Les nouveaux décorés du 14 juillet 2014

Download PDF

Par décret du Président de la République en date du 11 juillet 2014, les personnalités suivante ont été élevées au grade de chevalier de la Légion d’honneur :

Mgr Jean-Christophe Lagleize, évêque de Metz.

Père Jean-Louis Fourrier, prêtre et animateur social. Né en 1943 à Bordeaux,;il fut volontaire pour la coopération aux Antilles. Il est parti en Algérie, en Afrique de l’Ouest,  au Bénin, au Nigéria et au Ghana, puis comme  chef de mission humanitaire en Pologne en 1983. Par la suite, il ira en Europe Centrale et de l’Est (en Bosnie de 1991 à 1993, en Macédoine en 1996, et en Bulgarie). Pendant près de 20 ans, il a conduit des convois humanitaires. Passionné de cinéma, il est l’un des rares prêtres du diocèse de Bordeaux à accepter de tourner devant les caméras : on a ainsi pu le voir dans un épisode du « Docteur Sylvestre »,  « Les Petits Mouchoirs ! » de Guillaume Canet ou encore « Le Clan des Lanzac » de Josée Dayan. Il anime sur RCF Bordeaux deux émissions « Si Bordeaux m’était conté », une grande fresque historique de la ville de Bordeaux, des origines à nos jours et « Parlons-en » au cours de laquelle, il aborde des points sensibles de l”histoire de l’ Église.

Mgr Robert Poinard, vicaire général du diocèse aux armées françaises. Les lecteurs de Perepiscopus connaissent déjà son verbe affûté.

Père Georges Colomb, né le 15 juin 1953 dans le Puy-de-Dôme, il est le supérieur général des Missions étrangères de Paris depuis juillet 2010. Titulaire d’un un DEA de droit civil, d’une Licence d’administration économique et sociale et d’un diplôme de terminologie juridique allemande, il a d’abord exercé la profession d’inspecteur des Postes et télécommunications, avant d’entrer au séminaire des Carmes à l’âge de 29 ans. Ordonné prêtre en 1987 au titre de la société des Missions étrangères de Paris, il est envoyé pendant deux ans à Taïwan pour apprendre le chinois, puis en république populaire de Chine, comme « expert étranger ». L’entrée du pays étant difficile pour les missionnaires, le P. Colomb exerce comme professeur de français et de civilisation française dans l’enseignement supérieur. Rentré à Paris en 1998, pour devenir assistant au conseil du supérieur général des Missions étrangères de Paris, il est responsable des séminaristes, qui ne sont plus qu’une dizaine à Paris. Chargé de susciter des vocations, il devient vicaire général des MEP en 2004, tout en continuant d’être responsable des vocations et du volontariat, ainsi que de l’envoi des missionnaires. En 2007, le P. Georges Colomb a été nommé chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques pour son activité d’enseignant en Chine et aussi pour la formation des Volontaires catholiques, des séminaristes et prêtres asiatiques étudiant à Paris. Lorsqu’il en prend la responsabilité en 2010, les Missions étrangères de Paris comptent 250 prêtres, parmi lesquels 160 sont en mission, et 21 séminaristes en formation.

Soeur Monique Godde, membre de la communauté apostolique Saint François-Xavier, fondée par Madeleine Daniélou, elle a fondé en 1988 un établissement de soutien scolaire au Tchad.

6 comments

  1. Thècle

    Quel honneur pour ces écclésiastiques de recevoir un colifichet de la part d’un gouvernement franc-mac !
    Lorsqu’ils mourront ils pourront présenter leur médaille à Jésus-Christ, nul doute qu’Il sera impressionné !!

  2. rocheteau

    mais pourquoi ont ils demandé et accepté une telle décoration…. cet “honneur” en est-il vraiment un au regard de ceux qui l’accordent ? est-ce pour l’argent qu’ils reçoivent en plus qu’ils l’ont voulu ?
    vanité des vanités, dit le Quohelet, tout n’est que vanité !

  3. Françoise

    Pour l’évêque de Metz, choisi par Manuel Valls, on comprend.
    Mais pour les autres ? En quoi se sont ils distingués pour recevoir les honneurs suprêmes de la république laïque ? on aimerait savoir. Ou bien le gouvernement veut il noyer le poisson en démontrant qu’il n’est pas, mais pas du tout, anticatholique ?

  4. Icarus

    Monsieur ou Madame Rocheteau ,
    C’est certainement pour l’argent , car,vous l’ignorez sans doute, le grade de Chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur vous vaut une gratification ANNUELLE de 6,10€ . Cette somme n’étant jamais réévaluée .
    Ayant été fait Chevalier de la Légion d’Honneur , à titre militaire exceptionnel , il y a 48 ans , l’État m’a , à cette époque , généreusement accordé un traitement de 40F , ce qui fait 6,10€ en 2014 !!! Nous ne demandons pas l’aumône que l’État se ridiculise en nous accordant .

    • rocheteau

      Monsieur, en effet je ne savais pas quels étaient les avantages financiers dérisoires de cette distinction qui, je n’en doute pas, vous a alors été attribuée à juste titre, l’époque n’était pas la même, et le gouvernement moins minable que maintenant. le sens de l’honneur, du devoir, de la patrie était encore bien présent dans la mentalité des Français. Je suis donc heureuse de vous féliciter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *