Mgr Aillet défend la vie sur internet

Download PDF

Le quotidien Sud Ouest au Pays Basque a invité l’évêque de Bayonne a venir s’exprimer en direct avec les internautes par “tchat”. Mgr Marc Aillet s’est plié à l’exercice et il faut dire qu’il s’en est plutôt bien sorti. Avec des réponses claires et concises, il a répondu aux divers internautes qui l’interrogeaient à l’approche du colloque pour la vie, qui se déroulera à Biarritz, vendredi et samedi prochain.

A un internaute demandant de quelle légitimité l’Eglise tire son droit à parler dans une société laïque, Mgr répond :

“L’Eglise est composée de citoyens comme les autres qui vivent dans une société régie par des lois. Tout citoyen a le droit de participer au débat public dans une démocratie participative. La séparation des Eglises et de l’Etat ne signifie pas que l’Eglise ne peut apporter sa contribution aux débats de société. C’est Lionel Jospin, Premier ministre, qui a instauré un dialogue institutionnel entre l’Etat et les représentants des grandes religions en France.

Un autre critique ouvertement la tenue du colloque :

“Officiellement, la réunion de ce week-end est appelée « colloque international pour la vie ». Pourquoi ne pas l’avoir intitulé : « Colloque contre l’avortement, contre le mariage gay, contre l’euthanasie et contre la contraception ». Cela serait plus proche de la vérité, non ?”

Réponse :

“Qu’en savez-vous puisque le colloque n’a pas encore eu lieu et que vous n’avez pas entendu les intervenants s’exprimer? C’est ce qu’on appelle un préjugé. Ce qui est premier pour moi, c’est la valeur positive de la vie, sa dignité depuis sa conception jusqu’à sa mort naturelle. Promouvoir la vie peut avoir en effet pour conséquence de la défendre contre ce qui la menace.

1 comment

  1. toubib16

    Que j’aimerais avoir un évêque (je suis du diocèse d’Angoulême) de la valeur de Mgr Aillet, ne pratiquant pas la langue de buis (pardon, de bois…).
    Bravo Monseigneur pour votre courage et votre “parler vrai”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *