L’immigration pourrait permettre de construire une civilisation plus intéressante ?

Download PDF

Interrogé dans La Croix sur l’accueil des immigrés, Mgr Michel Aupetit répond :

Êtes-vous favorable à un accueil inconditionnel des migrants ?

Lorsque quelqu’un se présente à vous, avec la faim et la soif, il est impossible de lui fermer sa porte. On ne peut pas ne pas se laisser toucher par la présence de ces personnes. Ensuite, il faut réfléchir à la question plus large et plus politique du bien commun. Elle se distingue de l’intérêt général, qui est le devoir de l’État de faire en sorte que la vie en société soit acceptable. Le bien commun consiste à ce que chacun soit pris en considération, mais au service de tous. Il nous faut nous demander comment préserver le bien commun tout en accueillant de manière inconditionnelle tous ceux qui frappent à notre porte. L’Église, sur ce sujet comme sur bien d’autres, est sur la ligne de crête qui consiste à concilier amour et vérité.

Que dites-vous aux catholiques qui expriment des réserves quant à cet accueil inconditionnel ?

Je comprends ces réserves, elles traduisent une peur, liée au climat d’insécurité générale dans lequel nous nous trouvons. L’armée est à nos portes, les policiers stationnent devant certaines églises. À cette insécurité effective s’en ajoute une autre, plus culturelle : notre mode de vie, notre façon de penser, les fondations de notre civilisation vont être remis en cause par d’autres cultures. Or, l’Histoire nous montre que ces phénomènes se sont déjà produits et que si nous sommes fidèles à l’Évangile, nous n’avons rien à craindre. De plus, sommes-nous si heureux de la société individualiste que nous avons construite ? Ces bouleversements vont peut-être nous permettre de construire une civilisation bien plus intéressante, la civilisation de l’amour qu’avait prônée Jean-Paul II.

Doux rêve. L’immigration nous prépare une société multiethnique, communautariste, multiconflictuelle, qui existe déjà.

13 comments

    • Cassianus

      La xénophobie, cela ne veut rien dire du tout. Il est tout à fait naturel et sain de redouter ce que l’on ne connaît pas. Il est logique et raisonnable de repousser ce qui a déjà donné des preuves d’être mauvais. Nous ne voudrions pas de migrants que nous saurions porteurs de maladies graves et contagieuses. Les migrants d’origine islamique renforcent la présence dans notre pays d’un virus mortel pour le christianisme. Ce virus, c’est la religion de Mahomet. Ne pas comprendre cela, c’est ou bien ne rien savoir de l’Islam, ou bien vouloir l’extinction de la chétienté. La religion mahométane oblige ses croyants à considérer les « associateurs », c’est-à-dire les chrétiens, qui adorent un homme ressuscité en tant que Fils de Dieu en plus du Dieu dont il est dit le fils, comme des idolâtres sacrilèges, à qui l’Islam a le droit d’enlever la vie s’ils n’acceptent pas de lui payer une rançon permanente. Voulez-vous que les chrétiens d’Europe deviennent les esclaves de maîtres mahométans ?

  1. em

    La peur, la peur…. ? Pourquoi toujours parler de la peur pour nous culpabiliser.
    Si ces gens ont faim et soif etc… qu’ils aillent trouver ceux qui les ont fait entrer dans le pays. Ces “invasions” servent la politique de ceux qui haïssent la France au point de vouloir remplacer sa population d’origine par des populations étrangères et surtout non catholiques.
    En d’autres temps, les rois n’auraient JAMAIS fait subir cela à leur peuple.

    Qu’on cesse de nous servir des discours moralisateurs sur la façon d’exercer la Charité chrétienne venant surtout de pasteurs qui n’obéissent pas eux-mêmes au précepte évangélique qui est de s’occuper d’ABORD du salut des âmes et non d’aider les politiques de ce pays à appliquer en douceur le “politiquement correct” dictatorial, avec des lois en majorité anti-catholiques et anti-naturelles.

    “….Ces bouleversements vont peut-être nous permettre de construire une civilisation bien plus intéressante, la civilisation de l’amour qu’avait prônée Jean-Paul II”.
    Jean Paul II ne parlait pas de l’accueil de peuple étranger et d’une autre religion dans nos pays lorsqu’il parlait de la civilisation de l’Amour.
    Quant à construire une civilisation “PLUS INTERESSANTE”, comment peut-on rêver qu’une religion contraire à l’Evangile va apporter le bonheur aux catholiques ?

  2. sygiranus

    Ce n’est pas une peur, c’est une crainte fondée sur une certitude, elle-même engendrée par une évidence : notre culture évangélique est bousculée et remplacée nombre pour nombre par une culture qui lui a toujours été opposée frontalement mais, pire encore, elle est affaiblie et dévoyée par ceux mêmes qui devrait l’étayer.
    A croire que le “Allez et enseignez toutes les nations !” a été adressé à ceux “d’en face” et que nous, premiers avertis, devons en attendre le salut !
    “Rester fidèles jusqu’au bout” prend un sens de plus en plus alarmant !

  3. Gilles

    On peut aussi les nourrir et les loger… CHEZ EUX ! Pourquoi on doit absolument les faire venir ? Il y a des tas d’autres solutions comme aider l’Afrique à se développer au lieu de la vider de sa substance économique et humaine.

  4. Marquette

    La charité relève de l’individuel. La solidarité , de l’Etat qui doit voir les choses de plus haut et en fonction des intérêts d’un peuple et d’une nation.
    Le reste est du vent…

  5. RICHARD

    franchement Mrs les curés, évêques, archevêques, et cardinaux, et pape : STOP ! avec vos bons sentiments pour des musulmans qui ne viendront pas avec de la reconnaissance, m ais dans le but de vous égorger ‘(c’est commencé!) et nous détruire !!!! on n’en veut pas car ceux qui arrivent aujourd’hui ne sont pas des réfugiés de guerre mais des migrants économiques qui ne viennent que dans un seul but : profiter à notre détriment et nous imposer leur religion archaique !!! donc si vous voulez garder vos catholiques dans nos églises, arrêter ce lavage de cerveau SVP !

  6. Marquette

    le problème c’est que la majorité des français n’ont plus de colonne vertébrale, majoritairement inculte par abandon d’un clergé post 68, pas d’enseignement, la réunionite entre soi, l’intellectualisation de la liturgie et des clercs…. faut-il en ajouter?
    A une époque pas si lointaine les chrétiens de gauche ont pris le pouvoir en l’église,la dépouillant même de ses ornements jetés à la poubelle, on dansait sur les autels.
    Le peuple croyant est parti sur la pointe des pieds laissant le champ libre à la déshumanisation de ses rites et de ses homélies

  7. JohnDeuf

    Pourquoi me censurer puisque ce que je dis est la vérité. Ce sont les organisations humanitaires y inclus les associations dites catholiques des faux chrétiens de gauche( millénaristes ) dirigées par des gauchistes qui vont chercher des migrants les font passer sur des canots inadaptés avec tous les risques qu’ils encourent car ils s’en fichent il en passera toujours assez pour servir de masse de manoeuvre, de piétaille pour abattre ce qu’il reste de société libérale en Europe. Stop.

  8. S’occuper du sort des migrants qui quittent leur pays pour en rejoindre un autre, c’est bien. Mais s’occuper du sort de ces centaines de milliers de “migrants” qui chaque jour, quittent cette terre pour rejoindre l’au-delà, ce ne serait pas mal non plus, surtout quand on est prêtre, évêque, cardinal ou pape. Si (comme elle le montre à travers son assourdissant silence sur les fins dernières) l’Eglise n’est plus là pour s’intéresser au salut éternel des âmes, quelle sorte d’institution autre que philanthropique est-elle encore?
    jpsnyers.blogspot.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *