1 comment

  1. Jean Ferrand

    Commentaire savant mais incomplet. Il laisserait croire que le sacrement agit d’une façon quasi magique. Il faut en effet que le célébrant, même indigne, même à la limite incroyant, ait au moins l’intention de conférer réellement le sacrement, c’est-à-dire de faire ce que veut l’Eglise. C’est vrai pour le baptême, c’est vrai pour tous les autres sacrements.

    Ex opere operato signifie que le sacrement agit du fait même qu’il est posé, étant donné que c’est le Christ qui l’accomplit à travers le ministre idoine, même indigne.

    Mais à la limite, c’est presque une évidence, une vérité de Lapalisse.

    Tout le monde sait bien que la messe d’un prêtre, même coupable, est valide. De même son absolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *