Ecole à la maison : quatre enfants enlevés de force à leur famille en Allemagne

Download PDF

Jeudi matin, 8 heures. La famille Wunderlich, Dirk et Petra et leurs quatre enfants, entame sa journée d’école à la maison. Tout semble calme autour de leur maison dans les environs de Darmstadt. Mais soudain, la sonnette retentit. A travers la fenêtre, le père de famille voit une véritable armée qui investit la paisible demeure. Une vingtaine de personnes : travailleurs sociaux, officiers de police et même des agents spéciaux armés. A travers la porte, on lui signifie qu’on veut lui parler. Dirk essaie de poser une question, mais en quelques secondes trois policiers approchent avec un engin pour défoncer la porte. Il obtempère.

Brusquement, Dirk Wunderlich est poussé dans un fauteuil et immobilisé. Les forces de l’ordre sont là pour embarquer les enfants. Le tort, le seul tort des Wunderlich ? Celui de vouloir faire l’école à la maison : c’est interdit en Allemagne (comme au temps des Nazis) et même la Cour européenne des droits de l’homme – surtout elle – reconnaît le droit des Etats signataires de la Convention d’organiser comme ils l’entendent l’obligation d’instruction, pour assurer l’intégration au sein de la communauté et la mixité sociale de tous les enfants.

A cette aune les Wunderlich sont de dangereux malfaiteurs et ils ont été traités comme tels. Dirk montre-t-il le moindre signe de vouloir bouger ? Les agents spéciaux sont là pour le saisir de force.

Les quatre enfants, âgés de 7 à 14 ans, ont été emmenés sans ménagements, sans même que leur maman puisse les embrasser : « C’est trop tard maintenant », lui lance un agent spécial en l’écartant violemment. L’aînée, Machsejah, est embarquée entre deux gros policiers.

Les voisins, témoins de la scène, pleurent.

Aussitôt les enfants emmenés – kidnappés ! – les parents Wunderlich ont été convoqués par la direction des services sociaux, et ils s’y sont rendus, rejoints par leur avocat Andreas Vogt qui a sauté dans le premier train pour pouvoir venir les assister. Bien sûr, ils ont contesté l’opération de force par laquelle leurs enfants leur ont été enlevés. Réponse : il va falloir attendre que le juge rentre de ses vacances. Comme on pouvait s’y attendre, et comme l’a précisé Me Vogt au Home School Legal Defense Association (HSLDA), les Wunderlich n’ont reçu aucune marque de sympathie de la part des autorités.

HSDLA a eu accès à l’ordonnance judiciaire du 28 août, signée du juge Koenig de Darmstadt, qui a autorisé à l’emploi de la force pour faire « saisir » les enfants : il n’est question que du fait que les Wunderlich continuent de les scolariser à la maison, aucune allégation de mauvais traitements ou d’autres manquements n’y figure. Pas même une accusation d’instruction insuffisante.

Mieux, l’ordonnance précisait que l’utilisation de la force à l’encontre des enfants, si nécessaire, était autorisée, au motif que les enfants avaient « adopté les opinions de leurs parents » en ce qui concerne l’école à la maison et qu’on pouvait s’attendre à ce qu’il n’y ait « aucune coopération » de la part des parents comme des enfants.

Michael Farris, président de HSLD, a dénoncé l’opération en affirmant que « l’Allemagne a brutalement violé les droits de cette famille ». « Ce dernier épisode, la saisie de quatre beaux enfants innocente, est un acte abominable de la part d’un Etat voyou. » Et de souligner qu’une telle opération contrevient directement aux droits fondamentaux de l’homme : « L’Allemagne est partie à de nombreux traités de sauvegarde des droits de l’homme qui reconnaissent le droit des parents de donner une éducation conforme à leurs convictions religieuses. L’Allemagne a totalement méconnu ses obligations de partie à ces traités et d’Etat de démocratie libérale. »

Au-delà du côté peut-être volontairement naïf de ses remarques – depuis que les « droits de l’homme » sont affirmés, il n’y a pas de liberté pour les ennemis de la Liberté – il faut bien s’appuyer sur le droit et en son état actuel celui-ci donne évidemment raison aux familles qui choisissent la scolarisation à domicile, nonobstant toute décision contraire de tel ou tel tribunal international.

Les Wunderlich ont derrière eux un parcours semé d’embûches, faisant face – parfois avec succès – aux manœuvres totalitaires qui tentent de les priver de leur droit d’éducation. Pour fuir l’interdiction de l’école à la maison dans leur pays ils ont tenté de s’établir dans d’autres pays de l’Union européenne mais les difficultés matérielles – Dirk Wunderlich n’ayant pas réussi à trouver du travail – les a contraints de retourner en Allemagne. Dès leur arrivée l’an dernier, les passeports des enfants furent saisis pour empêcher toute nouvelle tentative de « fuite ».

Petra, son épouse, s’est dite « dévastée » par la descente des forces de l’ordre et la saisie des enfants : « Nous sommes vides. Nous avons besoin d’aide. Nous nous battons mais nous avons besoin d’aide. »

• Pour contacter l’ambassade d’Allemagne en France : Ambassade de la République fédérale d’Allemagne, 13-15 avenue Franklin D. Roosevelt, 75008 Paris.

32 comments

  1. Christiane Lapotre

    L’ Allemagne, pire que la France, devient un pays de police politique, c’est inimaginable !! Qui aurait cru cela ?
    arracher les enfants à leurs parents parce qu’ils ont décidé de les instruire à la maison, c’est tout-à-fait inacceptable. Ce n’est pas à l’ Etat de décider à la place
    des parents.

  2. jean pierre

    “la Cour européenne des droits de l’homme – surtout elle – reconnaît le droit des Etats signataires de la Convention d’organiser comme ils l’entendent l’obligation d’instruction, pour assurer l’intégration au sein de la communauté et la mixité sociale de tous les enfants.”
    C’est très grave , cela signifie que Peillon et sa bande de satanistes pourront éventuellement contraindre les familles a envoyer leurs enfants dans des cours enseignant la théorie des genres et faire la promotion de l’homosexualité, de l’IVG, et autres fantaisies des pervers qui nous gouvernent
    Il est temps de sortir de cette Europe qui travaille a la destruction de notre civilisation judéo chrétienne

  3. Gérard(l'autre)

    ABOMINABLE ! ! !
    Aujourd’hui … comme l’a dit une ministre française … les enfants appartiennent à l’Etat !
    Quels lendemains nous préparent nos dirigeants actuels ?
    Que cherchent-ils ?
    Il est urgent de les “déboulonner” avant qu’ils nous réinventent les chambres à gaz !

  4. Jean Claude Chevalier

    Veuillez svp transmettre mes plus vives protestations aux autorites allemandes nazi de Mme Merkel. Ici au Québec Canada nous conservons le droit des parents d’enseigner a leurs enfants a la maison. Incroyablement honteuse cette histoire allemande. .. je suis allé visiter Berlin pourtant et jamais je n’aurais cru les voir refaire un mur… cette fois pour séparer les enfants de leurs parents. ..

    • Struyven

      Je suis de votre avis ! Jamais je n’aurais cru ces agissements possibles en Allemagne. J’estimais beaucoup MMe Angela Merkel, mais à présent elle est bien descendue dans mon estime. J’espère qu’un sursaut d’humanité lui viendra et qu’elle pourra rendre justice à ces pauvres parents et leurs enfants.

  5. soleily

    L’éducation et l’instruction à la maison est une des meilleure résistance à la pensée unique qui VEUT LA DECHRISTIANISATION… Il serait bon d’organiser une pétition…

    • Struyven

      En effet, il est grand temps d’arrêter cette dictature mise en route et qui fait tache d’huile dans toute une partie de l’Europe. Si pas partout ! Lançons une pétition, nous avons encore le droit d’éduquer nos enfants et de refuser un enseignement ressemblant plus à un lavage de petits cerveaux. Ne nous décourageons pas !

  6. DELMAU Jean-Pierre

    Il est plus que préoccupant de voir un pays qui se dit démocratique, qui plus est membre fondateur de l’Union Européenne, donner l’exemple du totalitarisme et de l’irrespect de ses propres ressortissants. Compte tenu de sa puissance économique, et maintenant politique, au sein de l’Union, ne faut-il pas envisager de s’en désolidariser avant d’avoir atteint le point de non-retour, donc d’être l’Europe entière soumise au “national socialisme” qui n’a déjà que trop tendance à séduire notre majorité actuelle ?

  7. Avec l’autorisation que m’a donnée Daniel Hamiche de publier sur mon propre site des articles parus dans Riposte Catholique à la seule condition de citer mes sources – ce que je fais bien volontiers – je vais publier l’intégralité de cette dépêche sur http://www.pronoia.fr……comme une sorte de préambule à l’article que je suis en train de rédiger sur Vincent Peillon, sa doctrine et ses méthodes.
    Car il nous faut bien voir que ce qui est arrivé à cette famille allemande n’est rien à côté de ce qui nous attend si l’Empire du Mal actuel reste au pouvoir trop longtemps en France.
    Dieu nous aide !

