Prison pour une Irlandaise qui fait l’école à la maison

Download PDF
Ils méritent la prison !

Monica O’Connor a 47 ans et six enfants : cette Irlandaise n’a ni tué, ni volé, elle travaille chez elle, a LifeSite : aux termes d’une nouvelle loi, Monica O’Connor a été condamnée à la prison pour avoir violé ce nouveau texte qui, sans interdire l’école à la maison, l’entoure d’obligations faramineuses.

reçu chez elle 22 enfants en tant que famille d’accueil, et exerce la profession d’assistante aux accouchements à domicile, c’est une femme épanouie et ses enfants vont bien. Tous ont été scolarisés à domicile ; deux le sont encore, les plus jeunes. Et c’est là que cette histoire ordinaire de gens heureux dérape, rapporte

La peine fut modeste : Monica a passé trois heures en prison, mercredi. Symbolique – mais justement, très symbolique d’une volonté de contrôler les parents chez eux, de ne pas reconnaître en eux les premiers éducateurs de leurs enfants.

Elle a été poursuivie par une toute nouvelle agence de « protection de l’enfance », TUSLA, qui pourrait bien engager de nouvelles poursuites contre Monica l’année prochaine et qui a également fait condamner son mari Edward O’Neill, qui dispense une partie des cours et qui doit encore purger sa peine.

L’ingérence dans la vie familiale est évidente et, au demeurant, interdite par la Constitution irlandaise. Mais celle-ci ne peut être directement invoquée devant les juridictions de première instance. Monica O’Connor a décidé d’en rester là sur le plan judiciaire et de ne pas faire appel : à son avis, TUSLA recherche précisément à donner une telle ampleur à l’affaire et les deux parents ne veulent pas lui donner cette satisfaction.

L’Irlande n’interdit pas l’école à la maison mais depuis l’entrée en vigueur relativement récente de la loi en 2000, les parents qui font ce choix doivent obtenir un permis au terme d’une évaluation de la part des autorités ; tant qu’ils ne l’ont pas les enfants sont considérés comme faisant l’école buissonnière. Depuis peu, la toute nouvelle agence TUSLA a été chargée de vérifier que les parents se conforment à cette loi. Si les parents sont recalés à l’examen ou refusent de suivre le processus, ils sont désormais obligés d’inscrire leurs enfants à l’école locale.

En lançant la procédure contre Monica et Edward O’Neill, les pouvoirs publics tentent selon une association de scolarisation à domicile de faire pression sur tous les parents qui font ce choix, afin qu’ils s’enregistrent.

Monica souligne qu’elle avait accepté sans difficulté d’être évaluée pour pouvoir accueillir des enfants qui n’étaient pas les siens : « Après tout, l’Etat en avait la responsabilité finale. » Mais pour les siens, pas question !

Pour avoir refusé d’enregistrer leurs enfants comme scolarisés à domicile les O’Neill ont déjà écopé d’une amende de 2.000 euros en juin 2013, puis de 1.300 euros en décembre 2013. Refusant de payer, ils ont été condamnés à 10 jours de prison. Monica a été relâchée – en libération conditionnelle – au bout de trois heures, pour « bonne conduite ». Elle devra « rester sobre » et ne pas « fréquenter les pubs », aux termes de sa libération conditionnelle.

Les voyous, on les a à l’œil !

 

• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S’abonner

 

© leblogdejeannesmits

8 comments

  1. maroussia

    Prison pour les parents en Allemagne…Prison pour les parents en Irlande…Je suis déçue, je ne sais pourquoi, je croyais naïvement l’Irlande à l’abri de ces dérives totalitaires …
    Bientôt en France ?
    Les parents français qui scolarisent leurs enfants à domicile sont de plus en plus souvent harcelés par les services sociaux, avec menaces de placement des enfants à l’appui, car non-conformes à l’idéologie dominante.
    Où devrons-nous fuir pour élever nos enfants selon nos convictions et pour les mettre à l’abri de toutes les perversités que l’école propose ?
    Et quand Interpol lance un avis de recherche á la télévision (ce qu’on ne fait même plus pour les pires assassins de peur de révéler leur origine etnique…) pour des parents qui ont “enlevè” (sic) leur enfant malade pour lequel ils cherchent un traitement…il y a de quoi avoir peur de l’avenir.

  2. jeremiah_methusela

    Honteux. Je me rappelle bien qu’il y avait une foi que l’Irlande (Eire) était un pays presque complètement Catholique, avec une multitude de missionnaires qui ont prêché la Foi et converti et enseigné des millions dans le monde entier. Il nous faut prier pour cette dame courageuse.

  3. toto

    TUSLA: “Terrorisme Universel et Surveillance des Libertés Acquises”
    Hitler et Staline font des petits, dans la très catholique Irlande. Ils font des petits dans le monde entier.
    En Allemagne c’est l’équivalent du GIGN qui débarque chez les parents faisant l’école à la maison.
    Et si la mère travaille pour LifeSite qui milite contre l’avortement, c’est une dangereuse asociale, elle va inculquer à ses enfants des idées XXXXphobes, YYYYphobes ou antiXXXXtes.

  4. Pingback: Prison pour avoir fait l’école à la maison | Chrétienté Info

  5. Françoise

    Trois heures de prison en Irlande, c’est mieux que 40 jours en Allemagne plus le retrait de la garde de ses 4 enfants à une famille qui leur faisait l’école à la maison pour leur éviter l’enseignement de la théorie du genre.
    Néanmoins de la part de la très catholique Irlande, c’est dommage.

  6. Pingback: En prison pour avoir fait l’école à la maison… » LMPT Collectif Oise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *