Dans le diocèse de Mgr Nourrichard, il vaut mieux lire le Coran

Download PDF

L’abbé Francis Michel a rencontré son évêque la semaine dernière. L’histoire est terminée : il est prié de déguerpir pour le 20 février, dernier délai. La paroisse de Thiberville est dissoute et les paroissiens dépendront désormais de celle de Bernay.

Dans le journal diocésain du 13 décembre, on apprends qu’une célébration interreligieuse des Noëls de la Solidarité fin décembre 2010, a vu la lecture du livre d’Isaïe et la lecture de la Sourate 4 du Coran, avant la lecture de l’Evangile. Le début de cette messe a eu pour chant d’entrée “Oser la vie” de Theo Mertens… Le mot d’accueil disait ceci :

Noël, c’est l’anniversaire de la naissance de Jésus (Issa). Dans le Coran, Jésus le Messie, est né d’une façon miraculeuse. Le jour de sa naissance, il a déjà parlé aux gens de la mission que Dieu lui a confiée, afin de laver tout soupçon d’impureté contre sa mère (v 30 à 34 s 19)

C’est symptomatique d’un remplacement : on ferme les paroisses catholiques, on laisse se développer l’islam. Le diocèse de Mgr Nourrichard a cessé d’être missionnaire.