Le diocèse de Meaux suspend un prêtre qui avait craqué durant un baptême

Download PDF

Une vidéo postée jeudi et visionnée plusieurs millions de fois montre un prêtre de 89 ans (!), officiant à la collégiale de Champeaux, en Seine-et-Marne, giflant un bébé qui ne cesse de pleurer lors d’un baptême.

Le diocèse de Meaux l’a suspendu de «toutes célébrations de baptême et de mariage».

8 comments

  1. ah ! l’esprit de justice….

    Comment se fait-il qu’un prêtre de 89 ans célèbre encore un baptême dans une paroisse ? Quelles sont les circonstance de son intervention ? Comment l’évêque permet-il cela ? S’est-il correctement informé ?
    L’attitude de l’évêque “réagissant au quart de tour aux réseaux sociaux” qui ne sont tout de même pas une instance de justice, est lamentable.
    L’esprit du monde, toujours : encore une abdication.

    On commence par mener l’enquête avant de prendre une sanction de cette importance….

  2. em

    Et alors, on reçoit bien une gifle lors de la confirmation !!!
    Perte de sang froid ?
    Peut-être que le prêtre a giflé le diable …ce n’est pas rare que le diable fasse pleurer
    les futurs baptisés surtout les jeunes enfants qui se rendent compte de ce qui va leur arriver.
    Peut-on encore croire au diable ?

  3. hermeneias

    Lamentable .
    C’est une pecadille chez un vieux prêtre . La hiérarchie catholique est embourbée dans le politiquement correct comme dans l’éducation nationale où les professeurs ne sont pas soutenues par leur “hiérarchie” .

    iL n’y a vraiment pas de quoi en faire un plat

  4. yr

    Pauvre prêtre de 89 ans qui exerce encore son ministère, il n’a pas déserté à 75 ans lui !
    Qui est cet évêque pour juger si durement ce prêtre ?
    L’évêque ne sait-il pas que les jeunes enfants ne sont plus éduqués, ils courent partout dans l’église, ils crient si on les réprimandent, ils hurlent si on les empêche d’agir à leur guise…
    Baptiser un enfant de 2 ans n’est pas si simple surtout s’il n’a jamais été formé à obéir et si les parents ne sont pas réactifs à le recadrer comme il se doit.
    Cette sanction équivaut à un arrêt de mort par humiliation pour ce prêtre.
    Cela prouve que nos évêques ont peur du “quand dira-t-on” et d’être jugés par les médias.
    Juger si vite un fait regrettable mais pas si grave plus important que les péchés des prêtres qui continuent à dire la messe alors qu’ils ont une vie impure par rapport à leur sacerdoce (souvent connue de leur évêque) les laissant en place est parfaitement injuste !
    “Des cloaques d’impureté” dit la Sainte Vierge à La Salette, c’est bien plus grave qu’une gifle à un bambin agité par le démon au moment de son baptême.
    Baptême de Vatican II qui n’exorcise plus les futurs baptisés comme dans le baptême traditionnel.

  5. Jeanne

    Ce pb en soulève un autre.
    Giffle ou tape de la joue un peu lourde
    et involontaire du prêtre ?

    D autre part bcp de prêtres subissent des plans de restructuration dans les diocèses qui vont à l’encontre de leur
    Vocation et de leur liberté de ministre.

    L’Eglise catholique est en
    danger si ce nouveau procédé se met en place dans tous les diocèses.
    Les prêtres ne sont pas des PME.

  6. Hervé Soulié

    L’Eglise se serait quand même volontiers passé de cet incident !
    Que voulez-vous que pensent de l’Eglise les gens qui, par millions, ont regardé cette vidéo ?
    Nul !

  7. Pourquoi les parents ont-ils attendu les 2 ans de leur enfant pour le faire baptiser ? Un enfant de 2 ans est incapable de comprendre ce qui va se passer et si, par hasard, il a horreur de l’eau, le résultat ne se fait pas à attendre : il hurle !
    L’âge de la confirmation étant plus tardive, pour la confirmation, les enfants comprennent mieux. En principe, ils ont été au catéchisme et préparé à ce sacrement.
    Si le prêtre a giflé l’enfant, j’aurai tendance à le soutenir. Quand, on a la chance d’avoir un prêtre de 89 ans pour une cérémonie de Baptême! Merci, mon Dieu. Le diocèse est immense et beaucoup de paroisses n’ont plus qu’une messe par mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *