Moulins : une chapelle transformée en spa

Download PDF

Un lecteur nous informe qu’à Moulins-sur-Allier, l’Hôtel de Paris appartient à un franc maçon, Philippe Boismenu, qui est aussi le président de l’office de tourisme de Moulins et sa région. Il y a une chapelle dans cet hôtel. Enfin, il y avait.

C’était la chapelle des chanoinesses de Saint-Augustin.Il s’y trouvait la châsse de sainte Bénédicte. Les religieuses ont vendu l’établissement. Elles avaient fait attention à la chapelle, mais c’est l’évêché qui s’est trompé et l’a revendu à l’Hôtel de Paris.

Cette chapelle d’établissement scolaire – ancien pensionnat de l’école Notre-Dame – a été construite sur les plans de l’architecte Amable Barnier à la fin du XIXème siècle. Elle est de style néo-roman, avec une nef unique et un chevet à pans. Elle est surmontée d’un petit clocher-mur en pierre, portant encore une cloche.

La nef a été transformée en salle d’accueil pour grandes cérémonies festives ou séminaires et autres manifestations de ce genre. Dans la crypte les nouveaux propriétaires ont créé un centre de bien être et de balnéothérapie. Voici ce que l’on peut lire sur leur site :

“Avec la création d’un spa dans un cadre d’exception, la crypte de l’ancienne chapelle, l’hôtel de Paris propose sauna, hammam, jacuzzi, douches “Vichy”, hydrothérapie et flottarium avec toute la gamme de massages et soins du corps prodigués par un  personnel qualifié et diplômé. Ouvert aussi à une clientèle extérieure à l’hôtel.”

Et au-dessus de la crypte :

19 comments

  1. Coralie

    Cette photo … le prolongement de la messe Paul VI … il n’y a que lui et les conciliaires pour en être bienheureux.
    Seigneur ayez pitié de nous, venez à notre secours !

  2. BERTRAND

    Le souci des détails (“des petites choses” dit Notre-Seigneur) est une forme de la charité (“Que votre charité soit attentive”).

    Cela ne sembla avoir été le cas

    Dieu vous garde.

  3. YR

    Il n’y a pas de mot pour qualifier l’action de l’évêché qui s’est trompé (?) mais qui devra en répondre, la Maison de Dieu appartient à Dieu !
    On ne dit pas ce qu’est devenue la châsse de Ste Bénédicte ?

    Il serait temps de réaliser le nombre de communautés religieuses obligées de vendre parce qu’elles ne peuvent plus subvenir à l’entretien de leur Maison, ni à leur entretien personnel faute de nouvelles vocations ?
    S’il n’y a plus de vocations, ne serait ce pas les mauvais fruits du concile vatican II qui a imposé ses directives nouvelles ainsi que la nouvelle messe ?

  4. Vicat

    Comment s’en étonner quand François montre lui-même l’exemple en tenant des banquets pour migrants dans les églises de Rome, où il s’attable lui-même ? Après en avoir été témoins dans les médias (louangeurs pour l’occasion), nos contemporains païens ne peuvent que trouver normale une telle transformation.

  5. DHENNIN

    C’est hélas bien triste de voir cela, mais il faut se rappeler la Parole du Christ à la samaritaine (Jn. 9,21 et suivants) : ” Jésus lui dit : « Femme, crois-moi, l’heure vient où vous adorerez le Père. Et alors ce ne sera pas : « sur cette montagne » ou : « à Jérusalem ». Vous adorez sans avoir la connaissance, et nous, nous adorons et nous savons où, parce que le salut vient des Juifs. Mais l’heure vient, et elle est déjà là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité. Alors ils seront des adorateurs du Père comme lui-même les désire. Dieu est esprit ; quand on adore, il faut adorer en esprit et en vérité. »

  6. don quijote

    @ YR, ce qui est curieux c’est que chez les communautés traditionalistes les vocations ne vont pas si mal bien au contraire, mais croyez-vous qu’en haut de la hiérarchie on se pose la question, bien sur que non, sauf quelques-uns qui accueillent bras ouverts ces communautés

  7. Louise

    Vous auriez préférer voir une mosquée à sa place? Moi non! Alors c’est moindre mal!
    Et toutes ces personnes horrifiées, que proposent -elles? De la racheter?
    Le citoyen lambda ne se rend pas compte qu’il devient pauvre et ce ne sont pas les riches qui rachèteront les chapelles ou les églises , ce seront sans doute des associations de chrétiens qui feront des kermesses, des lotos ou des tombolas pour les consolider! Dure réalité!

    J’ai vu à Heidelberg (célèbre pour son université) une église dans laquelle on avait organisé une soirée dansante payante avec cocktails au profit de migrants!

  8. William

    Que voulez-vous faire d’une chapelle ou d’une église qui ne sont plus vouées au culte Divin ?, hein !, au lieu de les détruire, il vaut mieux les transformer pour en faire un lieu attractif ou d’accueil (boite de nuit, night club), allons donc, pourquoi s’en priver ?. Bien sur, c’est SCANDALEUX d’agir de la sorte, il n’y a plus personne dans les eglises, alors on brade ou on vend ces magnifiques batiments religieux, c’est vraiment du N’IMPORTE QUOI.
    Pitie Seigneur, car ils ne savent pas ce qu’ils font.

  9. Albéric

    Article inintelligible :
    Le propriétaire est franc-maçon, soit ! Il vend son hôtel. À qui? Pourquoi ? Parce qu’il est frenc-maçon ?
    Est-ce lui qui a transformé la chapelle en spa ? D’ailleurs le spa n’est pas DANS la chapelle mais dans sa crypte ce qui semble,logique .
    Visiblement ce lieu a été acheté car jouxtant un établissement existant qui s’est ainsi agrandi .auriez-vous préféré que le tout soit détruit, rasé ?
    Où est le scandale ? Que le reliques d’une sainte Bénédicte soient restées dans la crypte, bonifiant les eaux thérapeutiques ? Les esthetiticiennes sont-elles déguisées en chanoinesses ? Les vitraux ont-ils été déposés ou bien restés en place dans la nef ne sont – ils pas de nature à inspirer les convives ?
    Mgr l’évêque n’a-t-il pas procédé à une désaffectation avant la vente ou la cession?
    Cessez de vous faire du mal et de vous scandaliser pour rien . Réjouissez -vous plutôt que notre héritage revive autrement , prêt à ressusciter pour des jours meilleurs.
    Allez plutôt enquêter du côté de la transaction et son aspect frauduleux. Voilà les bonnes questions . Quant au reste …

    • Kevin

      Défense de pleurer ! … Réjouissons nous on peut y bouffer et s’y faire masser ! Depuis Vat 2 et le Pape de la Messe interdite “Saint” Paul 6 bientôt, il n’y a pas de raison de se scandaliser … et pourquoi se tracasser du grand effondrement ! … quant au reste … avec les conciliaires çà suit son cour …

  10. lavallent

    Pour la petite histoire, les chanoinesses étaient propriétaires d’une maison située à Brout Vernet dans l’allier, cette propriété fut mise en vente et rachetée indirectement par la FSSPX qui put s’implanter dans ce département. Lorsque la congrégation s’aperçut du propriétaire final, cela ne le fit pas du tout rire les instances dirigeantes de cette congrégation.

    Par contre, pour la vente de ce site, la congrégation l’a vendue et il y a eu préemption par l’office HLM de cette ville qui l’a ensuite revendue pour une partie à la croix rouge et a construit un commissariat de police. la Chapelle a été vendue dans les années 2007-2008 par la municipalité au propriétaire de l’hôtel de l’époque (il suffit de demander les délibérations du conseil municipal de cette période).

  11. MILLET Jean-Pierre

    Ce lecteur qui vous a informé est tout de même bien mal renseigné, à moins que ses propos soient le signe d’une malveillance volontaire. Comment l’évêché, même par erreur, aurait-il pu vendre un édifice, en l’occurrence cette chapelle, alors qu’il n’en était pas propriétaire ? L’évêché n’a pas eu à intervenir dans cette vente, bien évidemment.
    Je conseille à votre lecteur, mais aussi à votre site, de vérifier les informations et de les prendre à la source, cela éviterait bien des erreurs.
    Père Jean-Pierre MILLET – vicaire général du diocèse de Moulins

  12. Millet Jean-Pierre

    Connaissez-vous la situation ?
    Non je ne joue pas sur les mots face aux commentaires insultants et désastreux de personnes ne connaissant absolument ni les lieux ni la situation mais se disant défenseurs de l’Eglise. De quelle Église ?
    Je n’ai vraiment pas envie de jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *