Hans Küng, exit ?

Download PDF
Le théologien suisse Hans Küng n’entend pas atteindre son 90e anniversaire. Souffrant de la maladie de Parkinson, ilenvisage d’avoir recours au suicide assisté pour ne pas subir ce qu’il voit comme une déchéance. « Je ne veux pas continuer de vivre comme une ombre de moi-même », écrit-il dans le troisième tome de ses mémoires, dont les bonnes feuilles ont été diffusées aujourd’hui par son éditeur allemand, Piper Verlag. « Je ne suis pas fatigué de la vie, mais j’en ai assez de vivre ». A 85 ans, il a tout prévu.
 
Son Parkinson déjà avancé menace de le laisser aveugle, c’est cette éventualité que le pousse à considérer de se confier à une clinique du genre Dignitas ou Exit : « L’être humain a le droit de mourir quand il n’a plus aucun espoir de continuer de mener ce qui de son point de vue constitue une existence humaine », écrit-il.
 
Depuis le début de l’année, Küng vit retirée de toute vie publique et il n’a plus l’intention d’écrire après la publication de ce dernier tome de ses mémoires.
 
La mauvaise théologie, on le voit, est aussi mauvaise conseillère…
 
• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S’abonner

© leblogdejeannesmits 

 

13 comments

  1. Erasmus Minor

    À vomir ! Vous êtes vraiment d’une incroyable ignominie et certainement une apostate car nulle chrétienne pourrait écrire une horreur pareille.

    Je prie pour votre conversion

  2. senex

    Le Docteur Parkinson avait décrit sa maladie comme une ” shaking palsy ” :une paralysie agitante.Très beau résumé de l’état de l’Église moderne…Prions pour que Kung et ses disciples retrouvent in extremis la bonne santé de l’âme…

  3. Sébastien

    Comme c’est triste! On reconnaît l’arbre à ses fruits. Prions pour que cet homme qui est notre frère aussi se retourne vers Jésus dans la lumière de l’Esprit Saint et se détourne d’une funeste décision!

  4. Michel

    Les médecins de la culture de mort, qui tentent d’imposer l’euthanasie tiennent des propos similaires.
    Conseillons la prière à Hans Küng, ça vaut le coup d’essayer…

  5. gaudet

    Un théologien catholique envisageant lucidement le suicide? Mais il est fou!

    Qu’il se plonge donc dans les témoignages de la Sainte Vierge au sujet de la gravité du jugement de Dieu, que nous a transmis sœur Lucie de Fatima, et cela le dissuadera de commettre cette abomination, pour au contraire se plonger dans la plus parfaite prière, développer au mieux sont humilité, reconnaître de manière méritoire ses erreurs morales et spirituelles. C’est à dire essayer de se préparer à l’ultime et redoutable rencontre définitive, ou tous les travers de chacun seront révélés et jugés ( dont les miens bien entendu ! )

  6. Domremy

    Ouf!
    Je lis sur wikipedia ceci

    “En décembre 1979, suite à une longue controverse avec Rome et spécialement la Congrégation pour la doctrine de la foi, il se voit retirer sa missio canonica (reconnaissance officielle de l’Église catholique romaine qu’un professeur est habilité à enseigner la théologie et à participer à la collation des grades universitaires catholiques).

    Alors ce titre de” theologien” qu’on lui confère qu’est-ce que celà veut dire ?

  7. COPERE

    De Arvernius92:
    Le 13 juillet 1917 à Fatima, Notre Dame, après avoir montré l’enfer aux 3 petits bergers, leur a dit: “Vous avez vu l’enfer, où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut répandre dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé”. Elle a ensuite parlé d’une guerre qui viendrait, pire que la 1ère Guerre Mondiale, si l’on n’écoutait pas ses demandes. Elle a annoncé des tribulations, que devaient empêcher la Dévotion à son Cœur Immaculé, précisant qu’elle viendrait demander la Communion réparatrice des premiers samedis. Elle a réalisé cette annonce le 10 décembre 1925 à Pontevedra en Espagne (au sud de Compostelle). A la petite bergère Lucie, devenue religieuse chez les Sœurs Dorothée, Notre Dame a demandé la dévotion réparatrice des premiers samedis de cinq mois consécutifs, qui consiste en ceci: se confesser et communier avec l’intention de réparer les outrages et blasphèmes contre son Cœur Immaculé, la récitation du chapelet, et la méditation durant quinze minutes des mystères du Rosaire, le tout en esprit de réparation. Cette dévotion est assortie de grâces très importantes… Voici les cinq offenses et blasphèmes qui s’attaquent directement au Cœur Immaculé de notre maman du Ciel: 1°/ Les blasphèmes contre son Immaculée Conception. 2°/ Contre sa virginité perpétuelle. 3°/ Contre sa maternité divine, et le refus de la reconnaître comme Mère des hommes. 4°/ Les offenses venant de ceux qui mettent dans le cœur des enfants l’indifférence, ou la haine à l’égard de Notre Dame. 5°/ Les offenses de ceux qui s’attaquent directement à ses images.

    Dieu veut que tous soient sauvés. Hans Küng peut et doit être sauvé grâce à nos prières de réparation et d’intercession.

    Écoutons les plaintes de Notre Dame et sacrifions nous pour les pécheurs… Prions pour Hans Küng. Merci de votre attention.

  8. Jean-Paul MESTRALLET

    mourir “dans la dignité” plutôt que dans le dénuement moral et l’humiliation prolongée de toutes ses facultés: c’est un choix au minimum de la vanité venant d’un “théologien de spectacle et de médias” – et plus profondément un choix d’orgueil d’un “héréticoïde” anthropocentrique.
    En se faisant aider à son propre suicide, Hans KÜNG veut suicider aussi toute son influence doctrinale: dommage pour son salut éternel, mais bonne nouvelle pour le redressement doctrinal post-VaticanII.

  9. C.B.

    Un “théologien” qui envisage aussi froidement de se suicider
    1) témoigne d’un orgueil stupéfiant
    2) n’a pas grand’chose de catholique (je sais qu’il y a eu des Papes qui ont eu des vies peu recommandables, mais au moins avaient-ils des discours plus édifiants).
    Paix à son âme, quand il aura mis à exécution sa prétendue décision (il a actuellement 85 ans, mais Attali disait qu’au-delà de 6°-65 ans, on devrait s’obliger à passer l’arme à gauche, et il aura 70 ans dans moins d’un mois!).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *