L’appel de Mgr Malle en faveur des immigrés clandestins

Download PDF

L’évêque de Gap, Mgr Xavier Malle, publie une tribune sur FranceInfo pour aider les immigrés :

Trois actions presque concomitantes se sont déroulées dans les Hautes-Alpes. Samedi 21 avril, au col de l’Echelle, un groupe anti-migrants simulait une frontière, tandis qu’au même moment, à Gap, un groupe altermondialiste demandait la suppression des frontières. Le lendemain, en réaction au premier, un troisième groupe faisait passer par force la frontière à des migrants. Comme évêque du diocèse de Gap et d’Embrun dans les Hautes-Alpes, j’estime que nos montagnes ne sont pas un terrain de jeu politique où pourraient librement s’affronter des personnes, d’un bord comme de l’autre, instrumentalisant les migrants. La situation étant assez compliquée, nous n’en avons vraiment pas besoin.

En revanche, nous avons besoin de l’aide de la communauté nationale. Si, en 2016, les Hautes-Alpes ont accueilli 60 mineurs non accompagnés, ils étaient plus de 1 200 en 2017. Nous sommes le premier département en accueil de mineurs par habitant. Après une période de flottement et finalement avec persévérance, le conseil départemental et l’Etat ont pris leur responsabilité, pour la mise à l’abri des mineurs, comme l’impose, à juste titre, notre droit. Les paroissiens de Gap et de Briançon se sont également mobilisés, répondant à l’appel du pape François.

Ainsi, pendant quatre mois, d’août à novembre, jusqu’à 60 mineurs ont été accueillis pour la nuit dans les salles paroissiales à Gap. La préfecture ayant réussi à trouver des solutions pour les nuits, le Secours catholique fait depuis un accueil de jour. Dans tous les cas, cet accueil est réalisé avec l’aide de nombreux bénévoles d’autres associations ou d’individuels. Que chacun soit remercié.

Mais, d’une part, la situation se tend à nouveau avec la fin de l’hiver et, d’autre part, les bénévoles sont épuisés. J’en appelle donc à la solidarité nationale. Aidez-nous, aidez le Secours catholique, aidez le département des Hautes-Alpes qui ne compte que 140 000 habitants à l’année dans ses magnifiques vallées. Aidez-nous à créer les structures durables pour l’accueil des mineurs non accompagnés. J’en appelle aussi au travail collaboratif entre tous les acteurs du terrain, dont le Secours catholique et les paroisses, dans un dialogue renouvelé avec l’Etat.

D’autant qu’il nous faut passer à une seconde phase. Tout en continuant l’accueil d’urgence, il nous faut préparer l’intégration dans notre société de ces mineurs, dont la plupart vont rester en France. Cela passe par la culture, la littérature, la langue ; tout ce qui fait notre civilisation, avec ses racines chrétiennes et la présence de toutes les religions, dans le cadre des valeurs partagées de notre pays. A terme, c’est l’unité, la cohésion de la France qui est en jeu. Ne croyons pas que cette ‘crise migratoire’ soit passagère. Elle est mondiale et durable, aussi bien en Amérique latine qu’en Asie et en Europe.

Je n’ai pas la solution ; alors quelle est ma mission d’évêque ? Elle me semble de proposer des critères de discernement et de confirmer les chrétiens dans leur mission. Le principal critère pour un chrétien est de suivre ce qu’a dit et ce qu’a fait Jésus, le fils de Dieu. L’évangéliste Matthieu le rapporte ainsi au chapitre 25 de son évangile :

“Le roi dira à ceux qui seront à sa droite : ‘Venez, les bénis de mon père, recevez en héritage le royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !’ Alors les justes lui répondront : ‘Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? Tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? Tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? Tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? Tu étais nu, et nous t’avons habillé ? Tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?’ Et le roi leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.'”

En servant ces mineurs non accompagnés, c’est Jésus que nous servons.

Depuis le mois d’août, j’entends beaucoup d’idées reçues auxquelles mon expérience permet maintenant de répondre :

• On créerait un appel d’air en donnant à manger aux migrants et en leur proposant un matelas. En vérité, ils sont là, nombreux, de l’autre côté des Alpes. Que fait-on en Europe pour aider l’Italie ?

• On pourrait distinguer migrants économiques et réfugiés politiques, les premiers n’ayant pas vocation à rester sur le territoire national. Cette distinction est de plus en plus floue. C’est bien en grande partie pour des raisons politiques que les conditions de vie sont déplorables dans leurs pays. Que fait-on pour aider à la bonne gouvernance et au développement des pays d’origine ?

• On favoriserait la délinquance et le chômage. Mais il n’y a aucune délinquance de la part des mineurs migrants que l’on accueille dans les paroisses et au Secours catholique à Gap et à Briançon. Ils ont tellement souffert qu’ils sont des mineurs mûrs et responsables. Et ils n’ont pas l’âge de travailler, mais d’aller au lycée. Pourquoi ne peut-on les prendre au lycée dès leur arrivée, même pour peu de temps ?

• On ne s’occuperait pas de la misère des gens chez nous en s’occupant des migrants. Je peux vous dire que les actions du Secours catholique et des autres associations envers les personnes qui ont besoin d’aide dans les Hautes-Alpes n’ont en rien diminué. Qui est prêt à venir donner un coup de main au Secours catholique ?

• On s’occuperait des migrants et pas des autres questions de la doctrine sociale de l’Église. C’est ma joie d’être évêque de l’Eglise catholique qui défend les plus fragiles, migrants et réfugiés, malades en fin de vie, enfants à naître. Essayons d’être cohérents. Qui est prêt à défendre à la fois le migrant et l’enfant à naître ?

Pour conclure, je citerai la lettre encyclique du pape Benoît XVI (Caritas in veritate, 2009): “Il faut qu’il y ait un renouveau de la pensée pour mieux comprendre ce qu’implique le fait que nous formons une famille.”

1) La doctrine catholique impose-t-elle l’abolition universelle des frontières?

2) Si non, autorise-t-elle les Etats à disposer d’une politique d’immigration?

3) Si oui, est-il permis aux citoyens d’appeler à ce que le droit existant soit appliqué?

4) Si oui, en quoi l’action de “Defend Europe” est-elle condamnable ?

56 comments

  1. hermeneias

    Rappeler à cet évêque que l’intelligence droite et saine commence par faire face sans biaiser au Réel et à l’expérience et que la malhonnêteté intellectuelle est incompatible avec le “bon grain” évangélique .
    Le Christ lui-même nous exhorte à la poursuite de la Vérité qu’il est lui-même en plénitude !

    Quelle est , pour commencer , la vérité de cette épidémie de “mineurs isolés” , de bateaux et d’armadas de migrants en vagues déferlantes ?
    Quelle est la culture et la religion de ces migrants-“réfugiés” ?
    Qui est responsable de l’explosion des agressions , des viols et des attaques terroristes ?

    Il ne va pas nous dire qu’il ne sait pas ??!!

    Pourquoi ces “réfugiés” viennent-ils en Europe et non dans d’autres pays voisins plus accessibles et de même “culture” ?

    Enfin dit-il vraiment ce qu’il pense ?

    • MPS

      “Pourquoi ces “réfugiés” viennent-ils en Europe et non dans d’autres pays voisins plus accessibles et de même “culture” ?”
      Et si vous alliez les voir et leur posiez vous même la question ?
      Ce serait une manière de vous confronter au “Réel” comme le dirait notre maître à tous les deux, frère Marie-Dominique PHILIPPE…..

      • hermeneias

        La réponse est évidente …..mais elle semble vous gêner et gêner pas mal de clercs soumis aux pouvoirs en place et aux puissants du moment .
        Quelle déception !
        Le père Matie-Dominique , lui , il me semble , a fait preuve d’un certain courage pour ne pas se laisser aller à “descendre le fleuve” comme le font les cadavres et les branches mortes !

        Soljenytsine , un orthodoxe …… , parlait du “déclin du courage”……
        Curieux que l’on fasse si peu référence à Soljenytsine et à …..J.Paul 2 d’ailleurs que l’on a cannonisé vite fait , avec Jean XXIII ….., pour ne plus en parler ou si peu .

        La trahison est une vieille histoire dans l’humanité

        • MPS

          Vous dites que la réponse à ma question est évidente, pourtant je l’attends toujours.
          Vous citez à juste titre la citation de Péguy reprise par MD PHILIPPE sur l’opinion qui descend le fleuve mais n’est ce pas céder à l’opinion commune d’aujourd’hui que de croire que nous n’avons plus la capacité d’accueillir l’étranger et que ce dernier est un envahisseur.

          • hermeneias

            C’est typique ! Votre réponse dérape et glisse tout de suite dans l’abstraction , donc hors du réel que nous devons VOIR , COMPRENDRE si possible pour AGIR au mieux .
            Il ne s’agit pas d’accueillir ou non “l’étranger” mais de masses d’étrangers jeunes , essentiellement des hommes et de plus en plus de “mineurs isolés” , arrivant en groupes et en flux continus de pays lointains après de longs et périlleux parcours de toute évidence organisés …..avec l’approbation du patronat allemand , du Medef en France , des multinationales ….et de leurs obligés .
            La réponse évidente est que cette migration massive est d’abord économique ( a plusieurs titres ) et aussi une nouvelle expansion islamique que l’on ne veut pas voir mais qui permet de dissoudre notre culture et civilisation …..

            L’intelligence droite , l’éthique , la vie chrétienne impliquent et exigent de se confronter sans biaiser au réel ……
            Enfin il est patent que les puissances dominantes politiques médiatiques et financières favorisent et encouragent ce phénomène depuis des décennies quoiqu’ils disent pour apaiser des opinions légitimement rétives .
            La création de “sociétés” fragmentées , communautarisées , d’individus nomades et isolés sans histoire ni convictions , relativistes , en parallèle de la destruction des familles , c’est très clair , atomise les familles et les peuples ….
            D’autre part , ce sont les mêmes avec leurs interventions brouillonnent et intempestives en Irak , en Libye , en Syrie ….., les mêmes qui ressuscitent la guerre froide avec la Russie et font les yeux doux à la Chine qui ont créé les soi-disant conditions de ces migrations économiques massives .
            L’UN , l’UE , Me Merkel , Mr Junker , Me May et cie , Mr Obama …..ont tous pris des positions favorables et complaisantes face à cette catastrophe humaine et écologique lourde de drames et de guerres à venir .
            L’Eglise , avec le pape actuel , se tait ou encourage même . Elle ne s’inquiète ni de la déchristianisation , des séminaires vides ni de l’islamisation .

            Je me rappelle d’un historien , professeur au collège de France , lors d’une conférence à la Sorbonne se réjouissant des invasions turques en Europe parce qu’elles apportaient avec l’islam , le “relativisme religieux” dans une Europe chrétienne ….

            Bref il y a plusieurs fleuves et celui là est large et conduit à l’égout et à des eaux insalubres et croupies avec branches mortes , cadavres et détritus , des produits chimiques et de faux “bons sentiments”

  2. Antoine de Lisbonne

    Et surtout ne pas les évangéliser. Ce serait enfreindre leur liberté de conscience…

    (Quant au parallèle avec l’avortement, des baffes se perdent !)

    • MPS

      Il est pourtant étonnant de défendre la vie d’un enfant à naître tout en fermant les yeux sur les souffrances qui empêchent certains autres déjà nés de vivre….

      • Courivaud

        Réfléchissez un peu, voyons !
        La vie a naître est une exigence inconditionnelle (dans un cadre législatif approprié) alors que n’est pas le cas des migrations (respect des sociétés d’accueuil et de la souveraineté nationale).
        Il me semble que le Magistère de l’Eglise est clair à ce double propos.

        • MPS

          Quand la vie de l’autre est en danger pour une cause politique économique ou de famine,n’avons nous pas le devoir de protéger cette vie comme celui de protéger celle de l’enfant à naître?

          • Courivaud

            On ne peut pas mettre l’un et l’autre sur le même plan.
            Je vous invite à lire ce qu’écrit par exemple le catéchisme de l’Eglise catholique ou les textes magistériels appropriés.
            D’autres, plus habitués que moi de ces textes peuvent prendre le relais et vous en faire l’exposé détaillé sur ce site.

      • MPS

        Au contraire, je trouve que ce parallèle est cohérent. Il faut pouvoir tenir les deux: protéger les plus fragiles, la vie de l’enfant à naître mais aussi celles de tous ceux qui sont nés mais sont en situation de précarité et de détresse.

      • MPS

        J’ai lu le catéchisme.
        “on ne peut pas tout mettre sur le m^me plan dites vous.
        Dans ce cas la seule différence est que la vie de l’enfant caché est cachée et que celle de ces étrangers est plus développée et visible.
        Mais ces vies ont toutes la m^me dignité et réclament la m^me sollicitude.

  3. Amable Antoine

    Il est épuisant d’entendre toujours le même discours qui ne tient compte d’aucune réalité, même pas de la réalité purement mathématique alors qu’on peut supposer que nos clercs, prêtres ou évêques savent compter.
    Pour ce qui est des mineurs (ou ceux qui se prétendent tels), ils n’ont absolument rien à faire en ce pays. Ils ont des parents et il est urgent de les renvoyer dans leur famille qui est le mieux à même de les élever et dont c’est même le premier devoir (ce mot a-t-il encore un sens ?).
    Enfin, je conteste formellement l’instrumentalisation qui est faite des Évangiles, en l’espèce Mt 25. S’il va de soi que je dois vêtir, nourrir, visiter qui en a besoin, charité qui s’exerce de personne à personne, Jésus n’a jamais dit que nous devions accueillir des hordes envahissantes et, de plus, leur donner la priorité sur les autochtones ce qui est précisément le cas aujourd’hui. Sur ce thème, nos monseigneurs, plus exactement certains d’entre eux et Mgr Malle en fait partie, devrait se replonger dans la Bible, en particulier les livres de l’Exode, du Lévitique et des Nombres, dans lesquels on parle abondamment des ”immigrés” (encore ceux-ci étaient-ils légaux si l’on peut dire). Il ne serait pas inutile non plus qu’il se replonge dans le CEC édition 1992.
    Que tout monseigneur qui se plaint ouvre grand les portes de son évêché et qu’il fasse comme certains de ses prédécesseurs et même certains papes, qu’il vende jusqu’à sa chemise pour nourrir, vêtir, loger tout ce petit monde. On verra ensuite.

  4. Martolod 53

    Relisez “Le Camp des Saints” de Jean Raspail, tout y était prévu, même l’aveuglement de la hiérarchie catholique et sa veulerie …

  5. BERTRAND

    Texte beau et courageux, merci Monseigneur.

    Ma femme et moi accueillons régulièrement un migrant à la maison (et vous ?) et participons à la marche pour la vie (et vous ?)

    N’oubliez pas que vous appartenez au corps ou ordre des évêques (on parle souvent de “collégialité”, mot que Vatican II n’emploie pas).

    Les évêques de France, membres de ce corps ou ordre répandu sur toute la terre, devraient se concerter avec les évêques des pays de départ : ceux-ci, à ma connaissance, n’encouragent pas l’émigration. Quelles sont leurs raisons ? Prenez contact avec eux, cela peut se faire de conférence d’évêques à conférences d’évêques.

    Dieu vous garde.

    • hermeneias

      Euuuuh BERTRAND dans les “pays de départ” les chrétiens sont souvent persécutés et assassinés ….et ceux qui viennent sont en très grande majorité musulmans et ne doivent pas trop écouter les quelques évêques souvent courageux , eux , qui continuent à incarner l’Eglise dans ces contrées d’ancienne ( très ancienne ) chrétienté ………

  6. Hervé Soulié

    Malle fait de la politique.
    Il essaie de se faire remarquer des médias.
    Piètre prêtre me disent des amis de Gap, homélies pauvres et convenues, liturgie ennuyeuse et plate, et assez distant avec ses paroissiens qu’il semble mépriser quelque peu.
    Il attend clairement un siège épiscopal plus imposant.
    En somme, minable.

  7. DUMAS

    Nos évêques outrepassent leur mission première qui de ” prendre soin du troupeau ” que DIEU leur confie; le Pape FRANC0IS ne leur a pas donné l’ordre “d accueillir toute la misère du monde; leur seconde mission n’est-elle pas de susciter des vocations religieuses au sein de leur propre diocèse?

  8. emili

    C’est assez de se faire culpabiliser par des Pasteurs qui se servent de l’Evangile (mal à propos) pour justifier des actes de fausse charité chrétienne. La vertu de Prudence doit s’exercer dans le cas de l’immigration envahissante comme nous sommes obligés de la subir actuellement : sans contrôle et sans considération pour nos populations déjà bien “pressurées” par les taxes de toutes sortes. Ils ne devront pas s’étonner que le denier du culte baisse d’année en année !
    Ce sujet, comme bien s’autres, permet à certains évêques, en mal de reconnaissance sans doute et qui ont perdu le sens de leur mission, de se faire remarquer et d’avoir le sentiment d’exister à nouveau.
    On constate que ces pasteurs réagissent selon leur propre sensibilité et jamais ensemble dans une action commune (par ex. contre l’euthanasie ou l’avortement) à ce qu’exige leur mission : QUI EST DE S’OCCUPER D’ABORD DE FAIRE LE SALUT DES BREBIS QUI LEUR SONT CONFIEES.
    Le reste est du domaine de l’Ordre Temporel, travail des hommes politiques qui doivent gérer le bien commun. (Doctrine Sociale de l’Eglise – qu’ils ne connaissent pas, c’est bien dommage).

  9. Ce genre de discours tend à monter les chrétiens les uns contre les autres.
    Les blancs vont devenir minoritaire et notre culture ,notre religion va s’effondrer rapidement sauf peut-être dans certaines regions à forte identité comme le pays basque ou la Corse.
    Les évêques qui prêchent pour cette immigration galopante nous l’impose et se retrouveront seuls dans leurs églises qu’ils devront fermer faute de chretiens.

  10. La Belle

    C’est un appel à la rébellion??? Ce qui est à César -La Loi- est à César. Jésus a dit de respecter la Loi de César_ Qui est la Loi Républicaine à l’heure actuelle.

    Qu’il démissionne. Aille dans les ONG de gauche… Mais pas l’Eglise. Le loup. C’est Lui.

      • hermeneias

        mps
        Ah bon la loi permettrait de franchir tranquille les frontières et de s’installer sans aucunes formalités ni controles ?
        Vous plaisantez j’espère ?

        Vous avez une tournure d’esprit singulièrement biaisée et un jugement obscurci . C’est étonnant !

        La “loi” du fait accompli ?

        • MPS

          Je répondais sur la prise en charge des mineurs isolés vivant sur le territoire français, qui est prévue légalement dans le cadre de l’Aide Sociale à l’Enfance. Donc dans ce cas, les bénévoles qui les prennent en charge ainsi que MGR MALLE ne sont pas hors la loi.

          • hermeneias

            Utiliser les “mineurs isolés” pour forcer l’immigration massive organisée et sans controle actuelle , c’est ABJECT .
            C’est ce que font les organisateurs de ces migrations de masse et c’est ce que reprennent en choeur les immigrationnistes , les militants utopistes fous dont certains usurpent le nom de chrétien de concert avec la haute finance sans frontière

            Mais on a bien compris l’utilisation de l’émotion et des bons sentiments par la machine politico-médiatique pour faire passer la grosse pilule amère chez les gens ordinaires qui vivent et travaillent en France , qui aiment la culture et la civilisation qui l’ont façonné et qui les ont façonné .

  11. Philippe FABRE

    Comme tous les politiques qui, depuis 40 ans, ont pratiqué une immigration de peuplement sans souci du peuple français, Mgr Malle joint sa voix et son autorité épiscopale à promouvoir ce changement de peuple. Il portera ainsi devant l’Histoire, comme les politiciens, la lourde responsabilité de l’islamisation de la France, de la mise en dhimmitude des Français, de la perte de confiance dans l’Eglise catholique qui oublie ainsi la défense du Bien Commun.
    Philippe Fabre, Association de Catholiques du Val d’Oise.

    • hermeneias

      Philippe FABRE
      Quant à la mission d’évangélisation on n’en parle même pas .
      Rappelons que Mgr Malle est issu de l’Emmanuel ….qu’il a fait “sciences pot” je crois …..
      Cela laisse songeur sur la qualité intellectuelle et ….morale …..dans la société et aussi ….dans l’Eglise pour une grande part ( surtout occidentale ) .

      Heureusement restent quelques personnalités indépendantes et courageuses dans les “périphéries” ( probablement pas les mêmes que celles du pape François 1er ) et l’orthodoxie !

      • MPS

        Évangéliser son frère en le laissant crever dehors? Est ce possible?
        “Cher frère, Christ est ressuscité!”
        “Dieu a tellement aimé le monde qu’Il lui a donné son propre Fils!”
        “Foutez nous le camps, laissez nous tranquille, mais réjouissez vous, car Dieu est bon!Éternel est son amour!”

        • hermeneias

          Pathétique .
          Les gens comme MPS ou certains évêques qui font de la “charité” , à peu de frais , sur le dos des autres en imposant des migrations massives qui vont déstabiliser et apporter le chaos dans des sociétés entières .

          En confondant les niveaux individuels et collectifs ces bien-pensants et conseilleurs , qui ne sont pas les payeurs , font un contre-sens complet sur l’éthique et sur la charité chrétienne qui est un acte PERSONNEL comme l’acte de foi .
          Je respecte les mères Thérésa ou les Charles de Foucauld etc ….de vrais chrétiens qui ne se contentent pas de parler , ne se défaussent pas sur les voisins et mettent leur vie en jeu .
          Il y a de vrais témoins dans les églises d’Asie ou d’Afrique …..beaucoup moins en Europe de l’ouest …..

          • MPS

            Ce que vous écrivez montre que vous n’avez pas lu la tribune de MGR MALLE. Il ne prône pas l’immigration à tout prix.
            Il n’a pas approuvé les manifestations d’altermondialistes à la frontière italienne venues encourager les flux migratoires et qui s’opposaient aux identitaires.
            MGR MALLE ( et je suis d’accord avec lui) ne pense pas que l’immigration soit l’unique solution et qu’il faut accueillir tout le monde.
            Mais une fois que ces populations sont là, que faisons nous?
            D’autant plus si ce sont de jeunes mineurs qui de ce fait dépendent de notre protection?
            Je suis assistante sociale, et je suis confrontée tous les jours à ces problématiques.
            Oui, l’immigration n’est pas la meilleure solution. Et il vaudrait mieux les aider dans leur pays par le développement. Mais une fois qu’on a dit cela, que fait on?
            Je suis pour l’aide au développement, mais je remarque que les élus parlent de développement de manière très abstraite.
            Trop longtemps cette aide s’est cantonnée à verser de l’argent à des états qui ne le mettaient pas au service des populations. Alors qu’il faudrait contractualiser ces aides et vraiment les accompagner.
            L’aide au développement, la lutte contre la famine liée au dérèglements écologiques, aux conflits armés semble toujours être présentée comme un beau mirage.
            En attendant, lorsqu’on a les gens en détresse en face de nous, que nous ne sommes pas allés chercher aux frontières, on fait quoi?
            C’est le problème des bénévoles du Secours Catholique, c’est mon problème d’assistante sociale, c’est celui de MGR MALLE qui les a rencontrés mais n’est pas allé les chercher en Italie.

        • hermeneias

          MPS

          Inutile d’utiliser des raccourcis grossiers cela ne fait pas avancer votre idéologie qui se prétend évangélique . Inutile d’usurper l’autorité d’un thomiste et d’un aristotélicien comme le père M.Dominique Philippe qui , lui , savait que “la grace ne détruit pas la nature” c’est à dire qu’elle ne détruit ni la biologie , la famille charnelle , les sociétés , la géographie , l’histoire , les cultures et les civilisations et que au contraire elle s’incarne en toutes ces réalités créées , donc bonnes en elles-mêmes , pour les transfigurer .

          Nous ne parlons pas d’abord ici d’évangélisation et l’Eglise ne se confond pas avec la société , ni le royaume de Dieu avec le monde sauf pour un certain soi-disant “humanisme” ( il faut le dire vite ) socialiste toujours totalitaire ( car athée il se prend pour Dieu ) ou pour un ersatz de christianisme de patronage sécularisé et socialisant qui rejoint l’humanisme athée précédent .

          Bref , pour les chrétiens laics par conséquent engagés dans les affaires et la gestion des affaires du monde il importe d’être compétent et intelligent en même temps que REELLEMENT Charitable c’est à dire de faire preuve de Sagesse .

          Quant à l’évangélisation vous semblez ne pas y avoir compris grand chose car votre “évangile” semble un peu court et je vous renvoie à ce livre du père M.D.Philippe “le Mystère du Christ crucifié et glorifié” dont le titre résume tout . Il faut tout reprendre à la base ou à la Source disait-il …..ça fait du bien essayez

          • MPS

            “usurper l’autorité d’un thomiste” vous y allez fort…..Il n’y a que vous qui pouvez évoquer la philosophie du Réel lorsque d’autres l’évoquent( dans le cadre d’ailleurs d’une réponse à vos citations du père MDPhilippe) vous les traitez d’usurpateurs…….
            Et le fait que je ne sois pas d’accord avec vous, n’est pas forcément un signe d’incompétence et de manque de Charité…..

        • hermeneias

          Dommage l’article n’est pas resté en tête de liste ….

          Mais MPS peut être que des ouvrages de J Paul 2 ne serait ce que par leur titre vous évoquerons quelques réflexions bien venues .
          “Amour et RESPONSABILITé” où il est dit que l’amour sponsal , des époux , a fortiori avec une famille renvoie à la la notion de responsabilité …..res-sponsa…… Au cas où vous n’auriez pas compris il n’en va pas d’un individu isolé comme d’un responsable …..de famille , d’une communauté ou d’une société !

          Voilà un réalisme intelligent capable de distinctions et d’articulations !

          L’autre livre de J.Paul 2 était “mémoire et identité” . Pape , il n’avait rien renié de sa Pologne tout en étant un grand voyageur , pasteur de l’Eglise universelle et successeur de Pierre assumé

  12. Tite

    Mauvais pasteur. Malheureusement, certainement beaucoup trop de moutons bêlant à sa suite.

    …” Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba au milieu des brigands, qui le dépouillèrent, le chargèrent de coups, et s’en allèrent, le laissant à demi mort.
    Un Samaritain, … fut ému de compassion lorsqu’il le vit. Il s’approcha, et banda ses plaies, … ; puis il le mit sur sa propre monture,

    le conduisit à une hôtellerie,

    et prit soin de lui. Le lendemain, il tira deux deniers, les donna à l’hôte, et dit : Aie soin de lui, et ce que tu dépenseras de plus, je te le rendrai à mon retour. …..

    Jésus … dit : Va, et toi, fais de même. »… Pas plus.

    Jésus n’a jamais dit, installe-le chez toi, laisse-le se mettre à l’aise, laisse-lui ton lit, ouvre-lui ta bourse pour qu’il dépense ton argent à son aise,…

  13. Etienne

    Relisez dans Bernanos “Les grands cimetières sous la lune” (guerre civile espagnole) comment il a vu se comporter l’évêque de Majorque.

    Avant le coup d’état de Franco et malgré l’hostilité de la république contre l’Eglise, ce (pseudo ?) successeur des apôtres était républicain, après quoi, il est passé franquiste.
    Peut-être s’est-il réfugié derrière la doctrine d’une “concorde” nécessaire (?) entre l’Eglise et l’état.
    Nos prélats actuels ne sont généralement pas plus courageux que celui-là : des chrétiens en peau de lapin.

    Il n’y a qu’une issue :
    – gardons, malgré eux, notre sainte liberté d’enfants de Dieu et notre sens de l’Eglise.
    – laissons les lâches pour ce qu’ils sont, des gens qui nous tirent dans le dos.

    • hermeneias

      Etienne

      l’évêque Cauchon “ami” , homme de paille des bourguignons et des anglais , n’a pas hésité pour Jeanne d’Arc ….. C’est une très vieille histoire

  14. Gilberte

    Il parait qu’il y a en France 140 000 sans abri, les migrants iront-ils les rejoindre ou seront-ils logés? je ne pense pas,et les morts dans la rue ne vont pas voter, ils n’intéressent personne. La charité pour les migrants c’est de l’hypocrisie

  15. Pingback: “L’État islamique complote pour déclencher une vague de migration massive en Europe” | Le Salon Beige

  16. em

    Pour information à Mgr Malle un petit extrait de l’histoire locale de Nantes :

    A Nantes, les mineurs étrangers ont tout compris au plan Borloo :
    Une révolte a éclaté dans un foyer pour mineurs étrangers isolés à Nantes. Plusieurs pensionnaires se sont mis à casser des vitres, des meubles et des ordinateurs. La police a du intervenir. La raison de leur colère ? Une décision du conseil départemental, qui les prend en charge. Il transforme une partie de l’argent qu’il leur donnait chaque mois en repas.
    Jusqu’ici, le département de Loire-Atlantique versait tous les mois 300 euros à chaque pensionnaire de ce foyer où il n’y a pas de restauration. Comme l’argent était utilisé visiblement pour des activités immorales, il a été décidé de fournir quotidiennement des repas aux pensionnaires du foyer et de ne verser en espèces que 60 euros à chacun d’entre-eux.
    Les policiers qui sont intervenus ont été la cible de jets de projectiles. Sept voyous ont été placés en garde à vue.

    Du Salon Beige Michel Janva

  17. Exupéry

    Nombre d’épiscopes laissent entendre que l’Enfer est vide, pour ne pas effaroucher leurs protégés : divorcés remariés, LGBT, partisans de l’avortement et de l’euthanasie, voire islamistes “déséquilibrés”. Mais les mêmes en ressortent cependant la menace lorsqu’il s’agit de persuader les “cathos-fachos” inquiets, à juste raison, pour l’avenir de la France envahie, et de leurs enfants… Ça me rappelle une époque, pas si lointaine, où le Vatican n’excommuniait que les catholiques croyant à l’excommunication…
    La Charité ne consiste pas à favoriser un déséquilibre dans la population, tel, qu’il en devient une menace bien réelle,laquelle a déjà fait couler assez de sang comme cela !
    Ceux qui veulent quant même favoriser l’immigration galopante, fussent-il prélats, font le contraire des “artisans de Paix”, vantés par le Christ dans l’Évangile.

  18. Jacques

    Dommage que Mgr Malle n’était pas là en 1914 ou en 1940 ! On aurait accueilli les envahisseurs allemands les bras ouverts et on aurait évité 2 guerres mondiales ! Pour ceux qui pensent que Mgr Malle et le Secours Catholique ne rendent pas service à la France ni à l’Eglise, une solution s’impose : il faut leur couper les vivres en arrêtant de leur verser votre denier du culte et vos dons. Il y a tant d’autres véritables bonnes œuvres à aider !
    Ne donnez plus aveuglément votre argent à ceux qui l’utilisent contre votre volonté !

  19. Vlaminga

    Affligeant de lire “ad nauseam” ces propos irréfléchis et potentiellement suicidaires pour nous, notre pays (si tant est que ce mot est encore un sens pour nos éminences).

    Mais pas si étonnant que cela, de la part de ceux là même qui ont vidé les églises, fermé les séminaires, renvoyé et découragé les fidèles (pardon pour ce mot désuet).

    A lire absolument pour comprendre tout cela le livre de l’historien Guillame Cuchet :
    ” Comment notre monde a cessé d’être chrétien, Anatomie d’un effondrement” Le Seuil éditeur
    Avant de bavarder de sujets qu’il connait apparemment fort mal, notre prélat devrait le lire.

  20. Damien78

    Bonjour,

    Je viens de lire l’emsemble des commentaires. A vrai dire la plupart me semblent hors sujet. Le débat est donc impossible et bon respectueux de l’auteur de cette tribune.

    Un peu comme si face à un fils qui s’est cassé la jambe, vous passiez plusieurs jours à débattre de l’opportunité ou non de se fracturer un membre… sans intervenir sur le besoin immédiat.

    La tribune de Mgr Malle ne parle pas de l’impact ou non l’immigration mais de l’accueil de mineurs aujourd’hui présents sur son territoire.

    Hors sujets donc.

  21. hermeneias

    Merci monsieur le “professeur” Damien !
    Cessez votre arrogance toute macronienne ou bergoglienne …..

    On sait bien ce qu’il en est de la tactique des “mineurs isolés” ( aux USA ils parlent d’ “Anchor babies” ) qui n’ont pas tous des jambes ou des bras cassés …..pour reprendre votre comparaison inepte .
    Certains courent très vite et ne sont pas mineurs !

    C’est comme le coup des accouchements programmés sur le territoire français , à Mayotte par exemple .
    Est ce de la naiveté ( pour être gentil ) ou du cynisme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *