L’évêque d’Angoulême renoue avec les rogations

Download PDF

Mgr Gosselin, évêque d’Angoulême, a renouée avec une tradition disparue depuis… de nombreuses décennies, soit aux environs de 1969 et de la réforme liturgique, qui a vu disparaître un certain nombre de cérémonies. Lors du pèlerinage de Charmant, il a béni les champs, les animaux et le matériel agricole.

Du mot latin rogatio : « action de demander », « supplication », « prière », les Rogations remontent au Ve siècle : en un temps tragique, saint Mamert, évêque de Vienne, institua un jeûne et des processions chantées pendant les trois journées qui précèdent l’Ascension. Le péril passé, la coutume persista et se répandit dans d’autres diocèses ; on demandait principalement, en ces suppli­cations solennelles, la bénédiction divine sur les travaux des champs, en vue des récoltes à venir.

La messe et la procession des Rogations n’est plus liée nécessaire­ment aux lundi, mardi et mercredi qui précèdent l’Ascension. Il revient aux Conférences épiscopales de fixer éventuellement le jour ou les jours des Rogations ; elles laissent ordinairement aux communautés paroissiales et religieuses la liberté de choisir les jours conve­nables. Le chant des litanies constitue la part principale des prières chantées lors de la procession des Rogations.

Source

2 comments

  1. Courivaud

    …mais il ne renoue toujours pas avec la liturgie de toujours.
    En ne mentionnant pas ici cette attitude qui est à la limite du scandale, RC voudrait-il se faire pardonner de l’avoir critiquée précédemment ?

  2. Albéric

    Dieu merci : ‘la messe et la procession des Rogations n’est plus nécessairement liée aux jours qui précèdent l’Ascension ‘’
    Imaginez les rogations en Australie en plein Automne ….?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *