Mgr Nourrichard nie l'évidence

Download PDF

Suite à la révélation du scandale, l’évêque d’Evreux a publié un communiqué sur le site de son diocèse, dans lequel il invoque pêle mêle, pour se justifier, Mgr Gaillot, l’ancien nonce apostolique Mgr Baldelli, les moines de l’abbaye du Bec Hellouin, des évêques non nommés et même le Pape ! Il écrit notamment :

Pourquoi Monseigneur Nourrichard s’est-il rendu en Angleterre en juillet dernier ?Tout simplement pour répondre à l’invitation de Monseigneur Stancliffe qui l’avait invité à venir lui dire au-revoir à l’occasion de son départ en retraite. Monseigneur Nourrichard a visité rapidement quelques paroisses et des membres des équipes œcuméniques se sont rencontrées. Certes il y a eu des ordinations anglicanes mais jamais Monseigneur Nourrichard n’y est intervenu.

On le voit pourtant à cette cérémonie, avec deux pseudos évêques protestants, revêtu des habits épiscopaux (et non de choeur, comme on a pu le lire : mitre, étole, croix pectorale). Le communiqué poursuit :

Monseigneur Nourrichard a d’ailleurs célébré chaque jour en dehors de la cathédrale la messe pour la délégation catholique. Il serait pernicieux de vouloir soupçonner de la confusion dans ce qui a été partagé dans la clarté et la vérité au nom du CHRIST !

Il ne s’agit pourtant pas d’un soupçon : l’article relatant les faits dans la revue du diocèse n’émettait aucune réserve quant à la validité de la cérémonie. Le fidèle non informé aura donc pris tout cela pour argent comptant.

Après plusieurs siècles de séparation entre l’Eglise Anglicane et l’Eglise Catholique va-t-on soupçonner le Saint Père Benoit XVI de renier la Foi Catholique et d’entretenir la confusion parce qu’il se rend en Angleterre et va aussi y rencontrer des Anglicans, sachant que l’on évoque à Rome la possibilité pour des Anglicans de rejoindre l’Eglise Catholique ?

Justement : les Anglicans qui vont rejoindre l’Eglise catholique sont ceux qui rejettent les ordinations de femmes auxquelles a assisté Mgr Nourrichard. Quant à l’utilisation du Pape, disons-le tout net : cet argument est pitoyable. Le pape ne participe pas à des cérémonies invalides. Comme l’écrit mon confrère Vini Ganimara :

en dehors de l’intercommunion qui reste interdite par le droit canon (même dans le cas de messes valides, ce qui n’est le cas ici), la présence de Mgr Nourrichard appelait au moins une double réserve: 1) Les « ordinations » anglicanes ne sont pas reconnues comme valides par l’Eglise catholique (au moins depuis la lettre de Léon XIII Apostolicae curae) et il n’eût pas été inutile de rappeler que Mgr Standcliffe n’état donc pas évêque; 2) Les ordinations de femmes sont précisément la première raison de l’explosion de la « Communion anglicane »