Forte progression des baptêmes d’adultes

Download PDF

Près de 5 000 baptêmes de jeunes et d’adultes seront célébrés en France lors des messes de Pâquesen France selon un communiqué de la Conférence des évêques de France.Ils seront exactement 4 939. 3 220 adultes (1059 hommes/2161 femmes) recevront les sacrements de l’initiation (baptême, confirmation, eucharistie). Et 1 463 adolescents (589 garçons et 874 filles) seront aussi baptisés le jour de Pâques.

D’après la CEF, les 25-30 ans représentent un pourcentage important des appelés (ils sont 678, c’est-à-dire 21%), et le chiffre des 18-20 ans est en augmentation de 45% par rapport à l’an passé (237).

Ce chiffre est en progression en regard des années précédentes (2903 en 2010, 2952 en 2011 et 2958 en 2012).

Les futurs baptisés arrivent au terme d’une longue préparation. Bien trop longue selon le nouveau Pape François, qui estime qu’il ne faut pas attendre pour un baptême mais qu’il faut une brève préparation, puis suivre ensuite les nouveaux baptisés.

Les nouveaux baptisés ont en effet effectué le pré-catéchuménat, puis le catéchuménat, l’appel décisif, célébré d’ordinaire le 1er dimanche de carême, puis le baptême. Soit 3 années de préparation. Il reste à savoir ce que deviendront ces nouveaux baptisés.

4 comments

  1. de Villers

    Il reste à savoir ce que deviendront ces nouveaux baptisés, certes. Pour autant, il faut s’en féliciter et s’en réjouir.
    Toutefois un chiffre manque dans la joie apparente de cette augmentation des baptêmes d’adultes celui des nouveaux nés qui ne sont plus baptisés. Le différentiel demeure important !
    Une réflexion qui mérite d’être largement développée..

  2. Joseph1

    Cela n’a pas grand sens, il faudrait mettre en pparallèle la diminution des baptêmes d’enfants sinon on tombe dans un vain triomphalisme.

  3. Edmond Romano

    De moins en moins d’enfants sont baptisés à la naissance, quelquefois même sur le conseil de certains prêtres, donc il n’y a pas progression de l’ensemble des baptêmes mais un rééquilibrage de ceux qui auraient dû l’être depuis longtemps.
    Aucun triomphalisme à avoir de la part de la CEF, bien au contraire!

    • YVES

      Bonjour,
      Qu’est ce que le triomphalisme vient faire ici?
      On est heureux que des brebis reviennent dans le troupeau.C’est tout.
      Bien sur que personne ne peut “triompher” ou s’arroger la venue d’une personne dans l’Eglise, car: “nul ne vient à moi sans que le père qui est en moi ne l’attire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *