Le diocèse de Saint-Denis en déficit

Download PDF

Les 900 000 € de déficit en 2017, sur un budget de 8 M€, vont être comblés essentiellement par des legs. Mgr Pascal Delannoy est conscient que cela ne peut pas durer :

« Mais on ne peut pas compter que sur ça, car il est impossible de les anticiper».

« Un quart de la population de Seine-Saint-Denis vit sous le seuil de pauvreté. Or la majeure partie des recettes repose sur le denier de l’Église. La part dans le département est faible, de l’ordre 32 % de nos recettes, contre 40 % au niveau national ».

« Sur les 117 lieux de cultes, 70 sont à la charge du diocèse, une part plus importante qu’ailleurs. Il faut savoir que les églises construites après 1905 appartiennent aux diocèses, et non aux communes. En Seine-Saint-Denis, beaucoup d’édifices religieux ont été construits après la Seconde Guerre mondiale pour accompagner le développement économique et l’augmentation exponentielle de la population ».

La rémunération des 120 prêtres, dont le traitement est d’environ 1 000 €, et du personnel laïc représente la moitié du budget global. L’enjeu pour l’avenir est désormais de reconquérir des fidèles, et donc de potentiels bienfaiteurs. En ce début d’année, un kit d’informations doit être envoyé aux prêtres et personnel laïc, pour que ces derniers sensibilisent les croyants à la nécessité de faire des dons à l’église.

Un représentant du diocèse s’étonne en effet :

« certaines communautés présentent dans le département préfèrent donner dans leur pays d’origine. »

Source

3 comments

  1. paul

    Bonjour
    Qu en sera t-il de notre diocèse de Coutances demain?
    Exlus du plan d évangélisation “”
    “Disciples missionnaires sur 3 ans”
    nous sommes des catholiques
    abandonnés….

    Un voyageur venant d Ile de France
    s est transformé en co-pilote
    (Journal La Manche Libre) de notre évêque pour 3 ans…en exigeant
    La formation de fraternités pour avoir le droit de participer à l avenir de Notre diocèse ….exit tout autre plan…
    Page 3 du formulaire lisible sur
    Le diocèse de Coutances
    “Avant dernier paragraphe
    Èduquer les prêtres????”etc….

    Le Renouveau et l appartenance
    aux communautés nouvelles ne laisseraient-ils plus aucune place
    Aux catholiques lambda ????

    L’Eglise vit grâce aux dons.
    Il semblerait que ce co-pilote
    ne le sache pas…

  2. Jacques

    « certaines communautés présentent dans le département préfèrent donner dans leur pays d’origine. » Et certains chrétiens préfèrent donner à des œuvres catholiques de leur choix plutôt qu’à leur évêque qui n’est pas toujours très catholique ! Quand un évêque laisse tomber son séminaire, n’encourage pas l’évangélisation (des musulmans…) et se montre proche des francs-macs, c’est le devoir de tout chrétien d’entraver son pouvoir de nuisance en lui retirant tout soutien financier pour l’apporter à des projets conformes à ses convictions.

  3. karr

    A propos du diocèse de Saint-Denis comme de tout les diocèses de France,prêchez sur les fins dernières,faites célébrer des messes pour les âmes du purgatoire,installez des troncs pour cela,donnez à tout les fidèles la possibilité de choisir l’application de la messe traditionnelle selon le motu proprio de SS le Pape Benoît XVI !
    Sainte année 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *