Que se passe-t-il au sanctuaire de Montligeon ?

Download PDF

Le sanctuaire Notre-Dame de Montligeon, situé dans le diocèse de Séez, est un lieu dédié aux âmes du Purgatoire depuis le XIXe siècle. En 1876, le curé l’abbé Paul-Joseph Buguet, profondément affligé par trois décès dans sa famille, crée une œuvre pour la délivrance des âmes délaissées du purgatoire. En 1884, il obtient de Mgr Trégaro, évêque de Sées, l’approbation des statuts de l’Association pour la délivrance des âmes du purgatoire. Le 4 juin 1896, la première pierre de la future basilique Notre-Dame est bénie. La première messe a lieu le 1er juin 1911.

Au début des années 2000, l’évêque fait appel à la Communauté Saint-Martin pour l’accueil et la gestion du sanctuaire. L’abbé Paul Préaux est nommé Recteur  le 1er septembre 2001. Pendant 9 ans, il développe les missions. Il voyage beaucoup (Liban, Angleterre, Canada…), structure les groupes de prières en Afrique et donne une impulsion aux missions en France dans les paroisses afin de faire connaître l’Œuvre et de sensibiliser à la prière pour les défunts. Au Sanctuaire, il développe les pèlerinages. Il lance en 2008 de grands travaux pour améliorer l’accueil des pèlerins. En avril 2010, il est élu Modérateur général de la Communauté Saint-Martin et rejoint la maison-mère à Candé-sur-Beuvron (41). Il est remplacé par l’abbé Rémi Bazin, qui est très vite appelé à Rome pour d’autres fonctions. Il est remplacé par Monseigneur Jean-Marie Le Gall, ancien Modérateur de la Communauté Saint-Martin et Chapelain de Sa Sainteté.

Nous apprenons aujourd’hui que Mgr Jean-Marie Le Gall entend mettre fin à ses responsabilités au sanctuaire de La Chapelle-Montligeon. Dans sa lettre de démission qu’il vient d’adresser à l’évêque de Séez, Mgr Jacques Habert, Mgr Jean-Marie Le Gall estime

“ne pas bénéficier des conditions d’autonomie, ni du climat de confiance nécessaires pour exercer sa mission”.

Elle prendra effet le 31 mars prochain.

10 comments

  1. karr

    Lorsque l’on connaît Jean-Marie Le Gall et son égo il n’y a rien là de surprenant,lorsque Paul Préaux est devenu modérateur de la communauté St-Martin J M Le Gall est tombé de très haut,il s’est retiré une année entière en Bretagne dans une propriété de la Communauté.
    Je ne comprendrais jamais pourquoi cette communauté prend pour Patron St-Martin qui est le modèle de l’apôtre détaché des biens matériels,je suis tout aussi surpris de la devise de cette communauté:”Charitas”,le vivier dans lequel recrute cette société de prêtres habite les beaux quartiers et des jeunes ayant un bon cursus universitaire.
    Un Saint-Curé d’Ars n’aurait jamais pu devenir prêtre si les conditions requises à l’admission dans cette communauté avaient existée à son époque.
    JM Le Gall apprécie beaucoup les belles voitures,les bons cigares,les bons réstaurants et les voyages,sa fortune personnelle le lui permet largement,Paul Préaux, fils d’industriel,ne connait pas non plus la pauvreté,sous ses apparences sympathiques nous sommes loin de l’image du Bon-Pasteur!

    • Thierry NOEL

      Ce commentaire est un tissu de mensonges et parfaitement injuste.Mgr Le Gall est un homme de prière qui fait beaucoup de bien à Montligeon. Nous le connaissons depuis longtemps ainsi que la communauté Saint-Martin qui a déjà donné beaucoup de bons prêtres. Qu’importe les origines des jeunes qui donnent leur vie au Seigneur ! Exit le concept stérile, archaïque et destructeur de la lutte des classes qui empoisonne encore la vie sociale en France !
      Hé quoi un prêtre qui n’a pas fait vœu de pauvreté n’aurait pas le droit d’aimer un bon cigare ! Pour notre part nous ne l’avons pas vu conduire une Porsche, une Ferrari ou un 4×4 comme beaucoup de bobos lecteurs du Nouvel Obs ou de Libération…
      T.N.

      • odile

        Je suis entièrement d’accord avec vous, laissons de côté ces langues de vipères qui se plaisent à détruire la réputation des prêtres. Quand au cigare et la porsche, cela ne nous regarde pas!!!! Il a pu hériter de sa famille tout simplement.

    • mino92

      Karr,
      Votre commentaire manque pour le moins de charité.
      A ma connaissance les membres de la Communauté St Martin ne font pas voeux de pauvreté. Par ailleurs, tout ce que vous dites (quel en est le fondement ?), n’a rien à voir avec la mission qu’avait Mgr Le Gall à Montligeon, mission qu’il avait très à coeur de mener à bien.
      Vos propos concernant Don Paul Préaux ne sont pas plus sympathiques !
      La Communauté Saint Martin est une bénédiction pour nous, fidèles, et plutôt que de la critiquer à travers ses prêtres, qui nous apportent tant spirituellement, ne faudrait-il pas plutôt rendre grâce pour les quelques 80 séminaristes qui seront nos prêtres de demain et dont l’Eglise Universelle a tant besoin ?

      Prions pour l’Eglise et ses pasteurs,
      Prions pour les vocations !

  2. Pingback: A propos de la démission de Mgr Le Gall | Riposte-catholique

  3. chouan 12

    nous nous aimerions bien en avoir des prêtres de la communauté St Martin mais l’administration ecclésiale les refuse: trop tradis, en soutane vous vous rendez compte ?

  4. Jérome Ribet

    Le premier commentaire suscite l’indignation tant il prend le contre pied de la réalité. Les Pères de Saint Martin sont certes pour la plupart dotés d’un bagage universitaire impressionnant. En choisissant le sacerdoce, il se tournent avec générosité vers leur prochain car ils sacrifient une carrière professionnelle lucrative et source de considération dans notre société éprise de richesses et de biens matériels .Les accusations contre Monseigneur Le Gal ont un caractère grotesque quand on connait l’homme qu’il m’est donné d’approcher comme simple laïc. Le correspondant répondant au nom de Karr prétend avoir la faculté de lire dans la conscience d’autrui pour établir un procès à charge en établissant un portrait qui correspond à l’exact opposé de celui de Monseigneur Le Gall, homme de prière d’un dévouement total. Dois-je préciser que le rencontrant très régulièrement, je ne l’ai jamais vu fumer un cigare et que s’il a une grosse voiture c’est pour le motif que mesurant deux mètres, il aurait quelques difficultés à se glisser dans un petit véhicule. Evidemment, je ne connais pas son compte en banque que notre mystérieux correspondant a aussi le pouvoir d’examiner à loisir, mais enfin il semble avoir de la difficulté à effectuer certaines dépenses pour son propre confort. Il est regrettable d’ailleurs d’abaisser la discussion à un niveau aussi mesquin .La charge contre le Père Préaux consistant à lui reprocher la profession de son père ( industriel!) est absurde et ignoble quand on connait l’homme attaqué. Le monde moderne ne prend-il pas un caractère démoniaque en inversant radicalement la réalité et en appelant mal ce qui est le bien?; On peut vraiment le penser et ce commentaire radicalement mensonger me laisse très songeur quant à la perfidie d’une certaine calomnie et à son origine.

  5. RICHARD Ingrid

    Merci Jérôme pour cette réponse on ne peut mieux authentique et objective que je partage entièrement. La critique et la perfidie sont si faciles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *