Patrice de Plunkett rédigerait-il la prochaine encyclique ?

Download PDF

Le journaliste-blogueur déclare dans l’un de ses articles dont il a le secret, publié sur Le Nouvel Obs :

François prépare une encyclique sur la “sauvegarde de la Création”, c’est-à-dire l’écologie dans tous les domaines : document où il mobilisera l’opinion catholique internationale contre les ravages du néolibéralisme.”

Quel scoop. En voilà un qui est bien renseigné… à moins qu’il ne prenne ses lubies pour des réalités.

Il faut dire que son article est un monceau de bêtises. Revenant sur le dernier synode, il affirme que

“une certaine droite catholique française se rejoue en petit, autour du pape François et du synode des évêques sur la famille, la grande hystérie qu’elle s’était jouée autour du concile”.

Quelle arrogance. S’il était un observateur fidèle, il saurait que les principaux opposants à la ligne édictée au synode étaient… les évêques africains, choqués des faux-sujets imposés par une minorité décadente, alors qu’eux subissent la propagande de la culture de mort, la violence de l’islam et le drame de la polygamie.

Et il ajoute cette pitrerie :

“Et s’ils ont envie de hurler contre François, c’est d’abord pour des raisons économiques et sociales.”

Sic. Exit la doctrine sur l’indissolubilité, la reconnaissance des unions entre personnes de même sexe, la fumeuse théorie de la gradualité… tous ces sujets qui ont agité le synode et les véritables experts. Non. Pour Patrice de Plunkett, il s’agit d’une affaire de portefeuille :

“En France et aux États-Unis, cette droite est en rébellion – ouverte ou larvée – contre François depuis son document de novembre 2013, intitulé “La Joie de l’Evangile”. Document impardonnable, en effet : il condamne les effets meurtriers d’une économie “de l’exclusion et de la disparité sociale”, il appelle à combattre “la prédominance de l’argent”, il réfute le mythe néolibéral du “ruissellement” des profits, il nie que la croissance et le marché produisent “de soi” l’équité et l’inclusion sociale”…

Voilà un observateur qui ne fait que s’observer soi-même et élude un sujet qui l’ennuie, la famille, pour tourner autour de son sujet favori, à propos duquel il espère que le pape François travaille d’arrache-pied. Au point de s’imaginer rédiger lui-même l’encyclique avec cette phrase fabuleuse :

“François prépare une encyclique sur la “sauvegarde de la Création”, c’est-à-dire l’écologie dans tous les domaines : document où il mobilisera l’opinion catholique internationale contre les ravages du néolibéralisme.”

Patrice de Plunkett rejoint la désinformation. Il travaillerait au Nouvel Obs, cela ne serait pas étonnant. Mais pour un blogueur catholique, c’est une faute.

maximilienbernard@perepiscopus.org

4 comments

  1. Je suis très surpris de lire ça sous la plume de P. de Plunkett. D’après ce que j’ai eu l’occasion de lire ou d’entendre de lui, il me donnait l’impression d’être un homme mesuré et parfaitement orthodoxe !
    Que se passe-t-il donc ? Est-ce pour plaire au Nouvel Obs, ce torchon anticatholique ? Tout fout le camp !!!

  2. Perrin Luc

    En effet une telle ignorance crasse de l’histoire du catholicisme contemporain par un journaliste qui autrefois au moins a écrit à ce sujet à plusieurs reprises est confondante.

    L’anti-libéralisme n’a jamais un motif d’opposition aux propos flottants du pape et plus encore du cardinal Kasper et de Mgr Forte. Le pape François est au contraire très traditionnel en cette matière de l’opposition au libéralisme économique sauvage : depuis 1891 encyclique rerum Novarum), le Magistère authentique redit la même chose.

    Mgr Lefebvre lui-même n’a cessé de pourfendre le libéralisme sous toutes ses formes dans ses écrits.

    En revanche, le flottement du pape François et de ses bien mauvais conseillers tient à un ralliement partiel au libéralisme philosophique, ce qui est de surcroît incohérent : pourfendre le libéralisme économique pour louer les principes du libéralisme philosophique qui en est le soubassement est une contradiction dans les termes.
    Ceci posé, le théologien de référence du pape actuel – Walter Kasper ou bien feu le cardinal Martini – n’a jamais vraiment été très actif dans la lutte contre les misères du capitalisme et la critique structurelle de ses tares.
    Le “lip service” à l’anti-capitalisme ultra-traditionnel du catholicisme depuis 1789 ne mange pas de pain ; être ferme sur l’anomie libérale en matière de sex, famille, éthique est un combat autrement plus coûteux pour la popularité parmi les media …. libéraux dont L’Obs est un exemple parmi d’autres.

  3. hermeneias

    Mr de Plunkett , ex du Figaro magazine et actuellement chroniqueur régulier sur radio notre-dame , se prend pour un docteur de l’Eglise , philosophe , théologien …..avec une arrogance étonnante .

    Une belle illustration de l’intolérance des “tolérants” auto_proclamés qui aiment bien débattre en petit cénacles fermés de gens .

    Nous sommes à une époque du “règne de l’imposteur” ( titre d’un livre récent ) et les journalistes qui tiennent le micro , et les patrons de média , occupent une bonne place parmi ces imposteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *