“Les Infiltrés” : flagrant délit de mensonge pour Laurent Richard

Download PDF

richard_laurentqui affirmait vendredi 23 avril devant les caméras de France 3 Aquitaine (à partir de 2’55” ) que le local de Dies Irae se situait dans la cave de la paroisse Saint-Eloi de Bordeaux.

A la question du journaliste : «  Vous faites le lien, vous l’assurez ce soir en direct chez nous entre cette école et le groupuscule Dies Irae ? »

La réponse de Laurent Richard, le rédacteur en chef de l’agence Capa, est la suivante : « Alors, ce qu’on raconte précisément dans ce document que vous verrez mardi soir, c’est la vie de ce mouvement politique Dies Irae et ses influences autour, et l’influence,c’est l’influence de cette paroisse dans laquelle, dans la cave de cette paroisse se trouve ce mouvement-là. Et cette paroisse-là… »

Du coup, le mouvement Dies Irae annonce son intention de prouver par voie d’huissier que le local de l’association appartient à un particulier et n’est en aucun cas situé dans les caves de la paroisse. Qui n’a d’ailleurs pas de cave…

Arthur Leroy

2 comments

  1. Un fidèle de Saint Eloi

    Ce n’est même pas la peine de prouver que le local de Dies Irae est ailleurs que dans la cave de l’église Saint Eloi : il n’y a pas de cave sous l’église Saint Eloi ! Rien que ce détail suffit à prouver que l’affirmation de Laurent Richard selon laquelle il y aurait un lien entre une paroisse tradi et Dies Irae est un mensonge grossier, qu’une simple visite des lieux suffit à démonter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *