3 nouveaux prêtres à la communauté Saint-Martin, dont 1 Français

Download PDF

Le 24 juin 2017 ont été célébrées en la Basilique d’Evron (Mayenne) 11 ordinations sacerdotales et diaconales pour la Communauté Saint-Martin  par son Excellence Monseigneur Thierry Scherrer, évêque de Laval. 117 prêtres étaient présents, membres et amis de la Communauté, entourés de 1500 fidèles.

Pour cette célébration solennelle en la basilique Notre-Dame de l’Épine, il y avait

  • Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique en France,
  • Mgr Ruben Darío Ruiz Mainardi, Premier Conseiller de la nonciature à Paris,
  • Mgr Francis Bestion, évêque de Tulle,
  • Mgr Jacques Habert, évêque de Séez,
  • Mgr Renauld de Dinechin, évêque de Soissons,
  • Très Révérends Pères Philippe Piron, père abbé de l’abbaye Sainte-Anne de Kergonan, Mario A. Aviles, procurateur général de l’Oratoire de Saint Philippe Néri, Felix Selden, délégué du Saint-Siège auprès de l’Oratoire de Saint Philippe Néri ;
  • Mgr Didier Boulay, vicaire général du diocèse de Blois, représentant Mgr Batut.

Ont été ordonnés prêtres :

  • Don Pierre Gazeau, 26 ans, originaire de Poitiers, prêtre nommé à Cellettes
  • Don Xandro Pachta-Reyhofen, 31 ans, originaire de Vienne (Autriche) prêtre nommé à Soissons
  • Et don Phil Schulze Dieckhoff, 29 ans originaire d’Aix-la-Chapelle (Allemagne), prêtre nommé à Fayence.

Extraits de l’homélie de Monseigneur Thierry Scherrer, Evêque de Laval

« Diacres, soyez des serviteurs généreux et désintéressés, les serviteurs des plus petits ; prêtres, ne paissez pas votre troupeau la tête haute, dans l’esprit de ceux qui commandent et qui dominent ; mais paissez-le avec humilité, à la manière de Jésus, dans le service humble et plein d’amour du lavement des pieds. Celui qui disait de Jésus qu’il n’était « pas digne de dénouer la courroie de ses sandales » est aussi celui qui a déclaré : « Il faut qu’il grandisse et que moi, je diminue ». Que c’est beau ! Ces mots doivent devenir votre devise, votre règle de vie.

(…)

Frères et soeurs, la joie de cette solennité est la nôtre. C’est la joie de celles et ceux qui se savent aimés de Dieu, choisis et élus par Lui dans la riche prodigalité de son Amour. Avec nos amis qui entrent aujourd’hui dans l’ordre des diacres et des prêtres, c’est notre Église qui se réjouit de la grandeur du don de Dieu, c’est notre Église qui est comme soulevée par la conviction qu’aujourd’hui encore, Dieu n’abandonne pas son peuple, qu’il continue d’appeler des jeunes à le suivre pour être, avec lui, collaborateurs de sa mission de salut. »

Mgr Luigi Ventura, Nonce apostolique en France

« Cette rencontre est une occasion propice pour vous saluer prêtres et séminaristes et tous les membres de la Communauté. Depuis mon arrivée en France, j’ai suivi la vie de votre jeunes Institut. Je connais un peu l’inspiration du fondateur le père Jean-Francois Guerin, le parcours géographique et le chemin pas toujours facile, parfois mal compris, que vous avez connu.

Maintenant, on peut dire que votre présence dans l’Eglise a toute sa place, et elle a été reconnue par le Saint-Siege. Votre charisme est un don et une grâce pour l’Eglise. La Communauté a grandi et vous êtes le signe, entre autre, du dynamisme et de la force de l’Esprit, toujours à l’oeuvre pour renouveler la face de la terre. L’identité de votre Communauté est bien connue : amour et fidélité à l’Eglise, vie de communauté fraternelle, joyeux engagement pastoral, soutenu par la prière communautaire.

Je voudrais vous transmettre la proximité spirituelle du pape François, son affection, sa prière et sa bénédiction apostollique qu’Il adresse à vous tous et en particulier à ceux qui ont été ordonnés prêtres et diacres. Avec les mots de saint Jean-Paul II, mais aussi du pape François, je voudrais vous inviter à ne pas avoir peur. (…) Faites confiance à Jésus, à son appel, laissez-vous aimer par son cœur plein d’amour pour chacun de vous, cherchez – malgré tout – à Lui répondre avec votre amour toujours plus fort, toujours plus généreux, pour que son règne d’amour vienne sur la terre aujourd’hui et demain. »