Le père Yannick Bonnet proche de la fin

Download PDF

Monseigneur Raymond Centène invite à prier pour l’Abbé Yannik Bonnet, qui est au terme de sa vie. L’heure est à la prière pour le soutenir dans cette dernière étape de sa vie qui va le conduire auprès de Notre Seigneur.

Un prêtre du diocèse lui a rendu visite pour lui administrer les derniers sacrements. Les manifestations de soutien, de prière comme les demandes ne manquent pas, autant de signes qui montrent déjà les fruits portés par sa vie au service du Christ.

Il est serein, se préparant à remettre son âme à Dieu, autant que ses forces et la douleur lui permettent. L’Abbé Bonnet, pour l’heure, est également très lucide sur l’état de son mal. Sa tumeur au foie (dite « foudroyante ») est inopérable (elle est placée au centre même de son foie). Il a refusé la chimiothérapie (palliative…) qui lui a été proposée.

Médicalement parlant, il va progressivement perdre conscience (et également parce qu’il est placé sous morphine) jusqu’à s’endormir définitivement. Il doit être transféré de l’hôpital de Vannes vers celui d’Auray.

Père de sept enfants, veuf depuis 1995, Yannik Bonnet a été ordonné prêtre en 1999. Polytechnicien, après un parcours dans l’industrie chimique, il a dirigé pendant 12 ans l’école Supérieure de Chimie de Lyon, avant de créer un cabinet de Conseil. Conférencier, auteur de plusieurs livres, dont “Le Défi Éducatif” (1989) et “Les Neuf Fondamentaux de l’Éducation” (2002), il s’était passionné très tôt pour les problèmes d’éducation. Saisi par la gravité et l’urgence de la question, il a fondé l’AES avec Claude Marchadier.

Un site internet rassemble ses chroniques.