Le double discours de Boris Tadic

Download PDF

D’un côté, Tadic le défenseur de l’identité chrétienne de la Serbie :

“Pour les Serbes, la question du Kosovo-Metochie est avant tout la question de la préservation de l’identité chrétienne, a déclaré Boris Tadic, président de Serbie à Vienne, à l’inauguration de l’exposition à l’occasion de la célébration du 150ème anniversaire de la Commune ecclésiastique serbe. Rappelant que le peuple et l’Etat serbe étaient confrontés, dans l’histoire, aux tentations diverses parce qu’ils existent au lieu de rencontre des cultures et des civilisations, le président Tadic a souligné que la Serbie était confrontée, au 21ème siècle, non seulement à la question de l’avenir dans l’UE, mais aussi à la question du maintien de son identité chrétienne.”

De l’autre, Tadic le défenseur des gay pride :

“La tenue d’une Gay Pride représentera un pas en avant qui montrera que la Serbie devient une société sûre pour tous ses citoyens, indépendamment de leur orientation sexuelle”, a indiqué la présidence serbe dans un communiqué diffusé à l’issue d’une rencontre de Boris Tadic avec des militants homosexualistes.

Comme si le fait d’être “une société sûre pour tous ses citoyens” passait par l’organisation d’une gay pride, cet étalage d’obscénités et de vulgarités qui illustre bien la décadence de l’Occident chrétien… La liberté d’être homosexuel dans sa vie privée existe en Serbie. C’est bien suffisant !

Défendre l’identité chrétienne de la Serbie ou les revendications homofolles qu’implique la tenue d’une gay pride, le président de Serbie va devoir choisir.

Arthur Leroy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *