Nos évêques et l’évangélisation des musulmans

Download PDF

Baptisé dans l’Eglise catholique voilà 42 ans, Mohammed Christophe Bilek a fondé l’association Notre-Dame de Kabylie, qui s’emploie à évangéliser les musulmans. Il indique ses difficultés à Monde et Vie :

Les convertis au christianisme ont-ils le sentiment de n’être pas assez écoutés par la hiérarchie ecclésiale?

Oui. Dès lors que nous sommes devenus disciples du Christ, nous n’avons plus rien à voir avec l’islam : or, pour ne pas déplaire aux autorités musulmanes, certains nous tiennent à l’écart et nous sommes considérés, par nombre de catholiques dialoguant avec l’islam, comme des apostats ! C’est ce que j’ai constaté avec un étonnement douloureux. Cela n’a jamais remis en question ma foi, mais je déplore qu’aux yeux de nombreux laïcs ou clercs, nous ne soyons pas considérés tout à fait comme des chrétiens – surtout quand nous sommes « typés ». Ce n’est plus la foi qui compte, mais l’aspect ! C’est pourquoi nous avons introduit auprès du Saint-Père une demande d’audience, afin de l’informer de ces nombreuses conversions et de lui présenter une délégation de ces chrétiens qui viennent de l’islam, librement convertis. Notre lettre lui a été remise par Mgr Santier. Nous espérons que l’Eglise, par son plus haut Magistère, déclarera que nous faisons pleinement partie de son troupeau et que nous appartenons à Jésus-Christ, Souverain juge.”

Néanmoins, la situation semble changer :

“Aujourd’hui, certains signes montrent pourtant que la situation change. L’association Notre-Dame de Kabylie, qu’il m’a paru utile de fonder, a ainsi été reconnue en 2009 par Mgr Santier, qui s’est occupé plusieurs années durant du dialogue interreligieux (donc islamo-chrétien) et se montre d’une bienveillance paternelle. A Paris, Mgr Vingt-Trois a accepté de nous prêter un local. Récemment aussi, Mgr Barbarin, Primat des Gaules, s’est déclaré touché par le nombre des demandes de baptême émanant de musulmans. Désormais certains pasteurs veulent « tenir les deux bouts », c’est-à-dire dialoguer avec l’islam, mais répondre aussi à ces demandes de musulmans qui veulent devenir chrétiens. Il faut, certes, être bienveillant à l’égard des musulmans ; mais on a trop longtemps oublié que dans la constitution Nostra Aetate, le concile Vatican II « regarde avec estime les musulmans » et pas l’islam.”

3 comments

  1. messager

    J’ai un ami musulman qui s’est converti à notre Seigneur Jésus ,et il n’a eu aucune difficulté pour devenir Chrétien !
    Sa conversion s’est faite à PARAY LE MONIAL il été atteins d’un cancer de la plèvre et à l’époque c’est le père Tardif qui a eu cette parole de la part du Seigneur !
    Il y a un homme d’une autre religion qui souffre de problèmes au niveau de la poitrine !
    Le Seigneur vient le guérir !
    A cet instant cet homme a senti une chaleur intense dans son corps principalement au niveau malade….après examens et des mois de tracas médicaux ,il a été déclaré guéri !
    Lui s’est donc converti et sa famille a commencé à suivre sans que cela ne gène nullement l’évêché de la Loire !
    Je sais par contre qu’à Paris cela est très dur pour devenir Chrétien

  2. FR

    Et si la nouvelle évangélisation de l’Occident apostat devait, en partie, nous venir d’une conversion massive des musulmans, dont beaucoup sont d’authentiques” chercheurs” de Dieu ?

  3. Gérard

    Ne pas oublier qu’en 1962 les Harkis ont été rejetés dans des camps de concentration …
    Les associations catholiques ne se sont pas particulièrement dstinguées pour qu’on entende parler d’un sauvetage ou seulement d’une réprobation.
    Faut-il que les nouveaux convertis soient obligés de créer leur propre association pour être accueillis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *