J’ai choisi l’unité

Download PDF

Les éditions de Chiré viennent de rééditer le livre de Marie Carré, J’ai choisi l’unité (Chiré, 436 pages, 27€), précédé d’une préface de Mgr Cristiani. Il s’agit de la cinquième édition de ce livre, la précédente se trouvant déjà chez le même éditeur alors que les trois premières avaient été publiées dans d’autres maisons.Il s’agit d’une édition complète, le livre ayant subi au cours des trois premières éditions des altérations voire des suppressions de certains chapitres, réintégrés ici.

Née au sein du calvinisme, Marie Carré (1905-1983) s’est convertie au catholicisme romain et elle rapporte là son itinéraire vers la seule Église du Christ qui est l’Église catholique, abordant bien des sujets difficiles et complexes. C’est une lecture exigeante et pas un simple récit de conversion, mais un débat avec des questions théologiques qui opposent le monde protestant et le catholicisme (le libre arbitre, le salut, la confession, le pape, les miracles, par exemple).

« On peut me traiter de renégate, écrit Marie Carré, cela m’est indifférent car le geste que mes ancêtres ont eu le tort de faire, j’ai le droit et même le devoir de le défaire. Se convertir au catholicisme n’est pas changer de religion. C’est retourner en arrière dans le sens de retourner à la source. Ce n’est pas changer, c’est revenir. Ce n’est pas renier, c’est cesser de renier. »

 

Certains ont affirmé que Marie Carré aurait adhéré par la suite à la religion de Mahomet, ce que plusieurs sites démentent énergiquement. Il aurait été utile que l’éditeur donne davantage d’aperçus sur la vie de Marie Carré après sa conversion que les quelques lignes qu’il propose et qui évoque surtout ce livre. 

4 comments

  1. de Baudan

    J’ai eu la chance de lire ce livre. C’est absolument fabuleux pour bien comprendre la différence entre les catholiques et les protestants et ainsi accumuler d’une part des convictions personnelles fortes, d’autre part des arguments rationnels opposables à ceux qui voudraient professer un rapprochement des catholiques vers les protestants. C’est simple à lire, un vrai bon moment de bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *