Mgr Santier justifie l'expulsion des Roms

Download PDF

Dans un communiqué, l’évêque de Créteil soutient le curé de St-Maur-des-Fossés, qui a fait expulser les 13 Roms venus s’installer dans l’église :

Hier matin, une famille de Roms accompagnée d’un comité de soutien s’est présentée à l’église St Nicolas de St Maur-des-Fossés. Le Père Bezançon, curé de l’église, a échangé avec eux, acceptant de les accueillir pour la journée, afin de leur donner l’opportunité de s’exprimer publiquement sur leur situation d’expulsion imminente.
Le Père Bezançon a tout de suite tenu à leur exprimer son soutien pour leur situation, tout en précisant que l’accueil pour que ces personnes puissent se faire entendre ne conduisait pas à ce que les lieux de culte, qui ont une destination précise à respecter, servent de lieux de logement.
La famille Roms avec laquelle le Père Bezançon s’est entretenue a accepté d’être reçue pendant la journée à l’église, le temps pour elle de pouvoir attirer l’attention sur sa situation. Le curé leur a dit clairement qu’ils devraient quitter les lieux en fin de journée. Malheureusement, avec le soutien du comité qui les entoure, ces personnes ont finalement décidé, contre la volonté du père Bezançon, de passer la nuit sur place. Le père Bezançon a donc du leur faire savoir qu’ils étaient là désormais sans son autorisation et qu’ils n’étaient plus sous sa protection. Il a donc du avoir recours à la procédure habituelle de recours à la force publique qui a fait évacuer l’église.
Mgr Santier, évêque de Créteil, soutient le Père Bezançon dans son souci d’accueil et dans son action en soulignant : «notre attitude est guidée par la fraternité, non par la politique». La première décision d’expulsion, qui a entraîné les actions d’hier, émane de la mairie de St Maur-des-Fossés et l’Eglise ne veut en aucun cas être instrumentalisée dans ce contexte humain et social difficile. Il ne peut être question d’opposer l’attitude d’accueil du Père Bezançon et son souci de préserver un lieu de culte.
Aujourd’hui, dans la suite de la journée d’hier, des représentants de familles Roms ont été reçus dans une salle de la paroisse ND de Créteil, afin de pouvoir remplir sereinement et avec l’aide des membres du comité de soutien présents, les documents nécessaires à un recours sur leur situation précaire. Mais Mgr Santier rappelle qu’il ne peut être question de les loger dans cette salle qui ne comprend pas les sanitaires nécessaires et appelle les autorités à prendre les dispositions correspondantes.