Les confessionnaux de Strasbourg ne seront pas vendus

Download PDF

Le Salon Beige nous apprend qu’uninternaute a reçu cette réponse du boncoin.fr :

Merci pour votre message. Après relecture de l’annonce, celle-ci semble effectivement douteuse ou ne pas correspondre à nos règles de diffusion. Nous allons donc la retirer du site. L’annonce ne devrait plus être visible sur le site d’ici une demi-heure environ.

L’annonce a effectivement disparue.

J’ignore de quand datent ces confessionnaux. Et au fond, cela n’a pas d’importance puisque ce diocèse est encore sous la législation du Concordat. On en vient à regretter que la loi de 1905 ne s’applique pas partout… Car dans ces diocèses, les biens ecclésiastiques n’appartiennent pas à l’Eglise s’ils sont antérieurs à 1905. Après l’affaire des inventaires, les lieux de culte et leurs biens meubles appartiennent aux communes. L’Eglise n’en est que l’affectataire.

Petite rectification à mon article d’hier : Mgr Grallet, Archevêque de Strasbourg, a encore un auxiliaire. Il s’agit de Mgr Christian Kratz. Mais celui-ci est très malade. Il est en attente d’un autre auxiliaire. A moins que Rome décide qu’un diocèse comme celui de Strasbourg n’a besoin que d’un seul auxiliaire. Ce diocèse compte 500 prêtres environ en activité, mais il n’y a eu que 4 ordinations cette année.