La radio du diocèse de Nantes fait la promotion d'un artiste salissant la Sainte Vierge

Download PDF

Voici ce que je découvre chez mes confrères de l’Observatoire de la christianophobie :

Une aimable lectrice nous signale que Radio Fidélité, l’antenne du diocèse de Nantes, a réalisé une interview de Soisig Chamaillard, « l’artiste » qui expose ses statuettes moquant notamment la Sainte Vierge, galerie Albane. Elle a été diffusé vendredi à deux reprises sans que le moindre jugement ne soit porté sur l’exposition.

De plus, on me signale que le diocèse de Nantes n’a pas prévu de faire le moindre communiqué officiel. L’Observatoire de la christianophobie a tenté de contacter samedi, sans succès, Radio Fidélité, le service communication du diocèse de Nantes et le secrétarait de Mgr James, évêque de Nantes.

Non seulement le diocèse ne dit rien, mais en plus, le site internet Narthex.fr édité par le Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle (SNPLS) de la Conférence des évêques de France ose écrire :

« Nous comprenons que le travail de cet artiste puisse choquer certains catholiques.

D’une part, parce que le détournement d’objets de dévotion populaire touche certains croyants dans leur « foi quotidienne ».

D’autre part, il y a sans doute un conflit générationnel entre une proposition d’une jeune artiste et la perception d’une personne plus âgée.

Cependant, rien n’interdit à Mademoiselle Chamaillard de récupérer ces statuettes de vierges issues pour la plupart des XIXe et XXe siècles, destinées souvent à finir en brocante ou pire à la poubelle et de leur donner une seconde vie « artistique ». Il n’y a pas à mon sens de caractère blasphématoire, et de plus l’objet est décontextualisé.

Dans le champ de la réception d’une œuvre d’art contemporain, seul notre regard et nos références personnelles nous servent de guide

A propos de son travail sur les Vierges Soisig Chamaillard indique : « je n’utilise pas la Vierge Marie comme sujet principal pour choquer un public catholique. J’aime jouer avec des icônes comme un enfant avec ses jouets, pour essayer de comprendre le monde qui m’entoure. Comme P. Auster dit: « Le vrai but de l’art n’est pas de créer de beaux objets: c’est une méthode de réflexion, un moyen d’appréhender l’univers et de trouver sa place ». C’est une vérité pour moi. J’essaie de faire ça avec ma sensibilité. »

La rédaction de Narthex.fr

Addendum 5 février 2011 14h30 : toute référence à Mme Chamaillard ou à la Galerie Albane ont disparu du site Narthex.fr  !