“Amour” : la Palme d’Or à Cannes est vraiment pour l’euthanasie

Download PDF

Michael Haneke, le réalisateur de la Palme d’Or de Cannes 2012, Amour, sait que son film va provoquer la controverse lorsqu’il sortira aux Etats-Unis en novembre prochain. Il en est ravi : « Mon distributeur américain pense que le film pourrait bien déclencher un débat enflammé ; c’est exactement ce que les films doivent faire », a-t-il déclaré dans une interview au Daily Beast.

Et le débat portera sur l’euthanasie. C’est désormais clair, y compris pour ceux qui comme moi, n’ont pas encore vu le film, Amour justifie l’euthanasie, au terme d’une longue préparation qui s’attarde, dans un huis-clos des plus classiques, sur la souffrance de plus en plus insupportable d’une vieille femme qui perd la tête.

 D’ailleurs Haneke le confirme. Son film parle de son expérience : « Comme presque toutes les personnes que je connais, j’ai été confronté à la maladie de quelqu’un que j’aimais très profondément. C’est une expérience très douloureuse que d’assister à cela, impuissant. »

 Dans le film, cette impuissance est dépassée, puisque le vieil époux, Georges, toujours aimant – Jean-Louis Trintignant – finit par étouffer son épouse, Anne, incarnée par Emmanuelle Riva. L’acteur vieillissant, qui estime avoir joué là dans son « meilleur film », explique : « Je suis personnellement pour l’euthanasie. Lorsque Anne veut vraiment mourir, au début, George l’arrête. Mais plus tard, dans un moment de calme, il l’aide en la tuant. »

• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S’abonner

 © leblogdejeannesmits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *