Aperçu du diocèse de Séez

Download PDF

Le sud de l’actuelle Normandie fut vraisemblablement évangélisé par saint Martin de Tours et ses compagnons. Le Perche garde le souvenir de sainte Céronne, une
moniale venue de la région de Béziers, morte en 490. L’établissement épiscopal vint de Tours ou de Rouen vers le Ve siècle. Ainsi saint Latuin est le premier
évêque de Séez, ou plutot d’Exmes. Il semblerait en effet que le premier évêché se situa à Exmes, cité romaine importante. L’évêque Passivus signe les documents des conciles comme évêque d’Exmes
puis comme évêque de Séez à partir de 541. A cette date, il semblerait que le redécoupage des diocèses créa deux nouveaux évêchés, Lisieux et Séez, remplaçant pour partie le diocèse d’Exmes.

Aujourd’hui, ce diocèse compte  7 doyennés (Sées, Bocage Nord, Bocage Sud, Perche, Auge-Ouche, Alençon, Argentan) et 33
paroisses
(voir ici). Pour une population de 291 489 habitants, on compte 162 prêtres, dont 75 encore en
activité
, et 16 diacres. Le diocèse accueille 19 communautés religieuses, dont la Communauté Saint-Martin, en charge de la Basilique de Montligeon. Le diocèse n’a pas de
séminaire. Les candidats vont donc dans le séminaire interdiocésain à Caen.


b-copie-12
Mgr Jean-Claude Boulanger
, né en 1945, est l’actuel évêque de Séez. Il fait
partie des rares évêques français à avoir soutenu la
Marche pour la vie de janvier 2009. Le diocèse compte 4 basiliques, comme
nous l’avons signalé
.

Concernant la forme extraordinaire du rite romain, on compte 4 messes dominicales dans le diocèse (sans compter
les 2 célébrées par des prêtres de la Fraternité Saint Pie X). A Séez, notamment, la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre dirige une école secondaire pour garçons, hors-contrat,
l’Institut Croix des vents Saint Joseph.