4 basiliques pour le seul diocèse de Sées

Download PDF


Dimanche 6 décembre, l’église Notre-Dame, à Alençon, a été élevée, par décision du Saint-Père, au rang de basilique. La cérémonie s’est déroulée en présence du cardinal Ricard
(qui a prononcé l’homélie), archevêque de Bordeaux, et de Mgr Jean-Claude Boulanger, évêque de
Sées.

Ce diocèse compte désormais 4 basiliques mineures sur son territoire. Ce titre évoque les 4 basiliques
majeures qui existent. Elles se trouvent à Rome et ce sont les 4 églises principales patriarcales de la ville : Saint Jean de Latran (cathédrale de Rome), Saint Pierre au Vatican, Saint Paul hors
les murs et Sainte Marie Majeure. Le titre de basilique mineure est attaché aussi à quelques églises de Rome moins importantes telles celles de Saint Laurent in Damaso et de Sainte Marie du
Transtévère. Ce titre, les papes l’ont ensuite étendu à plusieurs églises à l’extérieur de Rome (par exemple, la basilique Sainte Thérèse de Lisieux, la basilique St Martin de Tours…. ) Les 4
basiliques du diocèse de Sées.

  • Église cathédrale Notre-Dame de l’Assomption et Saints Gervais et Protais de Sées élevée au rang de basilique par bref Nihil est du bienheureux Pie IX en date du 7 mars 1871,
    sous l’épiscopat de Mgr Charles-Frédéric Rousselet.
  • Église Notre-Dame de l’Immaculée Conception de Sées (siège de l’OEuvre de l’Immaculée Conception de Sées) élevée au rang de basilique par bref du pape Léon XIII en date du 1 mai 1902,
    sous l’épiscopat de Mgr Claude. Titre accordé en raison du rayonnement de l’œuvre de l’Immaculée – Conception dépassant largement les frontières du diocèse et de la France, en raison aussi de
    l’importance architecturale et artistique de cette église, la première bâtie au lendemain de la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception.
  • Église Notre-Dame Libératrice de la Chapelle Montligeon (siège de l’OEuvre de Prière pour les Défunts) élevée au rang de basilique par bref Sagiensis diœ­cesis du pape Pie XI
    en date du 29 août 1928, sous l’épiscopat de Mgr Octave Pasquet. Titre accordé en raison du rayonnement dépas­sant largement les frontières du diocèse et de la France, de l’OEuvre de
    Montligeon. L’apostolat en a été confié à des prêtres de la Communauté Saint-Martin.
  • Église paroissiale Notre-Dame de l’Assomption d’Alençon élevée au rang de basilique (2009) par décret de la Congrégation du Culte divin et de la Discipline des sacrements sous
    l’épiscopat de Mgr Jean-Claude Boulanger. Titre accordé en raison du développement du pèlerinage à Ste Thérèse de l’Enfant-Jésus, docteur de l’Eglise, et à ses parents Louis et Zélie Martin,
    béatifiés le 19 octobre 2008. C’est dans cette église que les époux Martin se sont mariés, que Thérèse a été baptisée et qu’eurent lieu les funérailles de sa mère. Sa construction a été
    commencée par Charles III au temps de la guerre de Cent Ans en 1356 pour se terminer au XIXe siècle.
Accorder à une église le titre de basilique mineure, c’est reconnaître l’importance spirituelle de lieu. C’est aussi manifester le lien étroit qui unit l’édifice, son clergé , tous ceux qui
oeuvrent avec lui, et les fidèles et pèlerins qui viennent y prier, à la mission universelle de l’Eglise. En retour, la basilique mineure, dans sa vie pastorale, liturgique, spirituelle et
intellectuelle a soin d’honorer cette mission.