La question des immigrés au cœur des préoccupations de l’Église américaine

Download PDF

Voici une dépêche de l’Agence Fides de ce jour, qui rend compte d’un colloque sur la question de l’immigration organisé par à Atlanta (Géorgie) par la Conférence épiscopale des États-Unis et le Catholic Legal Immigration Network Inc. (CLINIC), qui a réuni quelque 200 responsables catholiques travaillant dans le secteur de l’immigration.

L’archevêque d’Atlanta (…), a demandé pour la énième fois, une réforme intégrale de la politique migratoire. Selon les informations envoyées à l’Agence Fides, Mgr Wilton Gregory, tout en se félicitant, avec le gouvernement Obama, de l’offre de permis de travail faite à certains immigrés clandestins et des deux années de moratoire de l’expulsion [des clandestins], a déclaré qu’il était toutefois nécessaire de faire davantage. « Pour certains, ce programme peut apporter de l’aide mais nous devons continuer à soutenir une réforme intégrale, qui crée des opportunités pour un nombre plus grand encore, en particulier pour les familles et ceux qui vivent déjà ici, en travaillant au profit de ce pays – a déclaré Mgr Gregory. Ceci est particulièrement vrai aujourd’hui, comme nous l’avons vu sur la base du nombre record d’expulsions et de séparations familiales intervenues au cours de ces dernières années ». L’archevêque a pris la parole au cours de la session inaugurale du colloque intitulé Migration Policy and Advocacy in 2013 and Beyond: New Challenges and New Opportunities. L’archidiocèse d’Atlanta représente environ 69 comtés du nord et de la partie centrale de la Géorgie, dans lesquels vivent un million de catholiques.
Promu par la Conférence épiscopale des États-Unis et par le réseau catholique sur l’immigration légale, le colloque a eu lieu du 3 au 5 décembre à Atlanta alors même que le Président Obama s’engageait à affronter la question de l’immigration au début de son second mandat. Les sondages ont montré qu’Obama a bénéficié d’une bonne partie des voix des Hispaniques lors du scrutin qui a vu sa réélection. Dans le même temps, il a fait l’objet de fortes critiques de la part de ce même groupe suite au nombre record d’expulsions ayant eu lieu sous son administration mais aussi pour ne pas avoir réformé les lois sur l’immigration du pays. « La défense des immigrés est évangélisation dans la mesure où sont partagés les enseignements de l’Évangile sur la dignité humaine et les besoins du prochain. Beaucoup doivent encore reconnaître le Christ en ces frères et sœurs » a affirmé Mgr Gregory, en conclusion de sa longue intervention.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *