieux possible et qu’ils aient à coeur de faire aimer en actes et en vérité Celui qu’ils devront imiter.

      • Eve

        em,
        Pour faire ces vidéos, ils ont recours à des sociétés qui se font un plaisir, en plus de l’argent,
        donc un plaisir de tourner en ridicule la religion catholique. Pour soi-disant être dans l’air du temps, modernistes et joyeux, comme pour les publicités idiotes, ces catholiques suivent un mauvais chemin,
        sans même sans apercevoir. Prions pour eux, et aussi pour nous car de partout certains réclament cette mascarade moderne et rock. C’est lamentable !
        Même des communautés religieuses s’y mettent, ils veulent montrer leur joie. Voyez :
        https://www.youtube.com/watch?v=VVpxpdjlbGk

  9. Jacques

    Les vocations sacerdotales viendront lorsque les catholiques retourneront aux sources de leur foi. Nos églises sont remplies de catholiques tièdes et indifférents qui ignorent jusqu’aux fondements de la foi qu’ils disent professer. Trop de catholiques ne connaissent pas leur foi et s’en désintéressent. Ce matin, pour leur première communion, une vingtaine de jeunes à la messe et beaucoup de membres de leur famille. Après, toutes ces personnes, ou quasiment, ne viendront plus à la messe. Dans ma paroisse, à vue d’oeil, 90% des paroissiens sont des retraités. Où est l’Eglise de demain ? Où est la relève ? Où sont nos jeunes ? Pourquoi n’ont-ils plus envie de venir célébrer l’Eucharistie, ce don de vie de Jésus ? Je n’ose imaginer ce que sera l’Eglise en France et ma paroisse dans 10 ans !

    Personnellement, je ne peux approuver ces deux vidéos. Elles sont complètement contreproductives et donnent une images lamentable, pitoyable, du sacerdoce catholique ! Que leurs auteurs ne s’en soient même pas aperçus, démontre le manque flagrant de discernement qui frappe certains responsables dans l’Eglise. Ce n’est pas de cette façon que l’Eglise va faire naître des vocations sacerdotales.

    • Eve

      Jacques,
      Le style très particulier de ces vidéos est fait exprès. Il faut mettre de la joie dans l’Eglise !!!
      Le problème est surtout un changement dans les esprits, modernistes, ils sont. Et faire n’importe quelle fantaisie, et le mot est faible, leur semble bon pour attirer les badauds.
      C’est comme une épidémie.

        • Eve

          Théo,
          C’est surtout sous l’influence de certaines communautés de fidèles qui veulent tout changer dans l’Eglise. Ces communautés veulent apporter de la joie par du rock ou du pop rock louange à volonté.
          Dans beaucoup de paroisses ces chants rythmés rock sont présents.
          Il faut réagir.
          “La Sainte Messe n’est pas un spectacle” a dit le Pape François récemment.

          Le lundi de Pentecôte est cette année Fête de Marie, décidée par le Pape François.
          Le Cardinal Sarah sera ce lundi de Pentecôte à Chartres.

          Allez participer à la messe pontificale
          que célébrera le lundi de Pentecôte, 20 mai 2018,
          à 15 heures, dans la cathédrale de Chartres
          S.E.R. le Cardinal Robert Sarah, Préfet de la Congrégation du Culte divin et des Sacrements,
          pour clôturer le 36 ème Pèlerinage de Notre-Dame de Chrétienté .

          Lire aussi :
          Conférence du Cardinal Sarah à Milan au cours du Colloque “Sacra Liturgia Milano 2017” : La sainte Liturgie-notre rencontre avec le Dieu Tout-Puissant : une perspective christologique et ecclésiologique, 6 juin 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *