Libérez le mariage religieux!

Download PDF

La loi actuelle oblige les Français à contracter un mariage civil avant de contracter un mariage religieux. Alors que, dans la plupart des pays civilisés, le mariage religieux entraîne naturellement des effets civils, le prêtre, le pasteur, le rabbin ou l’imam étant, de fait, lors des célébrations de mariage, des officiers d’état-civil.

Nous réclamons l’application en France de cette norme des pays civilisés.

Historiquement, cette loi a d’abord été une mesure vexatoire imaginée par l’anticléricalisme d’Etat.

Aujourd’hui, elle n’a plus qu’une raison d’être: éviter la polygamie, pour les religions qui tolèrent ou encouragent cette pratique – et notamment pour l’islam. Or, d’une part, la législation actuelle n’empêche nullement la polygamie. Et, d’autre part, il serait très facile de maintenir l’interdiction de la polygamie sur le territoire français, y compris pour les musulmans. Il suffirait que le Code civil, à côté du mariage civil, prévoie que tous les mariages religieux entraînent des effets civils; que les représentants des cultes sont, pour l’occasion, officiers d’état-civil; et que, comme tels, ils sont tenus de respecter les lois françaises, de ne marier que des personnes majeures, un seul homme avec une seule femme, et, pour assurer un contrôle sérieux, d’envoyer régulièrement à la préfecture le registre des actes des mariages.

C’est une mesure toute simple, qui ne coûterait rien à l’Etat, qui ne compliquerait aucunement la vie des représentants des cultes, et qui éviterait  cette espèce de mise sous tutelle des religions par l’Etat qui est, aujourd’hui, si pénible.

Il est bien évident que, si, par malheur, le projet de loi légalisant le “mariage” des couples homosexuels était adopté, cette revendication prendrait alors un sens nouveau: nous catholiques, ne souhaitons évidemment rien avoir de commun avec une parodie de mariage.

Pour libérez le mariage religieux, signez et faites signer cette pétition! (Il vous suffit de laisser votre courriel dans la case ci-dessous)

8 comments

  1. van Nieuwenhuyse

    D’autant que cette “exigence” n’est voulue que pour les chrétiens… Élu et officiant régulièrement comme officier d’Etat Civil, je sais assez que les musulmans sont “mariés” religieusement bien avant de l’être civilement…

  2. François Bougnet

    Bravo,
    Depuis l’adoption de ce projet de Loi destructeur de la société, c’est exactement ce que je réclame! Malheureusement il me semble impossible d’empêcher la société dite républicaine de s’autodétruire. Mais il est possible que des parcelles de la société française survivent.
    Je ne suis pas sûr que ce soit la Loi qui contraigne l’Église en (ou de) France à subir le diktat de l’état en matière de mariage. C’est plutôt une coutume, issue du modus vivandi adopté en 1925, après la rupture unilatérale du concordat en 1905. Le mariage religieux célébré, en France, sans mariage civil antécédent est parfaitement licite et valide du point de vue du droit canon, et, sans produire d’effets civils, il n’est pas un crime, ni même un délit, à peine une contravention.

    Je soutiens votre proposition à cent pour cent, la destruction du mariage est, malheureusement encore, du fait de ma génération (1943) bien avancée, il n’est pas nécessaire de lui donner le coup de grâce.

    POUR LA DÉFENSE DU MARIAGE : UN HOMME ET UNE FEMME!
    TOUS À LA MANIFESTATION DU 13 JANVIER 2013 À PARIS

    Merci pour votre article,

    François Bougnet

  3. François

    Demander la valeur civil du mariage religieux, comme c’est le cas en Italie, présente à mon avis un très grand risque : q’une Eglise soit contrainte par la loi de marier des gens de meme sexe, si ce genre de loi existe.
    Ce qu’il fqudrait surtout c’est faire “sauter” cette obligation de mariage civil avant le mariage religieux.
    Comme cela nos enfants pouraient ne passer que devant le curé, s’ils le souhaitent.

  4. BOMMIER Claire

    çà me semble plus qu’évident.
    Nous devons matraquer le pouvoir jusqu’à obtenir cette parodie de mariage. Je pense d’ailleurs que le divorce augmente aussi du fait que le mariage est double. Cela donne une identité à l’union conjugale qui est permissive d’un coté, et absolue de l’autre. Quand on prend de l’âge et qu’on aime le confort et les facilités, on peut être plus facilement tenté de divorcer en se souvenant que le mariage civil le permet et a tout prévu pour cela.

  5. soha

    enfin de l’offensive !
    Reste à
    – généraliser la lutte contre le constructivisme( mariage “homo” mais aussi école pédagogiste (“construction des savoirs”) , Union européenne anti subsidiaire et anti ….européenne , euro, monnaie délirante, “messe de Paul 6” de bric et de broc, etc bref tout ce qui “artificialise” indument … et la liste n’est pas exhaustive

    – multiplier les éclairages issus de la révélation : pourquoi les catholiques qui se battent contre le légalisation du clonage par le Sénat au nom de l’animation immédiate de l’embryon par Dieu” , ne donnent-ils jamais d’éclairage révélé sur le mariage ( “image de la noce du Christ et d e l’humanité”) ou issus de la doctrine sociale de l’Eglise ( subsidiarité) laissant à l’extrême gauche le terrain “social”

    Si le Verbe de Dieu a voulu s ‘entourer à Son Asirable Incarnation de tous les domaines de la Création ( minéraux : astres; animaux : boeuf et âne; pauvres et riches, ignorants et savants, juifs et gentils :bergers et mages , anges etc ..) ce n’est pas pour que nous vivions notre Foi de Joie dans notre coeur isolé ou les sacristies…

    Vive Dieu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *