Un évêque manifestera le 24 mars

Download PDF

Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, annonce à ses diocésains qu’il participera à la « Manif pour tous » le 24 mars à Paris, pour soutenir et encourager la lame de fond pro-famille :

“la manifestation du 24 mars ne sera pas d’abord une démonstration de force, qui chercherait à tout prix à faire plier le gouvernement, même s’il est légitime de réclamer purement et simplement le retrait du projet de loi Taubira. Car ne nous y trompons pas : adopté par l’Assemblée nationale en première lecture, il doit encore être discuté au Sénat, puis vraisemblablement, revenir en seconde lecture à l’Assemblée, sans préjuger de son application, si d’aventure il parvient à franchir toutes ces étapes parlementaires. Mais il s’agit plus encore de montrer qu’il existe en France un vaste et profond mouvement de résistance spirituelle, morale, sociale et politique, sous-estimé par les organes institutionnels et les appareils de partis.”

Il demande aux manifestants de ne pas s’arrêter aux erreurs de langage de Frigide Barjot. La cause est trop importante pour s’attacher aux maladresses de certains :

“Sans doute les déclarations de certains porte-paroles de la « manif pour tous » ne sont-elles pas toujours ajustées. En même temps, leur diversité et leur profond désir de rester unis sur l’essentiel, à savoir le retrait du projet de loi, sert ce mouvement de résistance, au-delà des divergences d’approches. Je sais bien aussi que la date retenue, due à des contraintes indépendantes de la volonté des organisateurs, pourrait gêner les catholiques qui entrent en ce dimanche 24 mars dans la grande semaine sainte. Toutefois, devant l’importance de l’enjeu, j’encourage les fidèles du diocèse qui le décideront en conscience et en auront la possibilité, à se rendre à Paris le 24 mars. Moi-même, je célèbrerai la Messe anticipée du dimanche des Rameaux, le samedi 23 mars à 18h à la cathédrale Saint- Marie de Bayonne et je les accompagnerai afin de manifester ma sollicitude de pasteur pour leur légitime engagement : pour vous, je suis évêque, mais avec vous je suis chrétien … et citoyen !”

Et il justifie sa participation à cette manifestation, et l’on peut espérer qu’il convaincra d’autres évêques :

L’Eglise n’a certes pas vocation à se lancer dans la bataille politique, mais son rôle est bien de réveiller les forces morales et spirituelles de la société. Mon intervention se situe dans cette ligne. Comme évêque et en conscience, je ne saurais me soustraire à ma mission prophétique. Comme le Pape Benoît XVI nous le rappelait, lors de notre visite ad limina : « Dans les débats importants de société, la voix de l’Eglise doit se faire entendre sans relâche et avec détermination. En continuant d’exercer comme vous le faites la dimension prophétique de votre ministère épiscopal, vous apportez dans ces débats une parole indispensable de vérité qui libère et ouvre les cœurs à l’espérance ». « Garante de la culture de l’humain », qui est née, comme le rappelait notre Pape émérite, « de la rencontre entre la Révélation de Dieu et l’existence humaine », l’Eglise a quelque chose à dire sur l’homme, précisément parce que l’homme a été créé à l’image de Dieu, fondement ultime de sa dignité, et parce que « le mystère de l’homme ne s’éclaire vraiment que dans le Mystère du verbe incarné » (Vatican II).”

4 comments

  1. Lyle

    Je ne peux qu’admirer Monseigneur Aillet, la dignité des hommes et des femmes doit être défendu par tous, les femmes ne doivent pas n’être que des ventres, les enfants ont droit d’avoir un père et une mère reconnus.

  2. KAUFFMANN

    Bravo Mgr AILLET pour cette belle prise de position
    Où sont nos autres évêques, en particulier le mien : Mgr DESCUBES, archevêque de Rouen ?
    C”est le silence le plus total de sa part !
    Vraiment désolant !
    Etienne

  3. CHALMEAU

    Bravo Monseigneur, le basque que je suis vous accompgnera comme le 13 janvier. OUI, l’Eglise a son mot à dire, ce n’est pas parceque le politiquement corect veut nous contenir dans une fausse laicité dominante et “bien pensante” qu’il ne faut pas résister. Résistons et ne lâchons rien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *