“Laissez-vous réconcilier avec Dieu”

Download PDF

C’est le titre de la lettre pastorale de 28 pages que vient de publier Mgr Scherrer, évêque de Laval. En voici l’introduction :

1“Chers frères et soeurs, Tandis que, depuis le premier dimanche de l’Avent, nous sommes entrés en diocèse dans l’Année de la Conversion, je suis heureux de pouvoir vous rejoindre, chacune et chacun, personnellement. L’Année de la Foi qui s’est achevée à la fête du Christ-Roi a été un temps de grâce pour toute l’Église. Elle nous a permis de revenir aux fondements mêmes de notre vie de baptisés, de redécouvrir en quelque sorte la fraîcheur de notre baptême. D’étape en étape, nous avons mieux perçu, sans doute, les enjeux d’une vie davantage recentrée sur le Christ. Nous avons accueilli à nouveaux frais le trésor de la Parole de Dieu. Nous avons compris que notre foi ne pouvait faire signe que si elle était, dans un même mouvement, une foi professée, célébrée, vécue et priée. Le moment est venu de faire un pas de plus. Il nous faut en effet aller plus loin si nous voulons que notre témoignage de foi gagne encore en crédibilité et puisse ainsi donner vie à la nouvelle évangélisation. Pour cela, nous ne devons pas perdre de vue l’intention première du pape Benoît XVI lorsqu’il a promu cette initiative, qui était de conduire tous les baptisés sur le chemin de la conversion du coeur. Dans sa lettre Porta Fidei en forme de motu proprio, il écrivait : « L’Année de la foi est une invitation à une conversion authentique et renouvelée au Seigneur, unique Sauveur du monde » (n. 6). Autant dire que le pape François n’est pas en reste pour relayer à son tour un vigoureux appel à la conversion. Inlassablement, nous le voyons exhorter les Chrétiens à réformer leurs comportements, à adopter un style de vie nouveau où les actes autant que les paroles disent par eux-mêmes la vérité de l’Évangile. Le Pape plaide pour une Église plus simple dans ses fonctionnements, plus attentive aux besoins des hommes, plus proche aussi des petits et des pauvres. Il nous appelle pour cela à abandonner les mondanités et les faux-semblants pour nous recentrer sur l’essentiel. Permettez que je vous invite à mon tour à prendre le chemin de la conversion. Je le fais en reprenant l’appel de saint Paul aux habitants de Corinthe : « Nous vous en supplions, au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu » (2 Co 5,20).”

Voici le plan de la suite du texte :

Se convertir, un appel impérieux et urgent
La conversion ne va pas sans combat
Accueillir l’appel à la conversion dans la joie
Puiser à la source de la miséricorde 
Le devoir d’évangéliser sa conscience
Vivre en église le parti pris de l’espérance 
1. La diaconie et l’accueil des plus pauvres 
2. Les catéchumènes 
3. Les jeunes 
Année de la conversion, mode d’emploi 
Exhortation finale 

3 comments

  1. Sylvie Houbouyan

    Nous laisser réconcilier avec Dieu c’est aussi militer pour le Christ.
    Saint Paul le dit : C’est vivre pour Celui qui est mort pour nous ( 2Co 5, 15 )
    Garder vivante et active sa Parole de vérité.

  2. rocheteau

    prenons conscience devant Dieu
    de Sa Grandeur et de notre petitesse,
    de Son immense Miséricorde, de notre indignité,
    de Sa Fidélité, de nos multiples lâchetés,
    de Son Amour total et parfait qui va jusqu’à la Croix, de notre tiédeur, de nos inconséquences et de notre médiocrité,
    de notre péché….

    oui convertissons-nous, retournons-nous vers le Seigneur
    que le Seigneur par les ministres de ses sacrements, nos prêtres, nous donne son pardon.
    que le Seigneur tourne vers nous son visage et nous donne Sa Paix.

    merci à Mgr Scherrer
    prions pour lui et pour nos évêques : que tous puissent conduire le peuple des chrétiens vers le Christ.

  3. senex

    “Nul ne vient à Moi si Mon Père qui M’a envoyé ne l’attire” Jean VI 43
    Pour croire au Christ, il faut d’abord prier le Père en priant le “notre Père”qui contient tout ce qui désirable.
    La négation de la création est un obstacle diabolique, en faisant de l’univers un néant apparu au hasard
    Toute conversion commence par la reconnaissance de Dieu comme Créateur et Maitre .
    La grâce de la conversion vraie n’est donnée qu’à ceux qui la demandent avec persévérance
    Dieu veut que nous lui demandions ce qu’Il demande de nous. Car tout vient en premier de Lui.
    Attention donc aux illusions activistes….et sentimentales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *