La ville de Louis XVI dans le Kentucky

Download PDF

En ce jour du triste anniversaire de l’assassinat du roi Très-Chrétien Louis XVI (21 janvier 1793), ce sera peut-être une consolation pour les lecteurs d’Americatho d’apprendre que le Roi martyr a donné son nom à une ville de Kentucky. Cela n’est pas étonnant dans un État dont un des comtés est précisément nommé Bourbon County pour répondre au souhait du deuxième gouverneur du Kentucky, James Garrard (1749-1822), qui par gratitude pour la Maison de Bourbon et son aide déterminante apportée à l’indépendance des États-Unis, fit adopter ce nom en 1786 pour ce canton (dont le chef-lieu est… Paris) qui, avec huit autres, allait constituer l’État du Kentucky en 1792… Mais il y encore plus intéressant.

Le sceau du comté de Jefferson (Kentucky)

Le sceau du comté de Jefferson (Kentucky)

Le 1er mai 1780, l’Assemblée générale (General Assembly) du Commonwealth de Virginie, autrement dit le corps législatif de l’État dont le gouverneur était alors Thomas Jefferson (futur Président des États-Unis), approuva le “privilège de population” (Town Charter) pour l’établissement permanent que le colonel George Rogers Clark avait fondé pour ses soldats sur une rive de l’Ohio au début de 1779, une fondation à laquelle il avait donné le nom de Louisville, au mois d’avril, en l’honneur du roi Louis XVI. Contrairement à la grande métropole du Missouri, Saint Louis, le “s” final de Louisville ne se prononce pas chez la plupart des habitants de la plus populeuse des villes du Kentucky (750 000 habitants) : on dit louiville (avec ce suffixe de “ville” si fréquent dans la toponymie des villes américaines…). La bonne prononciation est ici.

Le drapeau de la ville de Louisville (Kentucky)

Le drapeau de la ville de Louisville (Kentucky)

Louisville est aujourd’hui la capitale du comté de Jefferson, mais non la capitale de l’État qui se nomme… Frankfort, une modeste ville de 27 000 habitants pour un État qui compte 4,4 millions d’habitants et une superficie de 104 749 km2. Devant le bâtiment du tribunal du comté de Jefferson, se dresse une majestueuse statue de Louis XVI de près de 4 m de haut et pesant 9 tonnes. Elle n’y a été érigée qu’en 1967 quand elle fut offerte en cadeau d’amitié par François Delmas, alors maire de Montpellier (France… car il y a aussi un Montpellier dans le Vermont aux États-Unis !) à Kenneth Schmied, maire de Louisville (les deux villes sont jumelées, comme le sont aussi, par exemple depuis 1975, Saint Louis – Missouri – et Lyon). Cette statue de marbre due au ciseau d’Achille Valois (1785-1862) qui la sculpta en 1827 pour répondre à une commande de Marie-Thérèse de France, duchesse d’Angoulême, seule survivante de la Famille royale, fut “égarée” pendant plus d’un demi siècle. Elle a, convenons-en, toute sa place à Louisville dont elle est l’un des monuments les plus célèbres. Et merci à Louisville de signaler discrètement aux Français ce qu’est la gratitude…

louis-statue 

9 comments

  1. e

    C’est d’avoir aider les Anglo-américains qui ne voulaient pas payer de taxe à leur mère patrie qui a ruiné la France de Louis XVI et provoquer un mécontentement sur le plan économique qui allait donner le pouvoir aux idéologues robespierristes., dit-on.
    L’aide française aux insurgés n’ a pas malheureusement contrebalancé les conséquences du désastreux traité de Paris de 1763, et le monde anglo-américain n’a guère eu de reconnaissance envers la France dont l’indépendance et l’originalité sur le plan mondial n’ont cessé d’être combattues pour en faire ce qu’elle est maintenant, un supplétif au ordre des oligarchies mondialistes sur le modèle nord-américain.
    Le fait de savoir qu’il y a une ville nord-américaine nommée Louisville est, au mieux effectivement, une toute petite consolation…
    Mais bon, tout le monde n’a pas la fibre anglo-americanophile. D’où ces remarques sans doute peu amènes qui n’ont évidemment rien à voir avec la personnalité, par ailleurs admirable, du roi français assassiné.

  2. Bea Klenik

    encore une belle decouverte, a traduire a mon Texan de mari, et ensuite a nos amis ! Merci.

    a propos de la France Royale et Tres Chretienne,

    Charles Maurras à Pierre Boutang en février 1951 : « Nous bâtissons l’arche nouvelle, catholique, classique, hiérarchique, humaine, où les idées ne seront plus des mots en l’air, ni les institutions des leurres inconsistants, ni les lois des brigandages, les administrations des pilleries et des gabegies, où revivra ce qui mérite de revivre, en bas les républiques, en haut la royauté et, par-delà les espaces, la Papauté. »

  3. Monrose

    merci pour cette information et cette photo d’une magnifique statue de marbre de ce pauvre Louis XVI. Cela prouve que les US comprennent que, sans l’intervention personnelle du roi et de sa cassette, La Fayette n’eut été que du vent. Que nous n’ayons pas été payés de retour me parait excessif ! C’est oublier l’arrivée des troupes de Pershing en 1918 et ceux qui sont tombés dans le saillant de St Mihel, C’est aussi oublier le débarquement Us en AFN novembre 1942 et celui d’Omaha Beach en 1944 .
    Certes, l’aveuglement de Roosevelt contre notre empire coloniale est plus que critiquable, mais ils voulaient intervenir en soutien à Dien Bien Phu et ce sont les Anglais qui s’y sont opposés !… C’est aussi aux USA que nous devons le plan Marschall à la fin de la dramatique année 1947 où les Communistes ont failli prendre le pouvoir et où les Français crevaient de faim. Leurs fusées Pershing ont arrêté les marxistes plus tard. Donc le bilan n’est pas si négatif .
    Quant à Louis XVI, si sa fin l’a grandi et en a fait un martyr, sa faiblesse est la cause principale de cette fronde qui a réussi. Il n’avait pas eu de formation militaire et n’avait pas vocation à être Roi. Nous n’avons pas fini de payer son manque de fermeté et sa famille l’a aussi payé très cher.
    Imaginez Bonaparte à sa place ! Nous eussions évité 5 invasions de notre territoire et les hécatombes du XIX ème siécle et de 14-18. Sa pauvre soeur, Mme Elisabeth, guillotinée en 1794, le seul “homme ” de la famille, a toujours déploré la faiblesse du Roi mais n’a pu y remédier.

  4. Melmiesse

    Et la Louisiane fut nommée ainsi en l’honneur de Louis XIV ,vendue par Bonaparte en 1803, aux USA les historiens disent que la France n’a jamais été payée

  5. PIERRE JOS.MRECHES

    IL FAUT AVOUER DEVANT LE MONDE ENTIER QUE LOUIS XVI ETAIT LA VICTIME D’UN COUP MONTE ET D’UN ASSASSINAT BIEN ORGANISE, GUILLOTIN, QUI ETAIT CERTAINEMENT COMPLICE, AVEC SON ORGANISATION DIABOLIQUE A BIEN MERITE D’ETRE GUILLOTINE A SON TOUR!.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *