21 comments

  1. Cela me rappelle l’histoire d’Hérodiade, de sa fille Salomé, avec un certain Hérode Antipas. Je crois que l’histoire a mal fini surtout pour l’amateur de ballet (si l’on voit les choses surnaturellement), la ballerine et sa mère (Mt 14).

    Si ces belles jeunes filles plaisent à Mgr Fonlupt auront-elles droit à une faveur de sa part ? Ont-elles eu droit à un cachet ? Après tout, les organistes sont payés…

  2. lapotre

    Voilà le genre de spectacle auquel nous assistons dans
    u ne église catholique, quelle honte!! Comment nos évêques peuvent-ils accepter ce genre de profanation ?
    Quelle insulte à Notre Seigneur !
    Eh bien je vous engage à assister à une ordination à
    Saint Nicolas du Chardonnet, quelle différence !! Les prêtres de l’ église conciliaire ont perdu tout sens religieux, tout sens apostolique. Souvenons-nous de la prophétie de Notre Dame à la Salette : ” Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’ Antechrist”. Après cela, il n’y a plus rien à ajouter.

  3. L'abbé Canon

    Il y a des photos que vous devriez ajouter : on voit l’évêque se faisant apposer le “Bindi” (point rouge entre les deux yeux) et élever l’hostie à la consécration avec ce symbole entre les deux yeux.
    Quelle est la symbolique du Bindi? Facile de se renseigner sur Internet.
    Exemple :
    “Signe de prospérité, de fortune, de fertilité… la couleur rouge est associée en Inde à toutes les manifestations religieuses et sacrées (le sari de la mariée est rouge). Le rouge, intimement lié à la symbolique de l’hindouisme, représente Shakti, la force, l’énergie vitale, une symbolique qui se perd dans les méandres millénaires des Veda (textes sacrés fondateurs de l’hindouisme).
    Le bindi est associé originellement au culte de la déesse Parvati, qui est représentée avec cette marque sur le front.
    Ainsi, chaque matin, les femmes indiennes procèdent-elles aux prières rituelles (les pujas), présentant devant l’autel familial le plateau contenant la poudre de vermillon, une lampe à huile allumée, quelques sucreries (offrandes), quelques grains de riz éventuellement. Une fois les prières terminées, le plateau est présenté aux personnes les plus importantes de la maison (le plus souvent les hommes, les parents ou amis plus âgés). Les pâtisseries sont partagées, et la femme trempe la pointe de son annulaire dans le vermillon pour dessiner un petit rond sur le front de chacun. Ce rituel est effectué également lors de la visite de membres de la famille ou d’amis.
    Lorsque vous rencontrez des hommes portant la marque rouge sur le front, vous savez qu’une femme est passée par là !”

    Est-il vraiment convenable d’introduire ce rite Vedi en l’honneur de la déesse Parvati dans la liturgie pontificale romaine ?…

    Read more at Suite101: Que signifie la marque rouge sur le front des femmes indiennes ? | Suite101.fr http://suite101.fr/article/que-signifie-la-marque-rouge-sur-le-front-des-femmes-indiennes–a27816#ixzz2JaO6Dnwg
    Follow us: @suite101 on Twitter | Suite101 on Facebook

  4. Michel

    Ce que je comprends le moins, dans tout cela, c’est que cet évêque ait été nommé par le Pape Benoît XVI il y a moins de deux ans, que le personnage était bien connu pour ce genre de choses auparavant et que cette nomination avait d’ailleurs créé un certain remou…

    Doit-on maintenant lui reprocher de rester dans la continuité de ce qu’il a toujours été? Peut-être, mais alors, il n’aurait certainement jamais fallu le nommer!!!

    Et l’histoire se répète, malheureuesment, car je me rappelle une interview de Mgr Gaillot, qui se disait étonné d’être critiqué dans l’Eglise (il sera d’ailleurs déchargé de sa fonction épiscopale en 1995), alors qu’il avait toujours tenu le même discour et agi de la même manière depuis le début de son sacerdoce!

  5. ankou

    @, lapotre : un évêque ne peut pas s’opposer à un spectacle dans une église ou cathédrale si celle-ci a été construite avant 1905, c’est regrettable mais c’est ainsi !
    Il y a de nombreuses églises qui ont de telles spectacles, j’ai été invité il y a quelques années à un spectacle de danse sans savoir que c’était dans une église, j’ai fais savoir que la prochaine fois je ferai demi-tour ! Il n’y a pas eu de nouvelle invitation.
    Les municipalités aiment bien réduire les lieux de cultes où, disent-elles, elles sont dépositaire de leur entretient en tant que bâtiment d’état. Cela ressemble à ce qu’il se passait en l’URSS.
    Bien sûr ce ne sont pas toutes les municipalités, vous devinez très bien qu’elles sont elles.

    • @ ankou : c’est faux, le clergé catholique est “affectataire” des édifices volés par l’Etat à l’Eglise. Personne ne peut donc s’en servir sans l’accord du clergé. D’ailleurs vu les regards qui se posent sur les danseuses, elles dansent invitées par le clergé.

      Cela pose un problème à la conscience laïque car si la théologie est reçue de l’Eglise enseignante, le respect de la raison, donc des droits de l’homme et de la liberté religieuse incombe aux laïcs. En l’occurrence le clergé viole la liberté religieuse des catholiques en faisant donner un spectacle lascif dans un lieu sacré. Il devrait donc passer en correctionnelle tout clergé qu’il est comme de vulgaires prêtres pédophiles et au noms des droits de l’homme.

      Les superstitions contraires à la raison peuvent et doivent être jugées par la raison, donc par les laïcs. Ceux qui encouragent à la superstition, contraire à la culture française qui condamne les superstitions, ne devraient pas non plus rester impunis par la justice des hommes. (Le 3ème œil… vous voulez rire, je suppose ?) Cet évêque devrait passer en correctionnelle.

      Je rappelle le code pénal :

      « L’escroquerie est le fait, (..) par l’emploi de manoeuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d’un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge.

      L’escroquerie est punie de cinq ans d’emprisonnement et de 375000 euros d’amende. »

      http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006418192&dateTexte=20130201

      Or ces jolies demoiselles ont reçu probablement un cachet (les costumes ne doivent pas être donnés, ils sont luxueux).

      Se faire payer pour “attirer l’illumination spirituelle de l’individu” au moyen de l’imposition d’un tache rouge sur le front, est une évidente escroquerie.

      On peut se demander si ces danses lascives et apparemment superstitieuses, même avec l’accord du clergé ne tombent pas sous la loi du 9 décembre 1905 :

      “ceux qui auront empêché, retardé ou interrompu les exercices d’un culte par des troubles ou désordres causés dans le local servant à ces exercices “.

      Or ces danses lascives troublent évidemment le culte catholique. Ne pourraient que se discuter le fait que ces troubles ont été organisés par le clergé ce qui pourrait être jugé comme fait justificatif, mais je n’en suis pas certain…

      Cela fait drôle tout de même d’en arriver à se demander si l’évêque dans sa cathédrale n’est pas en train de commettre un délit de droit commun en organisant une cérémonie.

    • NLC

      @ ankou:
      Vous faites erreur, les églises construites avant 1905 sont propriété des communes, les cathédrales de l’État, MAIS les diocèses ou paroisses en sont les affectataires, et, à ce titre, peuvent parfaitement s’opposer à tout spectacle ou manifestation.
      De plus, en l’occurrence, ce “spectacle” a eu lieu pendant une cérémonie, et en présence de l’évêque…

  6. gaudet

    Introduire un rite hindouiste dans une cathédrale catholique, et de surcroît à l’occasion d’une ordination, constitue pour tout chrétien, un motif de consternation considérable.

    Devant un tel spectacle , nos autorités ecclésiales vont encore exprimer des sentiments d’étonnement en voyant beaucoup de leurs fidèles rejoindre le mouvement traditionnel, et en particulier la fraternité st pie x, sans de douter que la réaction populaire catholique prend sa racines dans leurs propres erreurs morales et spirituelles graves.

  7. jacq44

    Justement qui trahi ? l’élu ou le nommeur ?? Le Vatican est il informé de tout ?? ou a t on ublié de lui signalé tel ou tel acte ???
    Bonne journée!

  8. Boanergues

    Toutes ces singeries pour l’ordination d’UN seul prêtre ! Il n’y a pas de quoi pavoiser Monseigneur Fonlup(t)anar !

    On n’ose imaginer ce qui se serait passer pour l’ordination de 50 prêtres par exemple !

    Sans doute un spectacle du Lido ou quelques grands écarts de French Cancan à la mesure de ceux de l’évêque du lieu dont on se demande ce qu’il fout là !

    Marie Madeleine était aux pieds du Christ et non pas en train de lui offrir une quelconque danse du ventre !

    Le respect du divin et du sacré, vous connaissez Mgr Fonlupt ?

    • Au point où ils en sont, pourquoi pas les FEMENS.

      Qu´est-ce -que ces danses ont a voir, avec le sens spirituel d´une ordination.? pourquoi pas non plus les sorcières de la secte WICCA , puis, comment peut-on se recueillir durant de telles élucubrations ?
      Voici vraiment l´église de la trahison !

  9. C.Guyard

    Lu sur un autre site:signification du Bindi:
    “D’une autre manière, on peut dire que ce point est fait pour désigner le chakra du 3ème oeil, c’est à dire qu’il sert à attirer l’attention sur la force divine et l’illumination spirituelle de l’individu.”

    Juger?

    Accueillir et partager avec ces communautés chrétiennes de traditions culturelles ancestrales,n’est ce pas se mettre aussi dans les pas de Jésus?

  10. arnaud41

    Il y a des précédents, effectivement !

    “La fille de Saül, Mikal, vit le roi David qui sautait et tournoyait devant le Seigneur et, dans son coeur, elle le méprisa… Mikal n’eut pas d’enfant.” (2 Sa 6)

    Le mépris stérilise.

  11. A Arnaud 41 :

    Comparer le roi David, un des plus grands saints et un des plus grand génie qui fut jamais, avec l’imposition de la marque rouge comme porte bonheur est particulièrement irrespectueux pour David. Le roi David ne dansait pas des danses lascives et était un mâle, il n’était pas superstitieux.

    La culture a sans doute un peu évolué depuis trois mille ans… Non ?

    De plus accuser les autres de “mépris” injustement est une faute morale qui demande que vous vous excusiez car personne n’a méprisé ces danseuses (c’est vous qui accusez injustement), mais ces danses ne correspondent ni à la liturgie catholique ni à la culture française, ni au caractère sacré de l’édifice. David a dansé dans la rue et fut méprisé par son épouse alors qu’elle était liée à lui par un lien sacré.

    Y a-t-il un livre liturgique qui prévoie des dances lascives ? Ces demoiselles n’étaient pas mariées avec les prêtres, David était marié avec Mikal (ou Michol), fille de Saül. C’était un époux et à ce titre elle lui devait un respect et un amour particulier.

    Alors excusez-vous d’avoir accusé injustement les autres de “mépris”.

  12. chouan 12

    il s’agit de l’ordination d’un prêtre hindou, mais il est clair que tout comme l’ancien évêque bellino ghirard , ces danseuses n’avait rien à faire à cette ordination où on n’a même pas évoqué le 1° rôle du prêtre à savoir être l’homme de l’Eucharistie, mais dans ce diocèse ruiné par 20 ans de Bellino que restera-t-il après le passage de Fonlup qui prend tout droit le chemin de son prédécesseur,entouré par une clique qui ne pense qu’à supprimer des messes et laisser la place aux laïcs, une retraite de 2 mois chez Zanotti Zorkine leur remettrait peut-être les idées en place

  13. Loïc Pilven

    je ne comprends pas trés bien ce que chouan12 entend par prêtre hindou ; je connais trés mal l’hindouisme, mais je crois savoir qu’il existe des castes de brahmanes, qui sont des espèces de demi-dieux, et que les différentes autres castes ont des prêtres qu’elles choisissent selon leurs rites particuliers; de toute façon, je serais étonné que ces rites, antérieurs à l’arrivée du christianisme dansl’Inde, nécessitent un évêque et une cathédrale, surtout celle de Rodez, quant à la qualité de brahmane, elle est héréditaire

  14. arnaud41

    @denis merlin. je vous avais répondu (courtoisement me semble-t-il ?) mais ma réponse a été “sucrée”… je ne sais pas par qui, ni pourquoi. On trouvera, je l’espère, une autre occasion, un autre lieu pour se parler !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *