Info – Une mosaïque exceptionnelle sur le tympan de la porte ouest de la cathédrale de Laval

Download PDF

A partir du 2 octobre, la porte ouest de la Cathédrale s’appellera désormais “Porte de la Miséricorde”. Une mosaïque de plus de 50 000 pierres – des tesselles – orne depuis ce jour, son tympan. Réalisée par l’artiste Marie-Noëlle Garrigou, bénie par Mgr Thierry Scherrer, elle dit toute la miséricorde de Dieu.

“Cet événement culturel et cultuel exceptionnel est un travail hors du temps et pour l’éternité” comme l’a exprimé l’évêque de Laval, le jour de sa présentation à la presse.

Lancé il y a quatre ans par le Père Pierre-Marie Perdrix, ancien curé de la cathédrale, repris par le père Didier Thirault depuis deux ans, ce projet voit aujourd’hui son aboutissement. Toute la paroisse s’y préparait, jusqu’au enfants de la paroisse qui avaient été invités à apporter des pierres pouvant servir de tesselle.  Le projet a nécessité des mois de réflexion et de dessin de la part de Marie-Noëlle Garrigou, mosaïste-iconographe et de Marie-Eline et Yves Guihaire qui ont piloté le projet, au nom de la commission diocésaine d’Art Sacré. Financée par le don de paroissiens dont la majeure partie par une famille, en ex-voto, cette mosaÏque est comme un cadeau pour tous ceux qui la visiteront. Véritable outil de catéchèse qui invite dès l’extérieur à découvrir le coeur du message chrétien, “la mosaïque Trinité” de Marie-Noëlle Garrigou nous montre “qui est le Dieu des chrétiens : un Dieu famille, un Dieu amour. D’un amour tellement excessif que toute la création y est associée en Adam et Eve. L’artiste les a justement dessinés au milieu des trois personnes.

Ce que l’on peut voir sur cette fresque

Sur cette fresque, Dieu Trinité accueille l’humanité tout entière. Au sommet de la représentation, L’Esprit Saint, force et rayonnement de l’Amour trinitaire, envoie sa lumière par toute la terre. À gauche, en drapé bleu, Jésus conduit l’humanité, sauvée par la croix, vers le Père dans l’Esprit Saint. À droite, le Père dont Le Christ est l’image, accueille et comble l’humanité de l’Amour dont Il est la source ; le drapé du manteau est rouge, couleur du divin. Au centre, l’humanité, symbolisée par Adam et Êve, est guidée par le Christ vers le Père dans l’Esprit Saint. Les trois lobes sont inspirés des trois soleils du tableau du grand retable “La Trinité” de Paul Letourneur, à l’intérieur de la cathédrale. Toute la Trinité, par chacune de ses personnes qui vivent en mouvement éternel d’amour, est créatrice, rédemptrice, et glorifiante dans l’histoire du salut de l’humanité. C’est le thème choisi et inspiré par les versets bibliques inscrits sur le cartel fixé à droite de la Porte de la Miséricorde.

Qui est Marie-Noëlle Garrigou ?

Marie-Noëlle Garrigou a étudié à l’école des Beaux-Arts de Valence et poursuivi ses études à la prestigieuse école internationale d’Art de Ravenne (Italie), l’ ‘Ecole par excellence, de la mosaïque ! Depuis 1987, elle expose et réalise de nombreux projets tant pour les églises que pour des particuliers. La qualité et la douceur des lignes, la sobriété et la délicatesse du dessin, la pertinence du choix des pierres et des couleurs, sont une belle illustration de sa profondeur spirituelle.

Site du diocèse