Que font nos évêques chez les franc-maçons ?

Download PDF

Voici un communiqué du district de France de la Fraternité Saint Pie X concernant
nos évêques :

 

“- Le Carnet du Jour du Figaro du samedi 8 mai 2010 fait part de l’invitation de la Grande Loge Nationale de France à assister à une conférence de Monseigneur Jean-Charles Descubes,
archevêque de Rouen
aux côtés d’un pasteur, Agnès von Kirchbach, d’un théologien, Ghaleb Bencheikh, d’un grand rabbin, Haïm Korsia sur le thème : « Franc-maçonnerie régulière
et monothéisme au XXIe siècle ». La conférence a eu lieu le lundi 10 mai, au grand temple de la Grande Loge Nationale Française, 12, rue Christine de Pisan, Paris (XVIIe).

 

– Le même jour, à Lyon, le club « Dialogue et Démocratie française » qui rassemble des franc-maçons, hommes et femmes de toutes obédiences, réunissait le Cardinal
Barbarin,
le Grand Rabbin Richard Wertenschlag, le président du Conseil régional du culte musulman, Azzedine Gacci, et le président de l’Eglise réformée de Lyon, Joël Rochat, pour un
dîner-débat sur le thème : « Laïcité, religion, spiritualité ».

 

La prise de parole de ces deux archevêques français à de telles réunions et à de telles conférences organisées par la franc-maçonnerie constitue un scandale d’une extrême
gravité,
qui donne une illustration supplémentaire de la trahison de la Foi par un évêque et par un cardinal, tous les deux en poste.

 

Bien que l’acceptation de ces invitations ne signifie pas l’appartenance à la franc-maçonnerie de ces deux prélats, elle est cependant inadmissible parce qu’elle accrédite l’idée que la
franc-maçonnerie est une société honorable et fréquentable.
Faut-il rappeler à  ces évêques que, sans qu’il y ait à faire de distinctions entre ses obédiences, la
franc-maçonnerie a été stigmatisée par tous les papes comme une secte d’une perversion toute particulière, dont l’objectif vrai est la destruction de l’Eglise Catholique ?


Les thèmes de cette conférence et de ce dîner-débat, le principe de l’invitation au coude à coude de ces représentants des différentes «  religions » appelés à parler sur pied
d’égalité, le tout sous l’œil bienveillant des obédiences maçonniques sont des indices suffisants pour manifester que ce ne sont pas des témoignages de catholicisme que ces évêques sont allés
porter mais des paroles mensongères et complices, ennemies de la Foi Catholique !

 

Nous espérons que ces fautes publiques contre la Foi, véritables scandales pour les catholiques, seront sanctionnées comme elles méritent de l’être. Nous devons prier notre
Rosaire pour réparer cet outrage contre la Foi et  endiguer le naufrage de notre sainte religion dans les âmes. ”