Dans le diocèse de Blois, le manque de prêtre est une chance

Download PDF

l-copie-3

La Renaissance du Loir et Cher dépend du groupe de presse Courrier Français, qui compte 12 hebdomadaires régionaux
catholiques d’information locale. Dans le numéro du 5 mars 2010, on trouve un article d’un certain Guy de Longeaux, qui se félicite d’une Eglise sans prêtre.
Ce sociologue est spécialisé en religion.

Dans son article, il se réjouit, en citant le triste Mgr Rouet, d’arriver à une église avec moins de prêtres, ce qui favoriserait l’émergence des laïcs, appelés à avoir plus de
responsabilité au sein de l’Eglise.

Déjà, le numéro du 1er janvier 2010 se lamentait de la future béatification du Pape Pie XII, qui n’allait faire plaisir qu’aux “anciens nazis” et autres “antisémites” !

Mgr de Germiny, évêque de Blois, sait-il que cet “hebdomadaire chrétien” de son diocèse laisse passer de tels propos en cette année sacerdotale ? Mais il est vrai que
Mgr de Blois a déjà fort à faire avec les musulmans.