Info – Colombie – Le rejet de l’accord de paix rend incertain le voyage du pape

Download PDF

L’Accord de paix signé en Colombie le 26 septembre, à Carthagène, entre le gouvernement et la guérilla des Farc, a finalement été rejeté par les électeurs colombiens. Le référendum organisé ce dimanche 2 octobre a eu pour résultat une victoire surprise du “non”, qui a reçu 50,24% d’appui, pour 49,76% pour le “oui”. L’abstention, très forte, s’élève à 63% du corps électoral.

Une douche froide pour tous ceux qui s’étaient investi dans ce processus, mais l’Église catholique, qui avait soutenu cet accord, appelle à une poursuite du processus de paix.

L’Église de Colombie a exprimé un appel à la guérilla des Farc (Forces Armées Révolutionnaires de Colombie) pour qu’elles maintiennent leur décision de faire avancer la paix.

Le président de la conférence épiscopale colombienne, Mgr Luis Augusto Castro, a demandé aux politiques «beaucoup de prudence», et qu’ils continuent à travailler pour la réconciliation, selon la radio locale Caracol. Les déclarations des deux parties après le résultat semblent aller dans ce sens : le cessez-le-feu reste en vigueur.

 

Le voyage du Pape François prévu en Colombie en début d’année prochaine était conditionné à ce référendum et semble donc désormais très incertain. Mais pour certains Colombiens, la visite du Pape François devrait être maintenue, justement pour apporter un réconfort à la population.

 

Source Radio Vatican