Recadrage des évêques sur l’école catholique

Download PDF

Les 38 évêques français en visite ad limina à Rome (Mgr Hervé Giraud, évêque de Soissons, les rejoindra jeudi) se sont rendus aujourd’hui à la Congrégation pour l’éducation catholique. Ils ne sont pas arrivés en terrain conquis, surtout depuis que l’ancien secrétaire français, Mgr Jean-Louis Bruguès, a été nommé à la Bibliothèque Vaticane.

Lors de la dernière assemblée plénière, la CEF a créé un Conseil pour l’enseignement catholique dont les membres sont le Cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, Mgr Eric Aumonier, évêque de Versailles et Mgr Alain Planet, évêque de Carcassonne et Narbonne. Le texte sur l’école catholique n’a pas pu être finalisé et si certains espèrent qu’il pourra sortir au printemps prochain, les nombreuses divergences sur le sujet font craindre à certains un nouveau retard. Les statuts actuels datent des années 1990 et sont consultables ici. Dans certains diocèses, l’évêque tente de reprendre la main sur un système qui a été mutualisé et confisqué par le niveau national. Mgr Cattenoz, archevêque d’Avignon, en avait fait les frais il y a quelques années.

Le cardinal polonais Zenon Grocholewski, préfet de la Congrégation pour l’éducation catholique, a rappelé aux évêques français, qui ont bien délaissé l’aspect catholique des écoles dont ils ont la charge, l’impératif de défense de l’enseignement catholique et de la liberté religieuse. Une affirmation qui n’a pas plu à certains évêques français.