  8. Pingback: Nous ne serons plus à l'abri de rien devant un Etat totalitaire. - Pronoia

  9. Voici le texte du courriel que je viens d’envoyer à l’ambassadrice d’Allemagne en France et qui complète mon “commentaire” de ce matin;

    “A l’attention de Mme l’ambassadrice.

    ” e voulais vous faire savoir que la façon dont la famille Wunderlich, Dirk et Petra et leurs quatre enfants, de Darmstadt, a été traitée par les « autorités » allemandes, est indigne d’un pays soit-disant civilisé et soucieux des libertés individuelles. Cet épisode ne peut pas ne pas nous rappeler l’épisode nazi de votre histoire. Malgré le temps et le changement apparent de régime, il semblerait que la tentation totalitaire soit encore très forte dans une société que Goethe soupçonnait d’accorder son adhésion à ceux qui lui permettraient d’exprimer de préférence ce qu’elle pouvait présenter de pire.
    ” Envoyer vingt personnes – dont certaines armées – forcer la porte d’une famille, s’emparer des enfants, humilier et bousculer leurs parents sous leurs yeux, parce que les dits parents veulent éduquer leurs enfants en les protégeant de certaines idéologies mortifères en vogue dans leur pays, correspond effectivement à ce qu’il y a de pire.
    ” On espère que ces comportements indignes, ne s’enrichiront pas d’autodafés d’oeuvres non conformes à la pensée dominante et de l’ouverture de camps de rééducation, et, qui sait ?, de concentration.
    ” Bien à vous
    LSM

    • gaudet

      louise st martin@

      Je vous remercie profondément de votre initiative ayant consisté à expédier un courriel à l’ambassade d’Allemagne et condamner cette abomination.

      La grande faute en revient aux institutions européennes qui cautionnent entièrement le concept d’éducation morale des enfants par l’état .

      Non seulement devons nous prendre conscience de la perversité des institutions européennes, dirigées soit par des parlementaires fainéants et incompétents, soit de hauts fonctionnaires autoritaires , technocratiques et irresponsables, imposants leurs décisions despotiques, mais également devons,immédiatement placer les enfants dans des écoles strictement catholique !

  10. gaudet

    le drame de cette famille est trés inquiétant à plus d’un titre

    D’abord le fait que les libertés les plus élémentaires furent fort aisément renversées par l’état allemand, sans qu’à aucun moment un journal, ou un avocat n’éléve la voix pour réclamer un retour à des pratiques normales. Autrement dit, demain , l’état allemand, comme dans les années 40, pourra impunément passer à la vitesse supérieure, en interdisant toute éducation des enfants par les parents, et créer des centres de vie collectifs fermés, ou les actions d’éducation seront prises en charge uniquement pas l’état!

    Nous pourrions imaginer un mode de société, ou passer quelques mois de vie, chaque enfant est retiré à ses parents , pour être éduqué loin d’eux , par des représentants de l’état . Si cela n’est pas la préparation d’une société purement totalitaire, qu’on me le dise tout de suite !

    Cependant indépendamment de l’exemple brutale et angoissant de l’Allemagne, je ne peux m’empêcher de songer également à la France, et je me demande jusqu’à quand , Vincent Peillon va t il continuer à laisser les enfants vivre avec leur famille, compte tenu du fait qu’il rejette absolument toute forme d’éducation chrétienne.

    Autrement dit je redoute que notre gouvernement pourri prenne exemple sur l’Allemagne , pour jeter aussi par dessus bord , les droits familiaux les plus élémentaires, pour kidnapper carrément les enfants à leurs domicile, si à l’école , on s’aperçoit qu’ils reçoivent une éducation spirituelle à la maison! Désormais, malheureusement cette éventualité dramatique , ne peut plus être écartée !

  11. heitz

    En France les mêmes méthodes sont employées par l’ASE que j’appelle kidnapping légal d’enfants !Ma fille se bat depuis 10 ans pour le placement de ma petite fille! c’est le pot de terre contre le pot de fer!

    • Loulou

      C’est ignoble ce que cette mafia qu’est l’ASE fait subir à votre famille et à tant d’autres. Je ne manquerai pas de venir vous apporter mon soutien à la manifestation qui aura lieu à Paris “contre les placements abusifs”. Ce sera à 15h mais le lieu n’est pas confirmé . Avez-vous éventuellement d’autres infos sur cette manif ?
      Que tous les citoyens de France concernés ou non se lèvent pour soutenir les familles abusées par l’Etat, pour réclamer la restitution immédiate des enfants qu’ils ont kidnappés !

  12. Loulou

    C’est juste monstrueux! la justice se fout totalement du mal qu’elle inflige cruellement aux enfants. Toute ma sympathie va à cette famille et qu’ils récupèrent leurs enfants.
    Vu que l’on veut nous imposer la même politique monstrueuse, tous les parents de France devraient se solidariser pour sortirent les enfants des écoles publiques et s’organiser pour leur donner un enseignement de qualité en parrallèle.

  13. Mireille Helme

    Mon Dieu! une famille tranquille, honnête, travaillante, qui ne demande qu’à vivre selon ses convictions, pourquoi est-elle traitée si cruellement? Même les pires des voyous ne sont pas traités ainsi! Quel mal a-t-elle fait cette famille pour se voir arracher ses enfants? A-t-on pensé au traumatisme que cela va causer aux enfants? A-t-on pensé à la douleur des parents d’assister, impuissants, à l’enlèvement de leurs enfants? Mon Dieu! faites quelque chose pour cette malheureuse famille, touchez le cœur de ceux qui leur ont fait du mal!

  14. maroussia

    Regarder la paille dans l’œil de son voisin, sans voir la poutre dans son œil ? L’histoire de cette famille est dramatique. Mais la même chose se passe en France. De plus en plus de familles scolarisant leurs enfants à leur domicile sont en butte aux persécutions de l’aide sociale à l’enfance et des juges des enfants, avec à la clé le placement des enfants en famille d’accueil ou en institution dans un assourdissant silence médiatique. La France détient le record d’Europe des enfants placés, et tous les prétextes sont bons. Mon petit fils a été « kidnappé » à l’âge de 12 mois, après une morsure par un enfant en crèche. Morsure qui a été maquillée en maltraitance parentale par l’ aide sociale à l’enfance (ASE) avec la complicité des médecins du CHU. Nous avons par miracle pu récupérer l’enfant après trois semaines, mais avons du subir une année de cauchemar avec des enquêtes diverses sous la menace qu’il nous soit retiré à tout moment. Après un an, nous avons pu obtenir la clôture du dossier par la juge des enfants, avec des rapports sociaux très favorables et une expertise scientifique, payée par nos soins, attestant qu’il s’agissait d’une morsure d’enfant. Nous allons maintenant porter l’affaire au pénal, dénonciation calomnieuse, faux témoignages, falsification du rapport du médecin légiste. Tout porte à croire que ce kidnapping était « une commande » pour le marché de l’adoption. Je suis prête à en témoigner auprès de toute personne intéressée.
    http://www.dailymotion.com/video/x132xby_manifestation-nationale-contre-le-placement-abusif-d-enfants-en-ase_news

    • Christiane Lapotre

      Vous avez raison, Maroussia, ce qui se passe en France,
      avec les services sociaux, est inadmissible; les Français
      l’ignorent parce que les médias observent un silence
      complice à leur sujet. Il appartient à ceux qui en sont victimes de faire connaître leur cas. Il y a dans notre pays ~~ au niveau du gouvernement ~~ une politique anti-cléricale dont il nous faudra combattre les effets délétères, en nous unissant pour les rendre inefficaces.

  15. maroussia

    Je précise que mon petit fils a été enlevé à sa mère quelques heures après son hospitalisation pour la morsure (simple hématome) qu’il était impossible de confondre avec une morsure d’adulte tant elle était minuscule. Qu’il a été isolé de tous les membres de sa famille, toute visite interdite, alors qu’on ne voit pas en quoi les grands-parents pouvaient être responsables de cette éventuelle “maltraitance”, puis après 11 jours d’hôpital, placé au secret dans une famille d’accueil. Période pendant laquelle il a vu sa mère 1 h. Il a subi des examens très lourds, traumatisants, voire dangeureux (scintigraphie, 36 radios du squellette). Il a gardé des séquelles un an : cauchemards et réveils nocturnes terreur du bain (maltraitance nourrice?) angoisses de séparation…La mère a dû cesser ses études. Dans notre bonne ville de Nantes…

  16. pas étonné

    On ne peut que se féliciter du sauvetage des enfants Wunderlich. Il est regrettable que l’article passe sous silence les vraies raisons de ce drame (c’en est un). Les parents Wunderlich sont adepte d’une secte qui prône l’amour (l’amour physique) avec des animaux, comme un certain nombre d’allemands qui ont récemment défrayé la chronique (http://next.liberation.fr/sexe/2012/12/03/face-a-l-interdiction-de-la-zoophilie-kiok-defend-ses-amours-chiennes_864866)

    Des indices concordants indiquaient que les parents voulaient “convertir” leurs enfants à ce genre de pratique. On peut ne pas aimé l’etat, mais là, je crois qu’il n’y a pas de discussion possible…
    Il fallait séparer les enfants des parants.
    Ne vous laissez pas avoir. Les gens qui défendent les parents sans connaître cette histoire vont le regretter.

    • Jeanne Smits
      Author

      Je ne vois pas dans l’article que vous citez en lien la preuve que les Wunderlich – une famille chrétienne – d’indication selon laquelle ils feraient partie de cette secte zoophile. Il semble que le dossier concernant cette affaire ne contienne aucune accusation de mauvais traitements – l’incitation à la débauche en est un évidemment (et elle se pratique de manière officielle dans les cours d’éducation sexuelle dans les écoles françaises comme dans les écoles allemandes). Pouvez-vous en dire davantage sur vos « sources concordantes » ? L’accusation que vous lancez est gravissime en effet et ne saurait reposer sur des on-dit…

    • Loulou

      Des indices concordants !????…ah oui!?…ils sont où vos indices??? Tout le monde sait avancer des “on dit” qui ne repose sur rien dans l’intention de nuire. Votre lien n’a aucun lien avec cette famille alors si vous voulez que l’on vous prennent au sérieux, donnez nous vos sources sinon abstenez-vous…

  17. DE ZORZI Jean Philippe

    En la matière, la France est aussi mauvaise que l’Allemagne. Quand un ou une imbécile de l’administration orgueilleuse m’est en route un processus anormal et injustifié le reste de l’administration suit bêtement sans réfléchir et les victimes innocentes restent impuissantes face au rouleau compresseur de l’État-Bête.

  18. maroussia

    Les enfants auraient également été enlevés à leurs parents, par des tavailleurs sociaux asistés par des policiers. heureusement peu de temps, pendant le séjour en France de la famille
    .http://www.wnd.com/2009/10/112106/
    La HSLDA a averti que le comportement des autorités allemandes est une préfiguration de ce à quoi les parents américains devraient s’attendre si la Convention des Nations Unies relative aux Droits de l’Enfant était ratifiée aux États-Unis. Ses préoccupations sont détaillées sur le site Parental Rights.
    Dans un pays proche, la Suède, WND a également rapporté une affaire dans laquelle les autorités ont arraché un enfant de 7 ans d’un avion alors que les parents déménageaient vers l’Inde pour pouvoir le scolariser à domicile
    Les tribunaux suédois ont ordonné que Dominic Johansson soit définitivement séparé de ses parents, Christer Johansson et Annie Swedish.http://www.wnd.com/2009/09/110109/

  19. maroussia

    Placements abusifs :
    Les médias n’en parlent pas…Pourtant il y a matière…
    Rapports officiels sur les placements d’enfants :
    Europe

    Rapport | Doc. 13060 | 12 novembre 2012
    Droits de l’homme et tribunaux des affaires familiales
    Commission des questions juridiques et des droits de l’homme
    Rapporteur : M. Christopher CHOPE, Royaume-Uni, GDE
    http://assembly.coe.int/ASP/XRef/X2H-DW-XSL.asp?fileid=19190&lang=FR

    France

    Rapport
    Commisssion Nationale Consultative Des Droits de l’Homme
    Placements d’enfants et assistance éducative : remettre la famille au centre de la réflexion
    Date de publication : 27/06/13
    Lire le Communiqué de presse )
    Lire l’avis
    http://www.cncdh.fr/node/925
    Note de présentation :
    http://www.cncdh.fr/fr/travaux-en-cours/placement-denfants

    Rapport 2011 du Défenseur des droits : enfants confiés, enfants placés, défendre et promouvoir leurs droits
    enfants_confies_enfants_places_-_defendre_et_promouvoir_leurs_droits._rapport_2011_-_defenseur_des_droits.pdf

    Rapport public thématique de la Cour des comptes : la protection de l’enfance
    cour_des_comptes_rapport_public_thematique_la_protection_de_lenfance_octobre_2009.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *