Mgr Michel Dubost à la tête des Œuvres pontificales missionnaires de France

Download PDF

L’évêque émérite d’Evry n’est pas à la retraite. Il succède à Mgr Patrick Le Gal, aujourd’hui évêque auxiliaire de Lyon, qui avait été nommé à la tête des OPM en 2013.

Tous les cinq ans, le préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, fonction occupée actuellement par le cardinal Fernando Filoni, nomme un nouveau directeur des Œuvres pontificales missionnaires en France. La France fait partie des plus de 12 pays à bénéficier d’une direction nationale des OPM, sur son sol.

Mardi 5 juin, c’est Mgr Michel Dubost qui a été nommé directeur des OPM en France. Ayant atteint la limite d’âge, 75 ans, Mgr Dubost avait quitté l’an dernier son diocèse de l’Essonne, après l’avoir dirigé pendant 17 ans. Mgr Pansard lui a succédé.

Les Œuvres pontificales missionnaires ont pour but de “promouvoir l’esprit missionnaire universel au sein du Peuple de Dieu”. Le principe est simple : aider, soutenir des diocèses, des paroisses, des congrégations ecclésiales dans le monde entier. Aujourd’hui, les OPM sont présentes sur les cinq continents, et soutiennent  plus de 1500 diocèses.

Réagissant sur RCF à sa nomination, Mgr Michel Dubost explique

“que la mission est toujours très importante. C’est un mot qui est très mal vu par un certain nombre de gens car il est lié à l’image d’un vieux prêtre barbu qui revient d’Afrique et qui demande de l’argent”.

3 comments

  1. Coralie

    Je suis dubitative, il me semble que Mgr Dubost cherche a noyer le poisson, ou il confond. La mission très importante des barbus jeunes ou vieux qui viennent d’Afrique demander de l’argent et même le gîte et le couvert, est très bien vu par nombre de gens et tout particulièrement par les conciliaires notamment pendant le mois béni du saint ramadan ! D’eux il ne se moquerai pas.
    Les barbus missionnaires oui, même s’il y a des terroristes et des attentats, mais les nôtres non, il se permet de se moquer car c’est devenu du prosélytisme à bannir depuis Vatican2. Le Christ le Dieu d’amour sauveur des hommes, ils l’ont mis au placard avec tous les missionnaires catholiques qui se sont sacrifié pour l’Eglise en Afrique.

  2. Théo

    Pour Mgr Dubost et collaborateurs conciliaires : la fête du Sacré Coeur de notre Seigneur Jesus Christ ce dimanche, nous rappelle le devoir de réparer par notre amour, toute l’indiférence et le mépris dont le Christ fait l’objet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *